Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité  | Liens[EN]  | Screensaver  | Wallpaper | Web Feed

www.medjugorje.ws » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 139 (Mai-Juin 1998)

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Italiano
Download (87.2 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 139
Mai - juin 1998
Tout Courrier est à adresser à: Echo de Marie, B. Post. 4602, F - 45046 Orléans Cedex 1
Message de Marie le 25 mars 1998:
Chers enfants, aujourd'hui encore Je vous appelle au jeûne et au renoncement. Petits enfants, renoncez à
ce qui vous empêche d'être plus proches de Jésus. Je vous appelle d'une manière toute particulière: priez,
car ce n'est que par la prière que vous pourrez vaincre votre volonté et découvrir la volonté de Dieu
jusque dans les plus petites choses.
Par votre vie quotidienne, petits enfants, vous deviendrez un exemple et vous témoignerez que vous
vivez pour Jésus, ou contre Lui et Sa volonté. Petits enfants, Je désire que vous deveniez apôtres de
l'Amour. A votre amour, petits enfants, on reconnaîtra que vous êtes à Moi. Merci d'avoir répondu à Mon
appel.
Priez et jeûnez
pour entrer dans la volonté de Dieu
En ce jour de l'Annonciation Marie, poursuivant le message précédent, nous invite au renoncement à tout
ce qui nous empêche d'être plus proches de Jésus. En vraie maîtresse et pédagogue Elle va droit au but,
sans aucun discours théorique. La Vierge sait bien que Jésus est notre vie et que, si nous nous éloignons
de Lui c'en est fini de nous. C'est pourquoi Elle nous enseigne à nous rapprocher de Lui, en renonçant
même aux petites choses qui nous en éloigneraient.
"Il ne faut pas une corde - disait St Jean de la Croix - pour tenir ligoté l'oiseau et empêcher son vol vers le
ciel, il suffit seulement d'un fil". Ces fils sont toutes les choses que notre nature aime de manière
désordonnée et qui, même si elles ne paraissent pas un péché, lient et occupent le coeur jusqu'à le
détacher de Jésus.
N'oublions pas que ces renoncements - comme tous les sacrifices - viennent de la lumière et de l'amour
que nous communique la prière. Seulement en elle Dieu nous donne la lumière et la force, qui viennent à
bout de notre volonté désordonnée, pour découvrir et suivre celle de Dieu même dans les plus petites
choses. Apprenons aussi à donner la priorité, non à ce qui nous plaît mais à ce qui est agréable à Dieu et
juste ou utile à nos frères; et Dieu nous illuminera sur ce qui Lui est agréable et que nous avons oublié, et
nous découvrira d'autres horizons et urgences.
Ces renoncements par amour nous aideront à dominer notre volonté rebelle et à découvrir et aimer la
volonté de Dieu. Mais comment y arriverons-nous? La route est claire: priez! C'est l'unique voie:
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (1 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
Seulement avec la prière vous pourrez vaincre votre propre volonté et découvrir la volonté de Dieu,
même dans les plus petites choses. Il ne suffit pas de connaître la volonté de Dieu dans ses grandes
lignes, ni même de s'y conformer dans les options importantes; il faut découvrir la volonté de Dieu
également dans les plus petites choses et substituer Ses désirs aux nôtres. C'est possible seulement dans
la prière, mais le résultat est d'une grandeur incommensurable: c'est la communion avec Jésus dans la
quotidienneté de notre vie.
Toute notre journée doit être vécue en Son Nom: la prière doit nous conduire à cela; il faut Lui laisser
tous les espaces disponibles pour qu'Il les remplisse avec Son Esprit, de sorte que ce soit à Jésus de vivre
en nous, dans le concret de nos gestes, de nos décisions, dans notre manière de nous ouvrir aux autres,
jusqu'à devenir petit à petit ,Jésus seul' et pouvoir dire en toute vérité Ce n'est plus moi qui vit, mais le
Christ qui vit en moi (Gal.2,20). Cette plénitude du Christ en nous est possible car elle est l'oeuvre de
l'Esprit Saint, mais requiert de notre part disponibilité et engagement. Voilà pourquoi Notre mère nous
invite constamment à la prière et au jeûne; combien de fois nous l'a-t-Elle dit! Comme doivent être
importantes ces invitations pour que Marie nous les renouvelle continuellement!
Le jeûne - sobriété face aux aliments - est une réduction à l'essentiel: le pain et l'eau. Mais le jeûne qui
nous est demandé va bien au-delà, il investit tous nos comportements et signifie p.ex. silence lorsqu'une
parole peut blesser, humilité face au déchaînement de l'orgueil, soumission plutôt que domination,
offrande par opposition à la possession, etc... Il faut prier, et prier encore, pour que le Seigneur nous
rende capables de ce jeûne qui est renoncement à tout ce qui fait obstacle à la croissance de Jésus en
nous.
Notre Mère est claire: il n'existe que deux possibilités: ou vivre pour Jésus ou vivre contre Lui et contre
Sa volonté. Qui n'est pas avec moi est contre moi (Luc 11,23). Chacune de nos actions, chacun de nos
gestes est pour ou contre Jésus; il n'y a pas d'activité, si petite et insignifiante qu'elle paraisse, qui soit
neutre; non seulement les actions, mais aussi la moindre de nos attitudes, de nos pensées, se place comme
acceptation ou refus de Dieu. St Paul arrive à dire: Tout ce qui ne vient pas de la foi, est péché
(Rom.14,23).
La prière - et seulement elle - nous donne la force pour vaincre notre volonté, pour l'orienter et la
subordonner à la volonté de Dieu que (toujours grâce à la prière) nous découvrirons même dans les plus
petits choses. Ainsi, chaque geste d'amour, le moindre sacrifice, recèle en lui une infinie capacité de
rédemption et de résurrection pour nous et pour les autres, parce que Jésus en multiplie les effets;
souvenons-nous des 5 pains et des 2 poissons (Mc 6,38-44) qui, dans les mains de Jésus deviennent
capables de rassasier 5000 personnes. Dans la discrétion et l'action cachée du levain dans la farine, sans
bruit et sans rien imposer, nous deviendrons ferment de l'Amour dans le monde, pour que soit encore
assuré à l'humanité le Pain de Vie.
La Madone veut que Ses enfants rayonnent partout Sa lumière et que les hommes soient conquis par
l'amour: que la flamme de son Coeur descende sur tous les hommes. C'est Son désir, que nous devenions
apôtres de l'Amour. Jésus a dit: on reconnaîtra que vous êtes mes disciples si vous vous aimez les uns les
autres comme moi je vous ai aimés. Maintenant Sa Mère nous répète: A votre amour on reconnaîtra que
vous êtes à Moi. * *
Message du 25 avril 1998:
Chers enfants, aujourd'hui Je vous appelle à vous ouvrir à Dieu par la prière, comme une fleur s'ouvre
aux rayons du soleil levant.
Petits enfants, ne craignez pas. Je suis avec vous et J'intercède devant Dieu pour chacun de vous, afin que
votre coeur reçoive le don de la conversion. Ce n'est qu'ainsi, petits enfants, que vous comprendrez
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (2 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
l'importance de la grâce en ces temps, et Dieu vous deviendra plus proche. Merci d'avoir répondu à Mon
appel.
S'ouvrir dans la prière
pour arriver à la conversion
La Madone ne se lasse pas de nous inviter à la prière, point de départ de tout: sans prière rien ne change.
Elle prend l'image du printemps pour nous faire comprendre ce qui se produit quand nous nous ouvrons à
Dieu dans la prière: ouvrez-vous à Dieu comme une fleur s'ouvre aux rayons du soleil levant. > > Il
s'ensuit que la vie se réveille, que nous comprenons ce que le Seigneur attend de nous, que nous entrons
dans un nouveau rapport d'amour avec Lui et avec nos frères. Une prière qui ne porte pas à la conversion
n'est pas une vraie prière, elle n'est pas rencontre avec Dieu devant Lequel le mal ne peut résister.
Mais pourquoi, immédiatement après Notre-Dame nous invite-t-Elle à ne pas craindre? Parce que nous
sommes assaillis par de nombreuses peurs pour l'avenir, tant de préoccupations pour la santé, la réussite,
ceux qui nous sont chers.. Ceci empêche une véritable ouverture à Dieu et rend notre prière haletante et
sans fruit. Tandis que la prière dont parle Marie porte à la conversion: passer de la peur à la confiance en
Dieu.
La crainte nous fait tourner notre regard sur nous-mêmes et être toujours inquiets ou leurrés. La
conversion, c'est avoir le coeur qui s'ouvre et se tourne vers Dieu, se fie en un Père tout puissant et se
sent en sécurité dans Ses bras. Alors le péché devient une ignominie, une chose impensable; il nous fait
peur tant est belle la vie avec Dieu, tant est grand l'amour que nous avons offensé ou ignoré. Nous
pleurerons de repentir, mais aussi de joie, regardant les bras ouverts de Jésus, Lequel n'attend rien d'autre
que notre conversion.
Nous convertir, c'est sortir de nos schémas de justice de pharisiens, de nos idées, de nos richesses
matérielles ou spirituelles. Il faut un abandon confiant en Lui, que notre Mère nous a si souvent demandé.
Oui, nous redoutons grandement de mettre notre existence dans les mains de Dieu. Peut-être avons-nous
encore une telle confiance en nous-mêmes que nous ne voulons pas renoncer au contrôle (vrai ou
présumé) de notre vie: l'abandon total en Lui nous fait peur.
Cette conversion qui renverse notre vie, est le point d'arrivée des messages que la Sainte Vierge nous a
donnés jusqu'à ce jour, et la prière est le moyen pour y parvenir. Mais la prière qui nous ouvre au
Seigneur est celle pour laquelle nous prenons du temps, où nous nous remettons à frapper à Sa porte et
demeurons devant Lui pour nous laisser regarder et pénétrer par Son amour. Une prière rapide,
superficielle ou de routine ne peut pas nous ouvrir, comme ne peut pas s'ouvrir une fleur si elle n'a pas les
conditions de stabilité dans la terre, ni air, ni eau.
