La Famille dans les Messages de la Vierge Marie Reine de la Paix

Other languages: English, Deutsch, Français, Hrvatski, Italiano

La prière du rosaire en famille et le temps consacre à la prière

Le 27 septembre 1984, la Sainte Vierge a dit : " Je demande aux familles de la paroisse de prier le rosaire en famille ". La prière du rosaire est, par elle-même, une union avec Marie et Jésus, une union à leurs joies, leurs peines et leur gloire. Dans cette union, la famille grandit en prenant la Sainte Famille pour modèle. Chaque personne, individuellement, chaque famille, chaque communauté est à la recherche d'un modèle, d'un idéal. Lorsque l'on prie le rosaire en famille, que les adultes prient avec les enfants, les plus vieux avec les plus jeunes, les bien-portants avec les malades, ils contemplent les vies exemplaires de Jésus, Marie et Joseph. Pour une famille, vivre une union concrète avec eux signifie retrouver chaque jour l'envie de s'aimer et de se respecter mutuellement, que l'on soit parent ou enfant. C'est ainsi que l'on apprend à vivre la joie, à porter les croix et les peines en famille et à faire l'expérience de la résurrection. Dans un message du mois de novembre 1984, la Sainte Vierge nous dit que les familles doivent mettre la prière à la première place dans leurs vies, et ne doivent pas permettre que le travail et les obligations étouffent l'esprit de prière. Dans ce même message, Elle nous invite à un renouveau dans nos prières parce que le travail a complètement étouffé l'esprit de prière en nous.

C'est seulement lorsque nous prenons conscience de la situation commune à presque toutes nos familles en ce qui concerne la prière, que nous pouvons comprendre pourquoi la Sainte Vierge souligne que nous devons mettre la prière à la première place. La prière n'est elle pas à la dernière place, lorsqu'elle n'a pas purement et simplement disparu de nos familles ? Combien de familles prient-elles seulement lorsque toutes les obligations quotidiennes ont été remplies, quand tout le monde est épuisé et n'a guère que la force de regarder la télévision ? La vraie réponse consiste à commencer la journée en priant ensemble, et la plupart des familles considèrent cela comme pratiquement impossible. A force de regarder la télévision tard, les familles n'ont plus de temps dans la matinée. Une matinée perdue est souvent une journée perdue, et une rencontre manquée dans la matinée empêche d'autres rencontres d'avoir lieu dans la journée. Considérant la nature profonde de l'homme et l'unité de la famille, rien ne serait plus naturel et normal que de prier ensemble le matin et le soir. Dans son message du 25 août 1995, Marie invite les familles à commencer leur journée par la prière et de l'achever par une prière du soir, qui doit être une prière de louange. Par conséquent, le contenu des prières du matin et du soir est clairement exposé. Le matin, la famille se décide pour Dieu et Sa sainte volonté, individuellement et en groupe. Il faut se décider et prier pour qu'en chaque homme nous puissions rencontrer Dieu et qu'à travers toutes nos actions nos fassions Sa volonté. Au cours de notre prière du matin nous devons, consciemment et avec gratitude, accepter la journée qui commence comme un grand cadeau et nous mettre à la disposition de Dieu et de l'humanité.

Dans notre prière du soir, nous devons exprimer notre reconnaissance. Tout ce que nous accomplissons dans notre journée n'est rendu possible que par l'amour de Dieu. Chaque soir, nous devons remercier. Remercier signifie reconnaître que c'est Dieu qui nous a comblé de dons. En remerciant Dieu, l'homme lutte contre l'orgueil et contre la tentation de s'attribuer le mérite de ce qu'il a fait. Car Dieu et nos frères doivent être l'objet de toute notre gratitude. Cela signifie reconnaître le travail que Dieu accomplit dans nos vies et dans la vie de nos familles et prendre pleinement conscience du cadeau que cela représente. La louange est la plus profonde expression de confiance et de foi en Dieu. Quiconque remercie Dieu reconnaît que tout ce qui est bon vient de Lui. De la même manière, quiconque est reconnaissant peut se repentir vraiment parce qu'il comprend bien qu'il a dilapidé les dons de Dieu et suivi sa propre volonté plutôt que celle de Dieu.

Une famille qui prie le matin et passe la journée dans l'amour, dans la paix, le respect mutuel, chacun travaillant avec succès, progressera spirituellement. Ce progrès spirituel lui permettra de vivre toutes les valeurs qui distinguent une famille. De la même façon, il est important qu'à la fin d'une journée, la famille réunie réfléchisse aux événements de la journée ; qu'Elle remercie Dieu pour tout le bien et se repente de tout le mal et les péchés ; et que les membres de la famille se pardonnent entre eux offenses et malentendus. La paix dans la famille et un sommeil paisible sont à ce prix. Si quelqu'un, dans la famille, va se coucher sans avoir fait la paix et pardonné, il ne trouvera pas le repos car une âme blessée ne peut pas trouver de repos si elle n'a pas auparavant choisi de se réconcilier et d'accepter les autres avec amour.

Renouveler la prière en famille signifie renouveler la rencontre avec notre Père du Ciel qui nous aime sans mesure à travers son Fils, Jésus Christ. Noyée dans l'amour du Christ, la famille sera rendue capable de comprendre et d'accepter les croix, aussi lourdes soient-elles, et les maladies, par la prière. Les croix et les maladies seront alors source de grande paix et d'unité.

Parler avec son Père du Ciel revêt une importance aussi grande, et même beaucoup plus grande que de pouvoir parler avec son père de la terre, le père de famille. Une famille dont les membres ne communiquent pas ouvertement entre eux perd ses bases et l'expression fondamentale de son unité. La Sainte Vierge appelle à nouveau à un renouvellement de la prière dans son message du 7 mars 1985.

Dans le message du 6 décembre 1984, la Sainte Vierge invite à nouveau à la prière en famille, et Elle nous reproche de ne pas avoir écouté. Dans ce même message, Elle nous rappelle que tout ce qu'Elle fait, Elle le fait car c'est Dieu qui l'envoie et qu'Elle nous parle en Son nom. Si nous n'écoutons pas l'appel de Marie, nous n'écoutons pas Dieu qui l'envoie en Son nom.

Le problème posé par le fait que la communauté paroissiale n'écoute pas la Sainte Vierge est abordé à nouveau dans le message du 14 février 1985. Le Coeur de Marie en est attristé et elle invite à nouveau les familles à écouter et répète qu'elles doivent prier en famille. Il est rare que la Sainte Vierge emploie le verbe " devoir " dans les messages qu'Elle donne à Medjugorje. D'un point de vue méthodologique et éducatif, cette expression n'empêche pas une réponse d'amour et ne met pas en question la patience de Marie. En revanche, elle traduit son grand désir d'aider les familles à vivre en réel contact avec Dieu.

 


Afin que Dieu puisse vivre dans vos cours vous devez aimer.