"Moi, moniale cloîtrée"

Other languages: English, Deutsch, Français, Italiano

"Merci d'avoir répondu à mon appel!" Marie remercie toujours; cela m'avait frappée, mais c'est seulement maintenant que je comprends!

Quelle que soit la circonstance qui nous conduit à Medjugorje, nous avons été appelés. Et moi, moniale cloîtrée qui par suite de problèmes de santé a été conduite à ce lieu saint - avec toutes les permissions requises, évidemment - et hébergée dans une maison de prière de la nouvelle Communauté de vie contemplative "Reine de la Paix, complètement Tiens…", avec une immense gratitude je me demande encore à qui je dois ce bonheur que la Mère de mon Seigneur m'ait appelée à Elle. Très fort était mon lien affectif avec la Mère de Dieu qui, quelques fois s'était faite présente dans ma vie, même de manière sensible, et c'est peut-être pourquoi je n'éprouvais pas le besoin de la chercher. Mais, dans la sensation de me trouver dans un tunnel obscur tandis que mon existence entière était compromise - y compris ma vocation religieuse - je me confiai de nouveau à Elle en lui remettant ma santé de manière particulière.

J'avais vaguement entendu parler des faits qui se produisaient à Medjugorje, mais ils ne m'attiraient pas particulièrement; j'étais cependant curieuse de connaître un événement aussi significatif de notre temps, comme il en est pour les différentes réalités de l'Eglise d'aujourd'hui dont seulement des échos parviennent aux monastères. Arrivée à Medjugorje, son amoureuse prévenance maternelle m'a enveloppée comme jamais et, sous son manteau de lumière et de paix, comblée de joie. A sa lumière nous voyons la lumière. A la lumière de l'expérience qui a redonné vie à ma vie, lumière aux pas de mon errance et des yeux pour voir le vécu des frères et des sœurs, j'ai pris conscience que Medjugorje est vraiment la maison de Marie, un lieu privilégié et saint de rencontre avec la Mère de Jésus, avec Celle qui se fait guide maternel pour nous conduire à Lui. L'unique centre est en fait Jésus Eucharistique, tout tourne autour de Lui, Agneau immolé et ressuscité.

Quelle indifférence dans notre société, après des siècles de christianisme! Même dans nos églises et maisons religieuses on peut vivre dans une condition de médiocrité, dans la tiédeur de la routine et dans une prière qui n'engage pas le cœur! Pourtant, la soif de spiritualité n'est pas totalement étouffée par les nombreux appels séduisants du monde.

Medjugorje est un centre de spiritualité, où l'on fait l'expérience de la prière silencieuse et où l'on peut rentrer en soi-même jusqu'à atteindre dans l'intime de son propre cœur ce lieu sacré où Dieu est plus intime à nous que nous-mêmes et redécouvrir l'image qui y est imprimée à l'intérieur. Dans la rencontre avec Jésus et Marie, miroir limpide, et à la lumière de la Parole, on peut relire sa propre existence et dans l'intime désert du cœur, notre fragilité humaine rencontre la puissance de l'amour de Dieu et en est entraînée jusqu'à être projetée dans les espaces infinis de son projet de salut. A la clarté de l'Esprit de Dieu on prend conscience de l'exigence d'être lumière, et la confession sacramentelle devient un lieu de conversion et de grâce pour une nouvelle route.

Nombreux sont ceux qui, après cette expérience deviennent instruments comme St François aimait à se définir, cœur grand et palpitant, qui attire un nombre important à la liberté de Fils de Dieu, hors de l'esclavage du péché qui nous opprime, et de toutes les tombes où notre fragilité humaine nous tient enfermés. A Medjugorje, Jésus et Marie proposent la pureté du coeur dans la manière de vivre et la relation vis-à-vis des autres et cette citadelle est devenue image de l'Eglise vivante où tous se rencontrent frères parce que fils d'un même Père, avec une seule Mère; une immense Maison-Famille qui surpasse les limites territoriales et culturelles pour s'ouvrir à chaque fils et fille qui répond à l'appel de la Mère. Une Mère qui donne à pleines mains ce qu'elle a accueilli du Ciel et conservé dans son cœur, une Mère qui demande et recherche des collaborateurs. Et moi je me suis sentie représentante de tant de femmes qui n'ont pas l'opportunité de vivre de l'intérieur l'expérience de Medjugorje et me suis demandée comment cela se fait-il?.. Peut-être que ce présent témoignage est une réponse…

Elle, Jeune Femme veut traverser l'océan des siècles et des institutions pour rejoindre, avec toute sa fraîcheur notre réalité d'Ordres anciens, gardiens du précieux trésor de la tradition et, bien que 'vieillis', capables de porter en leur sein des fruits d'amour et d'indiquer au monde que Jésus est le Seigneur! Par sa présence et à travers ses messages (qui ont une incroyable force transformante) Marie peut être un nouveau guide pour notre chemin personnel et communautaire, Elle peut nous conduire, nous aussi comme ces millions de pèlerins, à travers les ténèbres de ces temps, à la Lumière sans déclin et à la Paix sans trouble ni fin.

"Chers enfants, Je vous invite à comprendre l'importance de ma venue et le sérieux de la situation. Je désire sauver toutes les âmes et les conduire à Dieu/ C'est pourquoi, prions afin que se réalise complètement tout ce que j'ai commencé. Merci d'avoir répondu à mon appel!" "Petits enfants, vous vivez dans un temps où Dieu vous donne de grandes grâces, mais vous ne savez pas les utiliser. Vous vous préoccupez de tout le reste, et peu de l'âme et de la vie spirituelle. Réveillez-vous du sommeil profond de votre âme et dites OUI à Dieu avec toute votre force. Décidez-vous pour la conversion et la sainteté. Je suis avec vous, petits enfants, et je vous invite à la perfection de votre âme et de tout ce que vous faites. Merci d'avoir répondu à mon appel!"

Nous ne sommes pas forcément des personnes converties parce que nous sommes consacrées, chaque jour son amour exige de nouvelles réponses d'amour, de foi, d'espérance. Chaque jour est un temps de conversion à l'Evangile.

Sr Franca (moniale agostinienne)

 


Afin que Dieu puisse vivre dans vos cours vous devez aimer.