Inutile de dire que cette conversion est un don de Dieu, le don qui a créé les saints; et la Gospa nous
assure nous aider à l'accueillir. Je suis avec vous et J'intercède pour chacun de vous. Le fait qu'Elle nous
connaît personnellement - comme une mère connaît ses enfants - et qu'Elle intercède pour chacun de
nous, doit nous donner une joyeuse espérance et nous libérer de la peur de ne pouvoir le réaliser. Elle
mettra tout en oeuvre pour que nous parvenions à la grande grâce de la conversion. Alors vous
comprendrez cette grâce qu'est Ma présence parmi vous.
Cela vous semble-t-il peu que, pour votre conversion, je sois ici depuis presque 17 ans? Dans ce temps,
Je suis ici pour vous rapprocher de Dieu pour que vous parveniez à vivre en Lui et Lui en vous. Mais
comme Dieu est infini, ainsi notre fleur continuera à s'ouvrir sans jamais parvenir à contenir tout le soleil
et la vie de Dieu. C'est pourquoi ne doit pas cesser la prière qui nous ouvre à Lui et nous ne pourrons
jamais dire que notre engagement est maintenant suffisant. don Angelo
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (3 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
A la fête des jeunes
le Pape parle de la croix
Le 22 avril à Rome en Place St Jean (lieu privilégié pour les meetings de la gauche), on respire un autre
air: il y a beaucoup d'allégresse et cela peut paraître étrange face à un thème tel que "Prends la croix".
C'est de cela que le Pape parle lors de la rencontre avec les 50.000 jeunes romains, en préparation de la
XIIIème Journée Mondiale de la Jeunesse qui se tiendra à Rome pour le grand Jubilé de l'an 2000.
Jean-Paul II parle franchement et dit la vérité qui libère des illusions et préserve des déceptions. La croix
n'est pas étrangère à la vie de tout homme. Que dis-je, elle est la première lettre de l'alphabet de Dieu.
Elle est inscrite dans la vie de l'homme et vouloir l'exclure de sa propre existence, est comme vouloir
ignorer la réalité de la condition humaine.
L'expérience de la croix est quelque chose que nous rencontrons tous: Nous sommes faits pour la vie,
pourtant nous ne pouvons pas éliminer de notre histoire personnelle la souffrance et l'épreuve.
Une réalité que même les jeunes expérimentent quotidiennement quand il n'existe aucune harmonie en
famille, quand se font dures les difficultés dans les études, quand les sentiments ne sont pas réciproques,
quand l'insertion dans le monde du travail devient presque impossible, quand pour des motifs
économiques on se voit contraint à repousser, voire abandonner le projet de fonder une famille, quand on
doit lutter contre la maladie ou la solitude, et encore quand on risque d'être victime d'une dangereuse
absence de valeurs. Face à tout cela il faut rester attentif - dit le Pape - à cette culture diffuse de
l'éphémère qui confère un prix à ce qui apparaît beau et plaisant, et qui voudrait faire croire que la croix
est dépassée.
Face aux mythes illusoires du monde: succès, carrière rapide et affirmation de soi à tout prix, sexualité
vécue sans responsabilité, une existence privée de projets et de respect pour les autres, le Pape
admoneste: Ouvrez bien les yeux, chers jeunes: ce n'est pas la route qui conduit à la joie et à la vie, mais
le sentier qui sombre dans le péché et dans la mort. Jésus - a poursuivi J.P.II - ne nous leurre pas. Avec la
vérité de Ses paroles qui résonnent durement mais remplissent le coeur de paix, Il nous révèle le secret de
la vie authentique.
Il est "Dieu-avec-nous" venu partager toute notre existence. Il ne nous laisse pas seuls sur la croix... Si
elle est accueillie, elle génère le salut et procure la sérénité comme prouvent tant de témoignages de
jeunes croyants". Quelques jours plus tard, le dimanche des Rameaux, en Place St Pierre, ce fut une autre
étape, désormais caractéristique de la préparation aux J.M.J.: Les jeunes français, conduits par le
Cardinal de Paris, Mgr.Lustiger, ont confié la grande croix de bois (qui constitue le symbole des J.M.J.)
aux jeunes romains, guidés par le Cardinal vicaire de Rome, Mgr Ruini.
La dernière J.M.J. s'était tenue à Paris, la prochaine se déroulera à Rome: les jeunes se passent le
"témoin", comme un relais idéal, entre les différents pays. Dans son homélie, J.P.II a résumé lui-même la
signification de la cérémonie: Votre choix, jeunes chrétiens, est clair: découvrir dans la croix du Christ le
sens de votre existence et la source de votre enthousiasme missionnaire. Mirko
Le Pape au Nigeria, voix
des pauvres et des opprimés
Après Cuba le Pape a visité le Nigeria et là il s'est fait la voix des drames et des espérances de l'Afrique
entière. Mais dans ce pays - où un régime militaire tient prisonnier depuis 4 ans le président librement
élu, et où la corruption et la lutte interne minent le développement social - la seconde visite du Pape a
immédiatement pris le caractère d'une annonce de résurrection.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (4 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
De l'homme qui avance péniblement, accablé par la chaleur et la souffrance, s'élève puissante la voix qui
réclame justice et qui ne se tait pas face aux puissants: Tous les Nigériens doivent oeuvrer pour libérer la
société de ce qui offense la dignité de la personne humaine ou qui viole les droits humains. Cela signifie
réconcilier les diversités, dépasser les rivalités ethniques et insuffler honnêteté, efficience et compétence
à l'art de gouverner. C'est pourquoi il faut des hommes et des femmes qui aiment sans réserve leur propre
peuple et désirent servir plutôt qu'être servis...
La Messe du 22 mars dans le Centre catholique de Honitsha pour la béatification du Père Tansi (avec 42°
à l'ombre et une foule de deux millions de personnes en vêtement bariolés, qui attendent le Pape depuis
des heures en chantant et en dansant) nous donne une idée du peuple africain qui s'ouvre spontanément
au message de Jésus. La Messe se prolonge jusqu'à 2 heures de l'après-midi. Quand sont exposées les
reliques et dévoilé le portrait du Bienheureux, c'est une véritable liesse qui se propage par vagues. Et la
fête ne s'arrête pas là: Le P.Tansi fut un homme de Dieu et du peuple et a diffusé la joie de la
réconciliation et de la communion retrouvée avec Dieu - a dit le Pape - il indique à tous la voie de la
sainteté".
Puis, c'est l'invitation du Pape à défendre la famille, l'attention et le soin pour la vie naissante et
terminale, la dénonciation du racket de la prostitution. Qu'aucun enfant ne soit privé de la paix et de la
sécurité, d'une vie familiale stable, du droit de grandir sans peur ni angoisse... Enfin, la rencontre avec les
chefs musulmans, après 16 ans de grand refus: Que chrétiens et musulmans collaborent dans la défense
de la vie et dans la promotion de la reconnaissance des droits humains de chacun: qu'on ne commette
plus de violence au nom de la religion.
Le Pape ne propose pas un projet politique ou social, mais le projet de Dieu dans le monde: c'est sa force
et l'espérance pour tous les hommes de bonne volonté.
A Cuba quelque chose est en train de changer, non seulement pour une meilleure liberté religieuse,
mais pour un changement de la politique des USA. La plus haute reconnaissance vient de la Secrétaire
d'Etat Madeleine Albright, qui lors de sa visite en Italie, a rencontré deux fois le Pape. Elle a reconnu que
"l'ouverture humanitaire décidée dans les jours derniers par les USA vers Cuba est l'effet de la visite du
Pape à la Havane".
(des journaux du 24 mars 1998)
La croix du Pape. Cet homme, harassé par une énorme activité, et sous le poids des années qui se font
sentir ainsi que des interventions chirurgicales subies, des souffrances morales et physiques de chaque
jour, avec une force de volonté presque surhumaine, pour servir l'Eglise et l'homme se soumet à des
voyages exténuants pour rencontrer avec ardeur foules et auditeurs. Quittant les 15°C de Rome, il est
exposé aux 50°C du Nigeria; le voir moite de sueur sous le poids des ornements célébrer une très longue
Messe, lire des discours et prononcer des paroles sans céder à la lassitude, sans se soustraire à l'immense
fatigue, fut comme voir le Visage du Christ souffrant, qui avance dans la Voie du Calvaire avec l'unique
but et désir de faire la volonté de Dieu jusqu'à la consommation.
C'est ainsi que le Pape va de l'avant, dans la souffrance et dans l'engagement de chaque jour, sans
broncher, toujours prêt et préparé à tous les rendez-vous avec les foules, avec les assemblées liturgiques
parfois interminables, et avec les particuliers. Comparons sa croix avec les petites douleurs que nous ne
réussissons pas à tolérer: nous comprendrons alors ce que signifie ,se donner en totalité à la cause de
l'Evangile'. Mais le Seigneur lui conserve une prodigieuse lucidité, une présence d'esprit et une force
morale avec lesquelles rien ne lui manque pour affronter chaque jour son immense tâche.
Et désormais se font proches les 20 ans de son pontificat (16 octobre 1998). Que notre prière pour lui se
fasse chaque jour plus insistante!
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (5 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
Le Pape et la venue du Christ
Dans l'audience générale du 22 avril le Saint Père a parlé de la venue du Christ, qui est à la fois présente
et future. Présente, selon Ses paroles: Désormais vous verrez le Fils de l'Homme assis à la droite de Dieu
et venir sur les nuées du Ciel (Mt 26,64), comme un processus historique désormais commencé et un
chemin vers sa plénitude; future: Ils verront le Fils de l'Homme venir sur les nuées avec grande puissance
et grande gloire. Et Il enverra Ses anges réunir Ses élus (Mc 13,26)... "Ces paroles indiquent que la
seconde venue du Fils de l'Homme s'accomplira non dans la faiblesse de la chair, mais dans la puissance
divine.
L'histoire chemine vers la ligne d'arrivée, mais le Christ n'a indiqué aucune cadence chronologique.
Illusoires et erronées sont donc les tentatives de prévisions de la fin du monde... Il nous a assurés que la
fin du monde n'interviendra pas avant que cette Bonne Nouvelle du Royaume soit proclamée dans le
monde entier, en témoignage à la face de toutes les nations (cf Mt 24,14)... L'oeuvre évangélisatrice du
monde comporte la transformation des personnes humaines sous l'influence de la grâce..."
L'Esprit Saint,
ce grand Inconnu
Quand St Paul demanda aux disciples d'Ephèse s'ils avaient reçu l'Esprit Saint quand ils avaient embrassé
la foi, ils répondirent: "Mais nous n'avons même pas entendu dire qu'il y a un Esprit Saint" (Ac.19,2).
Mais il y aura aussi une raison pour laquelle l'Esprit Saint a été appelé en nos temps ,Le grand Inconnu',
alors qu'il est le véritable conducteur de notre vie spirituelle. C'est pourquoi dans l'année de l'Esprit Saint,
nous cherchons à connaître Son oeuvre en de brèves, mais denses instructions de P.Rainero
Cantalamessa:
1. L'ancienne révélation nous parle-t-elle de l'Esprit Saint? - Dès le début la Bible s'ouvre sur un verset
qui laisse présager Sa présence: Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. Or la terre était vide et
vague, les ténèbres couvraient l'abîme, un vent de Dieu tournoyait sur les eaux. (Gen. 1, 1 et s.). Le
monde avait été créé, mais il n'avait pas encore de forme. Il était encore chaos. Il était ténèbre, il était
abîme. Jusqu'à ce que l'Esprit du Seigneur commence à planer sur les eaux. Alors émergea la création. Et
ce fut le cosmos.
Nous nous trouvons face à un très beau symbole. St Ambroise l'interprétait ainsi: L'Esprit Saint est Celui
qui fait passer le monde du chaos au cosmos, c-à-d. de la confusion et des ténèbres, à l'harmonie. Dans
l'Ancien Testament les traits de l'Esprit Saint ne sont pas encore bien définis. Mais Son mode d'agir nous
est décrit, et qu'il se manifeste principalement dans deux directions, comme s'il utilisait diverses
longueurs d'ondes.
Action charismatique. L'Esprit de Dieu vient, voire ,fait irruption' sur certaines personnes. Il leur confère
des pouvoirs extraordinaires - mais seulement temporaires - pour porter à leur accomplissement des
tâches précises en faveur d'Israël, l'ancien peuple de Dieu. Il vient sur les artistes qui devaient projeter et
réaliser les objets du culte. Il entre dans les rois d'Israël et les rend aptes à gouverner le peuple élu:
Samuel prit la corne d'huile et l'oignit au milieu de ses frères. L'Esprit de Yahvé fondit sur David à partir
de ce jour-là et dans la suite. (1 Sam.16,13).
Le même Esprit Saint vient sur les prophètes de Dieu pour qu'ils révèlent au peuple Sa volonté: c'est
l'esprit de prophétie, qui a animé les prophètes de l'Ancien Testament, jusqu'à Jean-Baptiste, le
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (6 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
précurseur de Jésus Christ. Je suis plein de force et du souffle de Yaveh, de justice et de courage pour
proclamer à Jacob son crime, à Israël son péché. (Mi.3,8). C'est l'action charismatique de l'Esprit de
Dieu, une action destinée principalement au bien de la communauté à travers les personnes qui l'ont
reçue.
Mais il y a une autre manière avec laquelle se manifeste l'action de l'Esprit de Dieu. C'est Son action
sanctifiante, propre à transformer les personnes de l'intérieur, à leur donner un coeur nouveau, des
sentiments nouveaux. Le destinataire de l'action de l'Esprit du Seigneur n'est plus alors la communauté,
mais le simple particulier.
Cette seconde action commence à se manifester relativement tard dans l'Ancien Testament. Les premiers
témoignages s'en trouvent dans le livre d'Ezéchiel, où Dieu affirme: Je vous donnerai un coeur nouveau,
je mettrai en vous un Esprit nouveau, j'ôterai de vous le coeur de pierre et je vous donnerai un coeur de
chair. Je mettrai mon esprit en vous et je ferai que vous marchiez selon mes lois et que vous observiez et
pratiquiez mes coutumes (Ez 36, 26,27). Une autre allusion se présente dans le fameux psaume 51, le
"Miserere" où on implore: Ne me repousse pas de ta présence et ne me prive pas de ton Esprit. L'Esprit
du Seigneur commence à se présenter comme une force de transformation intérieure, qui change l'homme
et l'élève au-dessus de sa méchanceté naturelle.
Une force mystérieuse. Mais dans l'Ancien Testament ne sont pas encore définis les traits personnels de
l'Esprit Saint. St Grégoire de Nazianze donnait cette explication originale de la manière dont l'Esprit
Saint s'est révélé: Dans l'Ancien Testament - disait-il - nous avons connu clairement le Père (Dieu, le
Créateur) et nous avons commencé à connaître le Fils (de fait, dans quelques textes messianiques on
parle déjà de Lui, même si c'est de manière voilée).
Dans le Nouveau Testament nous avons connu clairement le Fils car Il a pris chair et est venu demeurer
parmi nous. Mais on commence à parler aussi de l'Esprit Saint: Jésus annonce à Ses disciples qu'après
Lui viendra le Paraclet. Finalement - dit toujours St Grégoire - dans le temps de l'Eglise (après la
Résurrection), l'Esprit Saint est au milieu de nous et nous pouvons Le connaître. C'est la pédagogie de
Dieu, Sa manière de procéder: avec ce rythme graduel, en passant presque d'éclaircissement en
éclaircissement, nous sommes parvenus à la pleine lumière de la Trinité".
L'Ancien Testament est entièrement parcouru du souffle de l'Esprit Saint. D'autre part nous ne pouvons
oublier que les livres mêmes qui le composent sont le plus grand signe de l'Esprit parce que, selon la
doctrine chrétienne, ils ont été inspirés par Lui.
Son action première fut de nous avoir donné la Bible, dans laquelle on parle de Lui et de Son oeuvre dans
le coeur des hommes. Quand nous ouvrons la Bible avec foi et non seulement dans un but d'études ou de
simple curiosité, nous rencontrons le souffle mystérieux de l'Esprit. Ce n'est pas une expérience
évanescente, abstraite. De nombreux chrétiens, en lisant la Bible, perçoivent le parfum de l'Esprit et sont
profondément convaincus: "Cette parole est pour moi. C'est la lumière de ma vie".
Le rationalisme occidental est-il une valeur chrétienne? - "Le principal obstacle de la culture
occidentale me semble le rationalisme, la volonté de réduire quelqu'événement historique et humain que
ce soit à des critères qu'on puisse toucher du doigt. Le Dieu de l'Occident n'est plus mystérieux: il a été
soumis à des ,thérapies théologiques'. En Occident on a prétendu faire penser Dieu selon des schémas et
paramètres humains, si bien que la crainte de Dieu paraît désormais complètement dépassée. "Ils l'ont fait
tout petit, comme s'ils devaient le mettre dans leur poche" me faisait observer un de mes confrères. A
l'inverse, Dieu est l'Etre Suprême, le vrai Seigneur de l'univers. Une telle tournure d'esprit occidentale, de
laquelle l'Afrique dans son complexe est encore bien loin, a créé et crée entre autres d'inévitables
tensions dans les rapports avec nos cultures et populations.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (7 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
(Mgr Emmanuel Milingo)
Les théologies rationalistes - La découverte des théologiens a été l'une de mes premières surprises
quand je me suis approché davantage de la connaissance des thématiques de la croyance. J'étais
convaincu que tous les théologiens étaient des hommes de Dieu, mandatés pour donner des explications,
des éclaircissements, faire ,croître' dans le champ de la foi. Quelle ne fut pas ma surprise de voir au
contraire (au moins chez certains de ceux-ci dont les opinions étaient amplifiées par les mass media) tout
le contraire. Une contestation... non une critique sereine et constructive, mais une contestation haineuse,
tellement dépourvue de ce qui est communément appelé "amour", qu'elle allait jusqu'à me faire mettre en
doute la religion à laquelle ils disent appartenir. Tout cela est fruit du rationalisme dominant pour lequel
tout (même ce qui est "irrationnel", ce qui est "extra-naturel") doit répondre aux critères communs de
notre "rationalité" et aux "lois" de la "physique" que nous connaissons et qui disciplinent le
comportement de la matière. ("A la recherche du Paradis perdu" - Dialogues d'un catéchumène - Ed
Segno - Udine)
Les cinq cailloux de David
A l'observation qu'un peu partout on déplore un excès d'organisation et d'appareil, quant à l'instantanéité
et la fraîcheur qui devraient caractériser la Communauté Chrétienne, le Card. Biffi de Bologne a
répondu: "Nous avons tous lu ce qu'il en fut de la lutte entre David et le géant Goliath: au début, Saül fait
endosser son armure à David, mais ainsi équipé celui-ci ne réussit même pas à se mouvoir. C'est
pourquoi il s'en libère et va chercher cinq petites pierres dans le torrent.
Eh bien, je crois que la chrétienté actuelle est un peu dans la situation du petit David, avec une grande
armure qui paralyse: assemblées, comités, conseils, congrès... une prolifération incroyable, qui fait
penser à une métastase! On crée des commissions, elles mêmes reliées à d'autres commissions au niveau
régional, qui sont répercutées au niveau national, puis international!... Une armure toujours plus grande
que l'on fait endosser à un David de plus en plus petit. La chrétienté décroît et l'Organisation (avec un
grand O) se fait toujours plus pesante.
J'ai calculé que dans une année, j'ai passé 58 jours en participations à des organismes ecclésiaux: Deux
mois, non pour l'activité pastorale et pour l'annonce de Jésus Christ, mais pour discuter de la manière
dont on doit faire la pastorale. C'est excessif! Nous devons, nous aussi, nous libérer de l'armure et
chercher les cinq petites pierres du torrent, c-à-d. le sens fort de Jésus Christ - unique Sauveur du monde
- un sens fort de l'identité, chercher en somme les vérités fortes du christianisme et les faire devenir le
principe de notre vie et de notre pastorale". (Avvenire)
Nous connaissons bien ces cinq petits cailloux que Marie nous a indiqués pour abattre l'ennemi: prière,
jeûne, Eucharistie, Parole de Dieu, confession. Elles sont suffisantes.
Nouvelles de la terre bénie
Un Archevêque brésilien:
"Medj. est don et grâce"
L'Archevêque de Maringa, au Brésil, Murillo Krieger - venu déjà il y a quelques années pour une retraite
avec une trentaine de prêtres de son précédent diocèse - s'est rendu à nouveau à Medjugorje du 25 au 28
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (8 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
février 98. Dans l'homélie prononcée à la S.Messe du 27 au soir il a fait mémoire de ses précédentes
visites (la première en mai 1985, immédiatement après sa consécration épiscopale), soulignant combien
cette terre bénie est toujours vivante dans son coeur. "Je vois Medj. - a-t-il dit - comme un don et une
responsabilité. Medj. est don et grâce. La Vierge donne à tous ceux qui viennent ici la possibilité de
trouver ce même amour et cette même tendresse qu'Elle montra à Cana de Galilée.
Marie s'approche de nous et nous demande: Faites tout ce qu'Il vous dira. Si nos coeurs étaient prêts et
ouverts pour suivre le chemin du Christ, alors tout ce que le Seigneur voulait accomplir à travers Medj.
se réaliserait sûrement. Est-ce vraiment si difficile de donner notre coeur à Jésus Christ? Medj. est une
grande responsabilité: je l'ai compris aussitôt, dès le premier instant, en posant le pied sur cette terre...
Regardant et écoutant les voyants, je suis arrivé à la conclusion qu'ils doivent être soutenus par notre
prière pour pouvoir rester fidèles à leur propre mission. Depuis ce moment j'ai décidé de leur consacrer le
premier chapelet de ma journée. C'est ma petite offrande, mais de cette manière je leur apporte aide et
assistance".
Un Evêque australien:
"A Medj. on trouve la paix"
A la fin du mois de février 1998 est venu en visite à Medj. l'Evêque auxiliaire de Canberra (Australie),
Mgr Patrick Power. Voici ce qu'il a déclaré en cette occasion:
"Je suis prêtre depuis 33 ans et Evêque depuis 12 ans. Ma mère était une femme merveilleuse et remplie
de dévotion envers la Vierge Marie. Mon père vénérait de façon particulière N-D. de Lourdes, et
moi-même suis né justement le 11 février... En janvier 1993 j'ai pris part à un programme de prière à
Canberra, avec P.Slavko Barbaric' et le voyant Ivan. Je fus profondément touché de ce que j'ai vu et
entendu. Le message rapporté par Ivan et la manière dont il le disait, me frappèrent beaucoup.
En mai 1993 je profitai d'une visite à un ami Evêque de Dubrovnik, Mgr Puljic, pour venir à Medj. J'étais
déjà Evêque mais je vins incognito. C'était la guerre, il y avait peu de pèlerins. Je célébrai la Messe et
beaucoup de choses me frappèrent. Pour la seconde fois je me trouve maintenant à Medj. et suis
accompagné par un groupe de l'Australie, ainsi que ma soeur et ses trois enfants. Je ne suis pas venu avec
des demandes particulières et bien que je sois ici principalement pour ma famille, je dois reconnaître que
la Vierge m'a donné, à moi aussi, de grandes grâces.
J'ai trouvé une paix profonde, surtout après avoir écouté le témoignage de Vicka. J'ai éprouvé la même
paix que j'avais ressentie en 1993 lorsque, pour la première fois, j'avais entendu parler des messages.
Tout ceci m'aide à consolider ma mission de prêtre et mon service en tant qu'Evêque. Medj. est PAIX.
J'ai ressenti une paix intérieure dont j'ai rendu témoignage à toutes les personnes avec lesquelles je suis
venu.
Quand je vois ce qui se produit dans notre groupe, comme les âmes reviennent à la foi, à la prière, à la
confession, alors je dois recommander à tous de venir ici. Non seulement moi, mais aussi Mgr Kennedy
qui est venu plusieurs fois, recommandons aux fidèles de venir à Medj. Je veux dire Merci! Merci aux
fidèles et aux prêtres qui travaillent ici".
Un Evêque de Nouvelle Zélande, Mgr John Dew, venu avant Pâques, a dit: "Je suis venu ici, poussé
par l'exemple de mes diocésains qui sont toujours revenus de Medj. avec de bons fruits: prière du coeur,
jeûne, vie sacramentelle, et sont devenus membres actifs de la communauté, constituant en outre de
nombreux groupes de prière. Pour moi ont été très utiles les expériences de jeûne et de prière, trouvant
aussi le temps de prier avant la S.Messe et de transmettre ce que j'ai reçu aux paroisses de mon
diocèse..."
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (9 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
Egalement un Evêque des USA, Mgr Donald Montrose est arrivé sur invitation d'un groupe de
pèlerins et a rendu témoignage des fruits de Medj. "Ici on perçoit une présence particulière de la Vierge -
a-t-il dit - Ce qui se produit est grandiose. Je suis conscient des responsabilités et des souffrances des
franciscains". (du Bulletin de Presse)
La Vierge pèlerine, dans Ses 300 statues ou icones les plus illustres, partie de la France il y a 3 ans, a
atteint 83 pays de tous les continents et continue à faire le tour du monde pour préparer le Jubilé de l'An
2000 et apporter à tous les hommes la nouvelle évangélisation. Nous recevons des témoignages éloquents
de la part des pasteurs des Eglises visitées (Cardinaux, Evêques, responsables de Mouvements) sur les
merveilleux et incroyables fruits de cette mission de Marie auprès de Ses enfants, même dans les terres
les plus lointaines. Les dernières nous parviennent de l'Equateur, Vietnam, Pakistan, Danemark, Chili,
Afrique du Sud (7 états), Brésil, Ile Maurice, Turquie, Suède, Hongrie, Burundi, Allemagne, Congo.
Si, dans votre pays la Madone pèlerine n'est pas encore arrivée, recevez vous-même votre Mère! Prenez
contact avec la Confrérie Notre-Dame de France - 48 avenue de Paris - F-91410 Dourdan (France). Tél.
0033-164596556; fax 0033-164596522. Tout le matériel nécessaire vous sera procuré.
De Montréal - L'activité du groupe d'Echo au Canada (qui reproduit 5000 exemplaires en anglais et
6000 en français) s'est beaucoup intensifiée depuis le décès de Noël, leur saint animateur. "S'est ajoutée
aussi la croix de graves difficultés financières, mais nous avons pu assurer la continuité des éditions avec
des aides inattendues, manifestement de Notre Mère. Un grand bravo au groupe de 30 jeunes qui sont en
train de se préparer au Festival des Jeunes et se sont subdivisés pour la prière dans 3 zones de la ville"
(Michel Cacchione)
Apparition à Mirjana: "Devenez Ma lumière!"
Le rendez-vous annuel du 18 mars de Mirjana avec la Madone était prévu aux environs de 14 heures,
dans le terrain de basket de la Communauté Cénacle.
A 13 heures, quand P.Slavko commença à guider la prière, l'emplacement était déjà bondé de pèlerins (je
les estime à plusieurs milliers). Puis Mirjana est arrivée, accompagnée de son mari Marko et de quelques
parents et amis. Elle s'est agenouillée au pied d'une plate-forme surélevée où quelques jeunes de la
Communauté accompagnaient la prière avec des guitares et des chants.
Vers 15h30, tandis qu'elle était en train de prier avec nous tous, Mirjana est entrée en extase. Au début,
elle était vraiment radieuse. Puis elle est devenue plus sérieuse, parfois vraiment triste. Il lui arriva de
serrer les paupières comme pour mieux fixer, ou se concentrer. Elle eut cependant quelques moments
sereins. Puis ce fut l'émotion habituelle, lors de la séparation finale.
L'apparition a duré 4 ou 5 minutes. Le soir, après la Sainte Messe, Père Slavko a lu le message dans les
principales langues, ajoutant que Mirjana lui a rapporté que Notre-Dame lui a parlé aussi des secrets,
mais elle n'en a pas dit plus.
Voici le message: "Chers enfants, Je vous invite à être Ma lumière, et à illuminer ceux qui vivent encore
dans les ténèbres. Remplissez leur coeur de Paix, de mon Fils. Merci d'avoir répondu à Mon appel."
(Témoignage d'Alberto Bonifacio)
q
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (10 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
15 ans: "Le Seigneur me dit de marcher".
Et il marche pour la première fois. - Le soir du mercredi 18 mars, une partie de mon groupe, de retour de
la Bosnie septentrionale avec le convoi d'aides humanitaires, a été témoin d'un fait extraordinaire qui
nous a touchés profondément.
Déjà durant la S.Messe de la soirée précédente, nous avions remarqué un jeune en chaise roulante qui, à
un certain moment, s'était mis à crier quelque chose d'incompréhensible et, pour cette raison, avait été
transporté hors du Sanctuaire. Puis, nous l'avions revu le lendemain auprès de la Communauté Cénacle,
lors de l'apparition à Mirjana.
Certains d'entre nous échangèrent avec lui quelques mots. Nous avions ainsi appris qu'il s'agissait d'un
Italien de 15ans nommé Andrea. Il était là avec ses parents et un petit groupe d'amis. Nous avions pensé
qu'il souffrait d'un handicap assez grave, avec des mouvements désordonnés de tout son corps, les mains
recroquevillées et le visage défiguré, les mots sortant souvent de façon incompréhensible. Un garçon
pourtant sociable, qui cherchait à engager la conversation, demandant leur nom à ses proches voisins. Il
était impossible de ne pas le remarquer: il était le seul que nous ayons vu en chaise roulante à Medj.
durant ces jours.
Ce mercredi 18 mars à 18 heures, à peine la célébration présidée par Fr.Svetozar Kraljevic' avait-elle
commencé, voici qu'Andrea se met encore à crier. Son papa l'avait enlevé de son fauteuil et, le prenant
dans ses bras, l'avait allongé sur un banc, à droite. De là, criant avec insistance une phrase
incompréhensible et marchant comme un enfant qui fait ses premiers pas, il va vers l'autel tandis que son
père - stupéfait et préoccupé - se tient derrière lui, prêt à le retenir en cas de chute.
Fr.Svetozar lui fait signe de sortir, parce qu'en effet, il trouble la cérémonie. Alors Andrea, toujours
criant, fait demi-tour et se met en marche vers la sortie du fond, parcourant toute l'allée centrale. Mais,
qu'était-il en train de crier? Par la suite nous avons su qu'il répétait toujours les mêmes paroles: "Le
Seigneur me dit de marcher!" Un peu avant 19 heures, tandis que la Messe parvenait à son terme, d'autres
amis de notre groupe arrivent à l'Eglise et remarquent Andrea encore dans sa chaise roulante, entouré de
ses parents et d'un groupe d'amis, dans l'espace à droite du Sanctuaire. Il règne parmi eux une certaine
agitation.
Quelqu'un invite Andrea à descendre et marcher. Il obéit et répète, maintenant de manière plus
compréhensible: "Le Seigneur me dit de marcher!" Son visage et ses mains sont normaux, détendus et
non contractés comme précédemment. Il parcourt tout le parvis devant le Sanctuaire, de droite à gauche,
vers les confessionnaux, affrontant même quelques marches. Le papa pleure convulsivement, sur l'épaule
d'un autre homme. La maman pleure aussi, bouleversée; notre Nori lui demande si Andrea avait déjà
marché. "Non, Madame, il a commencé il y a peu, dans l'église; il semait le trouble et nous ne savions
pas ce qu'il criait, c'est pourquoi nous sommes sortis..." Tout le monde pleure: toutes les personnes
présentes sont saisies d'une émotion incoercible.
Andrea aussi pleure et s'agite: peut-être commence-t-il à se rendre compte que sa vie est changée parce
qu'il est touché par un fait extraordinaire, bouleversant, atteint par un Amour Supérieur. Enfin ils se
dirigent tous vers leur pension tandis que notre groupe, qui a assisté "en direct" à un événement aussi
fort, reste profondément bouleversé et ne peut que faire monter une action de grâce: "Louange et gloire à
Toi, Seigneur Jésus; Et nos remerciements infinis à Toi, Marie médiatrice de toute grâce, et partant,
médiatrice aussi de cette grâce!" (Alberto Bonifacio)
Les célébrations pascales ont attiré à Medjugorje une grande foule, environ 10.000 personnes. Les
Liturgies des Jeudi et Vendredi Saints ont été célébrées en 9 langues.
Une statue du Christ Ressuscité (oeuvre du sculpteur Andrej Ajdic') a été érigée dans l'espace derrière
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (11 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
l'église.
Un avis destiné aux pèlerins - Dans la période estivale, le programme du soir se déroule ainsi: 18 h
deux premiers chapelets du Rosaire. 19 h Sainte Messe, puis bénédiction et dernier chapelet du Rosaire.
Adoration du T.S.Sacrement le mercredi et le samedi de 22 à 23 heures, et après la messe du soir le jeudi.
La vénération de la Croix immédiatement après la Messe du vendredi. Tous les dimanches à 15 (ou
parfois 16 h), Rosaire pour la paix sur la Colline des Apparitions; le vendredi à la même heures, Chemin
de Croix sur le Krizevac. Chaque jour, dans le cours de la matinée se déroulent les célébrations
eucharistiques dans les différentes langues (la Messe en français a généralement lieu à midi).
Pour toutes les informations et demandes, s'adresser à l'Office d'Information du Sanctuaire: tél (387) 88
65 19 88, tous les jours de 8 à 20 h.
(du Bulletin de Presse)
Après une longue absence Ivan est revenu des USA avec sa famille et les apparitions sur la montagne
vont reprendre, à la grande joie des pèlerins. Mais Marija n'a pu venir pour Pâques: comme il est normal,
ses trois petits garçons peuvent créer des imprévus!
Vicka ne verra plus la Sainte Vierge pendant 45 jours: - Un groupe de pèlerins français se rendit chez
Vicka, et quelle ne fut pas sa surprise d'apprendre de la bouche même de Vicka que la veille au soir, la
Gospa lui avait demandé un grand sacrifice: Elle ne lui apparaîtra plus durant 45 jours (jusqu'au 6 juin).
Vicka était encore toute émue de la nouvelle. C'est la quatrième fois qu'un tel ,jeûne d'apparitions'
survient pour Vicka. Déjà, en 1984, alors qu'elle était très malade, elle n'eut plus d'apparitions durant 50
jours.
A deux autres reprises, elle ne vit plus la Sainte Vierge durant une vingtaine, puis une trentaine de jours.
Pourquoi cela? D'après Vicka, la Gospa lui donne ainsi l'occasion d'un renoncement spirituel et d'un
sacrifice, ce qu'elle offre très volontiers. "Comme la Sainte Vierge me le demande, je l'accepte!". D'après
Vicka, les 5 autres voyants n'ont pas vécu de telles interruptions d'apparitions..
Dans le coeur de Dieu il y a une réponse pour tous.
Un couple français avait pris la décision de se séparer. La Providence voulut que leur jeune fils fasse une
neuvaine à Marie, pour aider son Coeur à triompher. Il la fit durer "bien plus que 9 jours!"
Aujourd'hui, les parents témoignent: "Une grande joie a saisi notre coeur; nous prions le chapelet tous les
jours avec nos enfants, et à la maison le mot ,sacrifice' ne fait plus peur. Il est source de joie. Et le
miracle des miracles, c'est que dans notre couple, la paix est revenue, l'amour a pris possession de nos
deux coeurs et il n'est plus question de séparation. La promesse que nous faisons à Marie, c'est de venir à
Medj. avec nos enfants, pour La remercier. Nous avons expérimenté que dans le coeur de Dieu, il y a une
réponse à tout problème".
L'aéroport civil de Mostar sera réouvert à la mi-mai. Pour les pèlerins qui venaient par Split ou
Dubrovnik, cela fera une grande économie de temps et d'argent. Bien sûr, pour les étrangers, le transit par
un grand aéroport comme Zagreb restera nécessaire. Avant de prendre votre biller, renseignez-vous!
(Mostar est à 45 mn de Medj. en car, tandis que Split est à 3 heurs).
(du Journal de Soeur Emmanuel)
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (12 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
Le Mouvement de Medj.
examiné à Neum
Du 9 au 13 mars s'est déroulé le 5ème séminaire international de Neum (côte adriatique), sur le thème:
,Le Mouvement spirituel de Medjugorje'. Etaient présentes plus de 150 personnes, soit 17 pays. Les trois
exposés suivants furent très intéressants: 1. Nouveaux Mouvements spirituels et leurs caractéristiques (Dr
Marianne Tigges); 2. Medj est-il un Mouvement à l'intérieur de l'Eglise? (P.Dirk Grotheus); 3. Medj. et
la nouvelle évangélisation (Fr.Ivan Dugandzic', lequel a abordé avec courage le thème de la douloureuse
division existant dans l'Eglise d'Herzégovine, qui peut être dépassée seulement avec le sacrifice et
l'amour de l'Eglise).
Très fructueuse fut la rencontre avec les franciscains de Medj.. Répondant à un Père anglophone qui
critiquait la traduction des messages en anglais, P.Slavko a admis que même pour eux, croates, les
messages n'étaient pas toujours faciles à comprendre, parce que la Madone emploie un style simple et
une langue archaïque, qui n'est plus courante aujourd'hui. En conséquence, il a invité à ne pas corriger
leur traduction. (Je pense qu'ici P.Slavko ne fait pas allusion aux petites corrections linguistiques
apportées aux traductions mêmes). Plutôt - dit-il - s'il y a des difficultés, il convient d'ajouter quelques
notes explicatives. Les interventions de P.Rupcic' ainsi que la splendide homélie conclusive de P.Slavko
ont été qualifiées de profondes et illuminées. Parmi les voyants, seulement est venue un soir Ivanka, avec
sa famille.
Venons-en à la demande de fond: "Alors, qu'est Medjugorje?" Nous pouvons répondre avec les mots de
Fr.Ivan Dugandzic': "La spiritualité de Medj. n'est pas un mouvement spirituel dans l'Eglise, mais elle est
l'Eglise en mouvement. En elle tous peuvent trouver leur place: les petits et les grands, les plus simples
fidèles et les théologiens les plus cultivés, les prêtres et les Evêques".
De plusieurs côtés on a souligné l'importance de Medj. pour les aides toujours en cours en faveur des
populations frappées par la guerre, sans distinction ethnique, mais avec une attention particulière à
l'Eglise catholique qui risque de disparaître de la Bosnie.
Il a été recommandé aussi que tous ceux qui cherchent à vivre la spiritualité de Medj. récitent chaque
jour un Pater, Ave et Gloria pour la paroisse et l'Eglise locale, jusqu'à ce que l'Eglise reconnaisse les
apparitions de la Reine de la Paix. Déjà au tout début de Sa venue, la Sainte Vierge a dit avoir choisi la
paroisse de Medj. comme source qui doit alimenter le cours du fleuve de Ses oeuvres.
Document du groupe italien - Le groupe italien a présenté un document dans lequel est soulignée la
singularité du Mouvement spirituel de Medj.:
"Nous retenons comme urgent que les fidèles ne soient pas laissés seuls dans le discernement d'un fait
aussi important; nous sentons le besoin d'une sentence, même si elle n'est pas définitive mais au moins
provisoire, fruit d'une Commission de haut niveau et au-dessus des parties, nommée par la Sacrée
Congrégation pour la Doctrine de la Foi, qui soit proposée par un groupe notable de théologiens et
d'Evêques ayant à coeur ce que Marie, Mère de l'Eglise, est en train de nous dire. En référence au
message du 25 août 1991, nous voulons croire et espérer que Medj. sera pour toute l'Eglise la réalisation
du triomphe du Coeur Immaculé de Marie".
Voici les conclusions des responsables du séminaire de Neum:
1. Nous sommes reconnaissants à Dieu qu'à notre époque Il donne à Son Eglise de nouvelles impulsions
de l'Esprit, qui deviennent parfois de véritables Mouvements spirituels. Nous sommes heureux que Medj.
aussi puisse se compter comme Mouvement spirituel de l'Eglise d'aujourd'hui.
2. Avec notre spiritualité, nous désirons protéger l'authenticité du Mouvement spirituel de Medj. et offrir
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (13 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
le témoignage d'une authentique vie chrétienne fondée sur les messages de la Vierge, qui expriment
l'essence de l'Evangile, et apporter notre contribution au renouveau de l'Eglise.
3. Pour donner plus de signification au Mouvement spirituel découlant des messages de la Vierge, il a été
souligné la nécessité de préparer un chemin de paix dans le monde et dans l'Eglise locale à laquelle
appartient la paroisse de Medj. (Neum, A. Bonifacio)
Jelena: "Chercher le visage du Seigneur"
Voici ce que Jelena Vasilj a dit à des pèlerins italiens le 2 janvier 1998:
... Mon expérience est différente de celle des autres voyants. Je n'ai jamais eu de vision dans le sens où ils
,voient' eux mais, de toute façon, dans ce type d'expérience on peut parler d'une certaine forme de vision.
Il y a surtout le don d'une présence forte de la Sainte Vierge, dans la prière. Nous disons que c'est une
expérience du coeur, parce que ce n'est pas seulement une idée, une pensée qui se présente à notre esprit,
mais vraiment une personne.
Et comme, pour rencontrer l'autre il faut toujours avoir le coeur ouvert, autrement la rencontre reste très
superficielle, ainsi en est-il également avec Dieu lors de cette expérience dans la prière. Le coeur est
vraiment entraîné et nous parlons d'une locution du coeur. Ceci a débuté un an et demi après le début des
apparitions, d'abord avec une expérience de l'Ange, puis celle de la Gospa. Cette rencontre de l'Ange, je
la vois aujourd'hui vraiment comme une préparation à ce qui est advenu ensuite, également parce que Ses
premières paroles me semblaient très significatives: il a d'abord demandé la confession, donc une pureté
du coeur pour réussir à voir.
Je pense que ce soit le premier pas d'une vie chrétienne sérieuse: demander pardon. Ensuite, la Madone
nous enseignera aussi à prier de la même manière: c-à-d. quand nous nous présentons devant Dieu nous
demandons pardon, nous implorons miséricorde; c'est le premier pas vers notre conversion. Après une
quinzaine de jours, j'ai ressenti aussi la Sainte Vierge et quelques fois Jésus aussi.
Une autre jeune s'est unie dans la prière et aussi dans cette expérience en mars 83: elle se nomme
Marijana. Au début, elle disait ressentir seulement la présence de la Sainte Vierge, mais en octobre de la
même année, elle a commencé à recevoir également des messages. Je pense que ce fut en grande partie
notre charge: recevoir ces messages, ces illuminations, ces inspirations et ensuite les diffuser, surtout à
un groupe de prière que la Madone nous a demandé de réunir ici, en paroisse. Il y avait une soixantaine
de jeunes et nous avons cherché ensemble à approfondir et vivre le message que Notre Mère avait,
naturellement, donné aux voyants.
C'est pourquoi les indications que nous avons reçues nous, dans le groupe, ne sont certainement pas très
différentes de celles que vous avez déjà entendu des autres. Ce fut surtout un chemin de prière. La
Madone met toujours la prière à la première place, parce que notre vie chrétienne puise sa force dans
cette rencontre avec Dieu. Donc, si cette rencontre n'a pas lieu, c'est très difficile de parler de vie
spirituelle car ce n'est pas un travail qui nous est propre. Je pense que dans notre vie chrétienne nous nous
apercevons très vite que nous pouvons peu et que c'est vraiment la grâce qui nous conduit.
Voici pourquoi la Madone nous ramène à la prière: pour que celle-ci devienne vraiment une source de
grâce pour le chemin. Et c'est aussi la raison pour laquelle Elle nous rapporte aux Sacrements: parce que
c'est seulement par la grâce que nous nous perfectionnons: donc avec la Confession, et surtout
l'Eucharistie qui devient ensuite le coeur de notre vie chrétienne. Notre-Dame a parlé de diverses formes
de prière, très souvent du Rosaire. Il est proposé à nouveau, après tant d'années; mais il semble que la
Madone le fait parce que c'est vraiment la prière qui donne un grand bénéfice à notre spiritualité. Si nous
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (14 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
sommes appelés à imiter le Christ, si nous sommes appelés à devenir comme Lui, il n'y a pas de meilleur
moyen que les trois couronnes du chapelet.
C'est comme une mini-catéchèse de toute notre foi: tous ses mystères y sont rappelés et vécus... Je pense
que prier le Rosaire nous fait devenir comme Marie, Laquelle - comme nous rappelle l'évangéliste -
conservait toutes ces choses, les méditant dans Son Coeur (Lc.2,12 et 2,51). Je crois que nous aussi, de la
même manière, sommes appelés à conserver ces mystères dans notre coeur à travers le Rosaire.
La Gospa a dit que nous devons chercher deux choses: avant tout le visage du Seigneur. Il y a souvent le
danger de se regarder soi-même, de désirer des choses, (même bonnes, justes), mais qui nous empêchent
de voir qu'il y a une personne à nos côtés. Donc, la Madone nous demande de lever les yeux, de
contempler le Christ dans la prière; celle-ci doit ainsi être christocentrique. Et tout naturellement, le
second pas consiste à chercher la volonté du Seigneur; parce qu'après la rencontre avec Lui, il est tout
naturel de demander: que veux-Tu de moi? Outre le Rosaire, la Madone insistait beaucoup sur le silence,
qui est surtout une écoute et non un moment de passivité, pour faire de soi-même vraiment un don à
l'autre dans cette capacité de prêter l'oreille et d'écouter. Je pense que ce soit une chose plutôt difficile
dans l'expérience humaine, parce que nous avons cette tendance à être protagonistes; mais j'estime aussi
que la prière de l'écoute nous apprend à adorer, à comprendre vraiment qui est le véritable Auteur de la
vie.
Puis, la pénitence accompagne toujours ce cheminement et devient même la prière du corps. C'est un
terme presque jamais présent dans la terminologie moderne; nous ne sommes pas habitués à nous
mortifier parce que nous pensons que nous souffrons déjà suffisamment. Pourtant il semble que la
pénitence, surtout dans les moments de paresse, de sommeil spirituel, soit vraiment ce qui nous remet en
mouvement, qui nous permet de reprendre souffle et de continuer. Donc, la Madone insiste ici beaucoup
sur le jeûne, surtout celui au pain et à l'eau. Je pense que cela aussi est d'une grande signification: vivre
avec ce pain matériel devient en un certain sens une attente de ce vrai pain que nous recevons dans
l'Eucharistie. Donc, une interprétation eucharistique de cette forme de jeûne me paraît celle qui est la plus
juste.
Demandes et réponses:
S'en est suivi un dialogue avec les personnes présentes.(...)
D. Etant donné que Notre-Dame t'a utilisée comme instrument durant tant d'années pour le groupe de
prière, aurais-tu des suggestions pour nos groupes de prière?
R. Je n'ai jamais élaboré un schéma de ce que j'ai vécu; je peux dire seulement que le groupe de prière
me semble une expérience quasi inévitable pour une croissance spirituelle. Il n'est pas possible
d'imaginer un chemin, tout seul avec le Seigneur. Dieu nous invite à une communion avec les autres,
nous sommes donc appelés à participer à un groupe de prière. Celui-ci peut être la famille; qui devrait
même être le groupe initial où nous est donnée la première spiritualité. Ensuite, au niveau de la paroisse
parce que c'est notre Eglise immédiate; et dans son sein, différents groupes. Je parle seulement de la
nécessité, la forme dépend du type de spiritualité que vous avez.
Le Rosaire est toujours très utile, ainsi que la prière spontanée, mais la lecture de la Bible est importante
car notre prière ne doit pas être arbitraire mais doit avoir un contenu précis, qui nous a été révélé; ce n'est
pas comme dans les religions orientales où l'esprit peut vagabonder. Nous devons nous conformer à
l'Evangile. Et puis, nous devons avoir un moment pour échanger nos expériences, pour nous encourager
les uns les autres dans le chemin spirituel qui est une communion en Christ, mais aussi une véritable
communion entre nous.
D. Comment fais-tu pour reconnaître que c'est Jésus ou Marie qui te parle et non un ange rebelle?
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (15 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
R. Ce n'est pas très difficile à distinguer. La présence de Dieu apporte toujours beaucoup de paix et de
quiétude, un sens de liberté et de plénitude; la présence de l'autre entraîne beaucoup d'angoisses et de
ténèbres.
D. As-tu aussi actuellement ces visions du coeur? R. Elles ne sont pas aussi fréquentes qu'au début, mais
je les ai encore.
Interrogée sur le choix de ses études (d'abord à Vienne, puis Rome), elle affirme qu'il est beau d'étendre
le désir de Dieu à tous les niveaux. "J'ai aimé transférer cette expérience spirituelle dans une vie concrète,
y unissant aussi une recherche sur le plan intellectuel, parce que l'intelligence fait partie intégrante de
notre personne humaine. Je dirais même: si vous commencez un chemin, cherchez à vous intéresser un
peu à ce que dit l'Eglise, le Magistère, parce que nous avons besoin d'un guide; nous ne sommes pas
autosuffisants et le Christ ne nous a pas voulus ainsi. Il est clair que Dieu a voulu une Eglise, une
hiérarchie, un Saint Père. C'est très beau d'introduire cette expérience dans celle de toute l'Eglise, dont
tous ces dons sont destinés à la croissance. Et puis, être à Rome représente quelque chose de spécial car
c'est ici que bat le coeur de l'Eglise.
D. N'as-tu jamais pensé à te marier?
R. Quelques fois, j'y ai pensé.
A une demande concernant les difficultés de dialogue dans un groupe, elle répond qu'à Medj. aussi, cela
se produisait avec le groupe important de 60 personnes. Pour permettre le dialogue on se subdivisait en
petits comités dont les expériences étaient ensuite mises en commun.
D. Dans mon groupe, est-ce que je fais bien de les laisser cheminer seuls?
R. Non, parce que tu es prêtre. Les guides sont trop précieux. Les personnes ont besoin d'un guide, même
si dans ce monde tous crient "liberté! indépendance!". Lorsque le guide fait défaut, nous nous laissons
entraîner à des déviations. Il est nécessaire d'avoir quelqu'un qui nous pousse en avant, surtout pour les
jeunes. Il est précieux d'avoir une personne qui réussisse à te donner un peu de lumière. Je ne dis pas
qu'elle doive cheminer pour le groupe, ce serait négatif. A Medj. la Gospa a toujours demandé des guides
spirituels pour un groupe. (propos recueillis pas les soins d'Alberto Bonifacio - résumé)
P.Tomislav répond...
"Vies données" dans la simplicité
et dans la familiarité avec Dieu.
Durant la rencontre du 27 septembre 97 au Col don Bosco, P.Tomislav Vlasic' fut interrogé sur ses
expériences. Voici ce qu'il a répondu au rédacteur de Medjugorje Torino (Janv-Fév.1998, n°79):
D. P.Tomislav, tu as été à Medj. à peu près au début des apparitions: que peux-tu nous dire de ton
expérience?
R. Mon expérience de fond est celle-ci: devant quelque signe divin que ce soit, nous devons chercher
sérieusement Dieu. Cependant, non pas un Dieu nébuleux, mais Dieu révélé, Dieu Père qui se manifeste
dans l'Esprit Saint au moyen du Fils. Dans cette communion avec Dieu, rechercher la communion avec
toutes les créatures veut dire vivre la communion avec l'Eglise universelle: avec les Saints, avec les
Anges, avec les âmes du Purgatoire et avec l'Eglise pèlerine ici, sur la terre. Dans ce cadre de la
communion avec Dieu nous pouvons trouver tout ce qu'Il met à la disposition de l'homme comme
instrument de Grâce. Dans ce temps, Dieu nous a donné sa Mère d'une manière toute particulière. Dans
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (16 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
cette ouverture à Dieu, toutes les choses deviennent claires et l'on ne peut demeurer dans l'obscurité,
parce que Dieu même se révèle.
D. Pourquoi fais-tu référence à un Dieu nébuleux?
R. Je m'en sers comme terme-clé, du moins est-ce ainsi que je le ressens. De très nombreuses personnes
cherchent Dieu mais, simultanément ne veulent pas se dépouiller de l'égocentrisme, de l'égoïsme. Elles
cherchent un Dieu nébuleux, qui satisfasse leurs plaisirs, un Dieu qui contente leurs caprices; un Dieu qui
les chouchoute... et elles ne veulent par voir Dieu comme Il est, tel qu'Il se révèle: Dieu éternel. La
recherche de ce Dieu nébuleux ouvre la voie à de nombreuses hérésies et pousse à chercher Dieu dans les
Mouvements extérieurs à l'Eglise, dans des méthodes, des techniques, des méditations spécifiques. C'est
une recherche de Dieu qui finit toujours par la découverte d'une idole. Tous, nous sommes appelés à
chercher Dieu révélé et à permettre qu'Il se dévoile en nous et à travers nous.
D. En partant de cette expérience, tu as formé une Communauté de Soeurs et de Frères qui vivent retirés
dans un couvent, mais aussi des groupes de laïcs consacrés (les fraternités). Tu les guides et leur
enseignes la route que le Seigneur t'a montrée....
R. Cette demande me touche de manière particulière, surtout lorsque tu dis ,tu leur enseignes...'. Mon
intention initiale était celle de vivre le mystère de Dieu, d'élargir le temps et l'espace dans ma vie pour
m'immerger toujours davantage dans l'expérience de Dieu. C'était mon désir. Enseigner aux autres est
venu naturellement, comme un besoin de partager l'expérience de Dieu... De là naissent et se développent
les Communautés et les Fraternités de laïcs..
D. Pourtant, certains disent que beaucoup de jeunes qui entrent dans les Communautés ou dans les
Groupes religieux, sont seulement des frustrés qui cherchent un refuge dans la religion.
R. Le terme ,frustré' engage profondément... Ce mot recèle une partie très délicate aussi bien pour celui
qui est frustré et cherche Dieu que pour celui qui accueille la personne frustrée. Si cette dernière ne fait
pas l'expérience de la rencontre avec un grand ,Toi', ,Dieu', à travers la communion de frères et soeurs,
elle se ferme facilement dans sa propre frustration et cherche Dieu comme antidote à son infantilisme et à
son immaturité. Donc, ceux qui accueillent un jeune frustré ont l'obligation de le porter à Dieu, au Grand
Interlocuteur, où il ait la possibilité de s'épanouir dans une vie pleine, la vie éternelle. Jésus a aimé et
aime d'une manière infinie, mais ne ,dorlote' personne: Il conduit au Père, à la plénitude, et ne permet pas
qu'il reste la plus petite parcelle de maladie dans un homme qui veut parvenir à cette plénitude. En ceci
réside la responsabilité de nous tous, qui accueillons les jeunes qui ressentent la vocation.
D. Pour ta Communauté, tu as choisi une vie radicale, la vie contemplative.
R. Les définitions ,radicale' et "contemplative", tout en étant claires, peuvent aussi être ambiguës. Je
dirais que nous avons choisi un chemin graduel vers la plénitude. Nous cherchons à toucher le fond et le
sommet de la plénitude, atteindre la douleur, la mort et y trouver la vie (parce que la vie éternelle
commence dans la douleur, dans la mort), pour ensuite faire renaître cette vie et la porter à son sommet.
L'Eglise même, après le Concile, a défini l'Eucharistie source et point culminant... En nous, il n'y a rien
de rigoureux, de tranchant, mais simplement une croissance qui respecte les haltes de chacun, pour que
puisse être brûlée chaque étape du péché dans les âmes, afin de porter ensuite les personnes à s'épanouir
dans la vie divine.
D. Les concepts que tu exprimes: "vie offerte", "amour sacrifié" effrayent parfois... et font obstacle à une
réponse libre à l'appel des "âmes offertes".
R. Il est vrai que parfois la parole de Dieu se propose de manière peu compréhensible... Il convient
d'attendre simplement la réponse de Dieu dans son propre coeur, d'être disponible à la recevoir, à
marcher selon les indications du Seigneur. La vie offerte n'est rien d'autre qu'amour, amour pur qui -
contrairement à l'amour égoïste - se donne, s'offre. L'amour pur est extatique, c'est pourquoi il s'exprime
avec plus d'intensité dans les douleurs, dans les injustices, sur les croix, dans la mort, ainsi que Jésus
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (17 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
nous le montre dans les Béatitudes.
Donner sa vie totalement à Dieu, avec amour, veut dire entrer dans la communion de la vie. L'amour
extatique se donne de Dieu de manière parfaite; de la créature qui s'offre sans poser d'obstacle, c'est
l'amour donné, la vie divine, la vie éternelle. Il ne peut en être différemment.
D. Peux-tu nous dire quelque chose relativement à la spécificité de ta méthode de formation?
R. Nous revenons au début du discours: la caractéristique principale est la simplicité. Vivre l'Evangile
avec simplicité, familiarité, avec la Vierge Marie, avec les Saints, avec les Anges, avec toute l'Eglise,
avec toutes les créatures. Se familiariser avec l'amour de Dieu, qui est parfait même dans un pécheur: il
faut Le trouver, Le voir, L'adorer, L'aimer... Parce que cet Amour n'est pas aimé. Cette attitude des âmes
ouvre la possibilité que Dieu agisse à l'intérieur de nous, nous portant au-delà des frontières de notre
manière de comprendre et de vouloir. C'est pourquoi Dieu nous guide vers les épreuves.
D. Comment regardes-tu le futur de l'Eglise et de l'humanité, de manière particulière en cette célébration
du Jubilé? Que penses-tu des différentes prévisions de catastrophes?
R. Le futur, je le vois très beau! Nous avons été appelés à contempler Dieu, Sa grandeur, la vie éternelle:
une dimension que nous pouvons déjà voir d'ici, sur terre. Dieu n'est plus une personne qui ne sait
comment résoudre les problèmes de l'usine, du bureau, de l'école... Dieu est un Père infiniment bon, qui
pose Sa main sur toutes les créatures de l'humanité. Même si des épreuves nous sont réservées, nous
savons qu'elles serviront à notre purification, dans cette grande oeuvre que Dieu veut accomplir. Toutes
les prophéties parlent du triomphe de Dieu à la fin des temps, du triomphe du Coeur Immaculé de Marie.
Nous devons simplement nous ouvrir à contempler Dieu, ainsi pourrons-nous regarder notre futur avec
confiance, avec espérance, avec beaucoup de joie et d'amour.
D. Nous sommes ici au Col don Bosco. Vois-tu un rapport entre notre temps et le songe où ce prêtre vit
deux colonnes dans l'Eglise: l'Eucharistie et Marie?
R. Certainement: La Vierge, lors de la conception de Jésus, devient Epouse du Seigneur de manière
parfaite. Au pied de la Croix, Elle l'est encore dans la profondeur de sa coopération à l'amour de Dieu qui
souffre pour l'humanité. Dans cet Amour eucharistique pascal, sur la Croix, Marie est la participante par
excellence. Tous les documents que le Pape a publiés au cours de son pontificat sont une préparation - à
travers la Vierge Marie - a cette approche triennale du Jubilé. Les points forts du Jubilé sont: le Congrés
Eucharistique, l'oecuménisme, et la célébration de la T.S.Trinité.
D. En conclusion?...
R.... Prions, prions, prions!... "Dieu Père, Tu as créé chacun de nous et Tu nous connais parfaitement; fais
que nous Te cherchions comme Dieu vrai, attire-nous avec ton Amour. O Dieu, Esprit Saint, illumine
notre esprit, notre coeur, descends sur nous comme Tu es descendu sur la Vierge Marie. Par Toi, Elle a
conçu le Fils; fais que nos âmes conçoivent aussi Jésus Christ, Le suivent et s'offrent par Lui, en Toi, au
Père, dans toutes les épreuves.
Fais que nos âmes atteignent le Cénacle avec Marie Très Sainte et restent ouvertes à tous les dons de
l'Esprit Saint. O Esprit Saint, unis-nous à toutes les créatures, à Notre-Dame, aux Anges, aux Saints, aux
âmes qui souffrent dans le Purgatoire, aux créatures qui peinent sur la terre, afin que tous puissent
demeurer dans l'Amour de Dieu. O Esprit Saint, descends sur tous les lecteurs de ce journal, afin qu'ils
puissent sentir la manifestation de Dieu Père, de Dieu le Fils, dans l'Esprit Saint. Amen."
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (18 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
Agenouillez-vous
et confessez-vous!
Un soir - entre le 27 et le 30 octobre 1886 - Charles de Foucauld, élégant officier de retour d'Afrique, se
présenta au Père Huvelin, à Paris. "Père, je n'ai pas la foi; je viens vous demander de m'instruire". Père
Huvelin le regarda: Agenouillez-vous, confessez-vous à Dieu; croyez. "Mais je ne suis pas venu pour
cela". - Confessez-vous.
L'officier s'agenouilla et confessa toute sa vie. (Ainsi faisait également le Curé d'Ars avec ceux qui se
présentaient à Lui pour lui faire part de leurs crises de conscience)
Quand l'Abbé vit se relever le pénitent absous, il reprit: Etes-vous à jeun? "Oui". - Allez communier.
Ainsi Charles de Foucauld fit sa ,seconde Première Communion'. Dieu l'avait saisi et l'avait fait Sien. De
ce point de départ, la vie de l'ex-officier allait être entièrement consumée par le Seigneur. Plus tard il
découvrira que sa vocation est ,le désert'.
Il construira un ermitage dans le centre de l'Algérie et passera là sa vie en pénitence et en prière pour la
conversion du monde musulman. Il mourra assassiné lors d'une insurrection à Tamanrasset. Pendant 27
années pas une seule nuit il ne dormit dans un lit: sur une natte par terre, sur une caisse, sur le pavement
de l'Eglise. Un matin, un officier des Chasseurs d'Afrique, son ami, se levant très tôt pour venir à
l'ermitage, le trouva couché à l'abri d'un mur pas encore terminé.
" Que se passe-t-il? - lui demanda-t-il - tu ne dors plus à la chapelle?" "Non". "Mais tu me disais que tu y
étais si bien!..." "C'est bien pour cela que j'ai changé".
Peu de temps après, il choisissait de dormir dans la sacristie (si étroite qu'il ne pouvait se détendre). A
quelqu'un qui lui faisait remarquer ce désagrément il répondait: Jésus, sur la Croix, n'était pas détendu.
"Pardonne-moi - lui dit un jour un Père qui devait s'absenter - si je dois te laisser seul". Et le Père de
Foucauld: Oh, je ne suis jamais seul". Certaines de ses paroles révèlent une grandeur spirituelle vraiment
cyclopéenne et donnent la mesure de son incandescence intérieure: " A chaque minute, vivre comme si je
devais mourir martyr ce soir-même".
Le Pape: "Le confesseur n'est pas un psychothérapeute"
La confession-sacrement est en crise, pourtant tous en parlent et les gens ont un désir irrépressible de se
confesser. En diverses circonstances le Pape a parlé avec élan de la Confession; dans le passé, lui-même
est descendu à St Pierre pour confesser. Le 21 mars il est revenu sur l'argument en parlant au cours
promu de la Pénitencerie Apostolique pour dire que "le confessionnal n'est pas et ne peut pas être une
alternative à l'étude de la psychanalyse ou de la psychothérapie... Ce Sacrement a été appelé par les Pères
"la seconde table de salut après le naufrage" (en référence à la chute advenue après le baptême)...
De fait, la Confession efface les péchés personnels commis après le Baptême, tout d'abord ceux mortels
(et donc les véniels)... Il est légitime que les fidèles s'efforcent d'instaurer dans la Confession ce
processus intérieur qui porte à la paix incomparable résultant de la parfaite conformité à la volonté de
Dieu. Mais est injustifié le fait de rechercher dans le Confesseur un guérisseur ou un médecin dans le
sens technique du mot. Si par hasard l'état du pénitent semble exiger des soins médicaux, que le
confesseur n'affronte pas lui-même le sujet, mais qu'il renvoie cette personne à des professionnels
honnêtes et compétents".
Il a ensuite confié que de la rencontre avec la personnalité de St Jean Marie Vianney à Ars en 1937 "il a
tiré la conclusion que le prêtre réalise une partie essentielle de sa mission dans le confessionnal, à travers
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (19 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
,se rendre prisonnier' du confessionnal".
Rencontre internationale pour les jeunes (31 juillet-6 août) sur le thème Viens, Esprit Créateur.
Chaque jour: 9-10h prière du matin; 10-11h instruction; 11-11.30 répétition des chants; 11.30-12h
instruction; 12h prière de la mi-journée; 16-17h témoignages (voyants et autres); 18-20h programme du
soir de Medj. avec Rosaire et S.Messe; 22.30-23.30 adoration. (L'adoration Eucharistique sera
continuelle pendant toute la durée de la Rencontre).
THEMES DES JOURNEES: Vendredi 31 juillet à 22h, présentation du groupe et adoration. Samedi 1er
août ,Esprit Saint, Tu es Dieu' (Hans Buob); (16h Hans Buob et Ivan Dragicevic'). Dimanche 2 ,L'Esprit
Saint et Marie' (Andrea Gasparino et Mirjana, à 9h sur le Podbrdo); (à 16h A.Gasparino). Lundi 3 ,Esprit
Saint, ouvre nos coeurs' (don Cosimo Cavalluzzo) (à 16h Jakov et don Cosimo); à 20h procession
Eucharistique. Mardi 4 ,Esprit divin et esprit du monde' (Sr Elvira) (à 16h, Vicka et des jeunes de la Cté
Cénacle); de 22 à 24h, spectacle de la Cté Cénacle. Mercredi 5 ,Medj., oeuvre de l'Esprit Saint' (Fr.Jozo
Zovko) (16h témoignages, chants à la Vierge, Consécration à Marie). Jeudi 6 sur le Krizevac ,Soyez Mes
témoins dans le monde'; 3h Rosaire; 5h Sainte Messe.
AVIS: apporter avec soi transistor FM et casque d'écoute, Bible, protection contre le soleil, lampe
électrique. Que celui qui joue d'un instrument classique en informe le responsable Agostino (fax.00387
88 651 888) en précisant ses propres coordonnées et les instruments connus; il sera logé à la Domus
Pacis.
Pour les prêtres se tiendra à Medj. une retraite internationale guidée par PP. Slavko, Cosimo Cavalluzzo
et Jörg Muller du 30 juin au 5 juillet 1998 (pour informations, tél. une retraite internationale 00 387 88
651 988, fax 00 387 88 651 888/651 444).
L'Echo de Marie dans les langues principales se trouve à Medj. dans le tout nouveau magasin Shalom, à
droite devant l'Eglise; désormais on peut également se le procurer à Aïn-Karim, dernier magasin de la
Galerie sous l'Hôtel International, dans la rue qui est en face de l'Eglise.
Les dons- Au cours du mois de mars 1998 les lecteurs d'Echo francophone ont offert 29.741 Fr. Que les
généreux donateurs veuillent bien trouver ici l'expression de notre gratitude.
Au Coeur de Jésus (19 juin)
O Jésus, maintenant que Tu m'as déjà introduit dans Ton très doux Coeur - et cela m'est un si grand bien
de rester là - je ne veux pas m'en laisser facilement détacher. Combien il est bon et doux d'habiter dans
ton Coeur! Ton Coeur, o bon Jésus, est le riche trésor, c'est la perle précieuse que j'ai découverte dans le
secret de ton Coeur transpercé comme un champ retourné. Qui dédaignerait cette perle? Je rejetterais
plutôt toutes les perles du monde... (Saint Bonaventure)
Civitavecchia grandit
C'est avec solennité et en présence de milliers de pèlerins qu'a été célébré l'anniversaire de la dernière
lacrimation de la Madonina de Medj., qui s'est produite dans les mains de l'Evêque le 15 mars 1995. Pour
l'occasion, ce même Evêque a écrit une réflexion très forte: "L'Evêque aurait-il dû se taire?" que nous ne
pouvons publier aujourd'hui, par manque de place.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (20 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]
background image
Les fidèles continuent à affluer de toute part. Aux jours de fête, on ne compte pas moins de 70 cars, outre
les autres véhicules automobiles; la S.Messe est célébrée pour de nombreux groupes et le soir on fait la
procession eucharistique avec la retraite mariale aux flambeaux.
Le card. Edouard Gagnon est resté longuement en prière devant la Madonina et a laissé sur le registre des
visiteurs cette pensée: "Que la Vierge, avec Son amour sans limite, ouvre nos coeurs pour que nous
accueillions le pardon de Son Fils et devenions chaque jour plus unis à Sa mission rédemptrice".
Remercions Marie qui a permis à Son petit Echo de sortir régulièrement, même dans ce présent numéro.
Pendant le mois qui Lui est consacré et à l'occasion des fêtes qui le constellent et qui le suivent, nous
demandons à Notre-Dame - pour nos collaborateurs et nos lecteurs - une bénédiction spéciale au Nom du
Père et du Fils et de l'Esprit Saint.
Bonne Pentecôte!
Villanova-M., 28 avril 1998.
Nous vous rappelons notre seule adresse en France:
ECHO DE MARIE, B.P.4602 - F-45046 Orléans Cedex 1
Il s'agit toujours de la même équipe à votre service, mais leur adresse a changé. Ne rien envoyer à Dole,
d'où le courrier n'est plus acheminé.
* Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
* L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants (mensuel) les personnes intéressées peuvent s'inscrire
également à cette adresse.
L'Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes. CCP DIJON 4480-19 R ou
chèques. Merci d'établir les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre: Echo de Marie, Orléans -
France.
Resp. Ing.A. Lanzani - Tip. DIPRO (Roncade TV)
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e139fr.htm (21 of 21) [9/21/2000 5:45:10 PM]

Document Outline

  • Local Disk