Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité  | Liens[EN]  | Screensaver  | Wallpaper | Web Feed

www.medjugorje.ws » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 142 (Novembre-Décembre 1998)

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Italiano
Download (71.7 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 142
Novembre - Décembre 1998 -
Message de Marie le 25 septembre 1998:
"Chers enfants, aujourd'hui, Je vous appelle à devenir Mes témoins en vivant la foi de vos pères.
Petits enfants, vous cherchez des signes et des messages et vous ne voyez pas que Dieu vous appelle
chaque matin au lever du soleil à vous convertir et à revenir sur le chemin de la vérité et du salut.
Vous parlez beaucoup, petits enfants, mais vous travaillez peu à votre conversion.
C'est pourquoi, convertissez-vous et commencez à vivre Mes messages, non par vos paroles mais
par votre vie; et ainsi, petits enfants, vous aurez la force de vous décider pour la vraie conversion
du coeur. Merci d'avoir répondu à Mon appel".
Soyez Mes témoins et travaillez
pour la conversion de votre coeur
La Madone revient sur les messages de la vie de foi et de la conversion du coeur. Comme les autres fois,
son exhortation s'accompagne d'un reproche pour notre manière de 'parler beaucoup et vivre peu'. Mais le
présent message comporte un appel insolite à devenir Ses témoins dans la foi.
De quelle manière Notre Mère veut-Elle que nous soyons Ses témoins? En vivant la foi de vos pères.
Avoir la foi, c'est adhérer avec tout son coeur et sa vie aux promesses du Dieu invisible qui S'est révélé
en Jésus-Christ. Elle a vécu la foi des pères, l'assimilant, la résumant toute en Elle-même. Regardons la
foi d'Abraham, qui n'hésita pas àsacrifier le fils de la promesse, pensant que Dieu est capable de
ressusciter les morts (Heb 11,17-19). Ajoutons celle de tous les pères décrits au chapitre 11 de la Lettre
aux Hébreux, dont il est dit: C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans voir la réalisation des promesses,
mais après les avoir aperçues et saluées de loin (Heb 11,13).
Ainsi, Marie a vécu de foi dans la vie obscure de Nazareth, ne voyant aucun signe dans le Fils; mais
surtout durant les ténèbres de la Passion, se fiant seulement à ce Dieu qui est fidèle et qui Le
ressusciterait des morts. Elle veut que telle soit notre foi, Celle qui est dite Bienheureuse parce qu'Elle a
cru (Luc 1,45). Nous aussi devons croire dans les moments obscurs de la vie, quand Dieu paraît absent et
que les forces adverses semblent prévaloir. Dans le sens biblique croire ne signifie pas seulement une
adhésion théorique à la Parole de Dieu, ou une profession de foi dans les vérités révélées (c.à.d. une foi
détachée de la vie), mais elle est obéissance à Dieu qui parle: dans le Nouveau Testament, écouter et
obéir s'expriment par le même mot grec 'upakouein'.
A Dieu qui parle on croit, en ne doutant pas, en ne discutant pas, mais en obéissant, comme Marie
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (1 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
lorsqu'Elle a répondu: Me voici, Je suis la servante du Seigneur, que s'accomplisse en Moi ta Parole (Luc
1,28). La parole de Dieu est véridique et puissante, même si la nature la contredit: c'est en cela que réside
véritablement la bataille de la foi. La foi des pères est celle des martyrs, des saints, et aussi celle de nos
aïeux: celle toute simple de tant de familles où régnait la crainte de Dieu avec l'obéissance à Ses
préceptes, une foi incarnée dans la vie.
Aujourd'hui, la foi est gangrenée par la culture matérialiste qui nous donne une vision de l'existence
terrestre comme un but en soi-même: vivre comme si Dieu n'existait pas; vivre une morale subjectiviste
sans aucune référence à l'au-delà, ou bien croire en ce qui est confortable et qui plaît.
Mais vous cherchez des signes et des messages nouveaux: le prurit leur fera fermer les oreilles à la vérité
pour les ouvrir à des fables dirait S.Paul (cf. 2Tim 4,3). Et vous ne considérez pas les signes et les
messages que Dieu donne chaque jour du lever du soleil à son coucher (Ps 112) avec Son admirable et
continuelle providence. Les cieux racontent la gloire de Dieu et le firmament annonce l'ouvrage de Ses
mains (Ps 18).
Et nous ne nous en étonnerions plus? C'est terrible d'être aveugles et ne plus distinguer les grands signes
avec lesquels Dieu pourvoit à tout et en chercher d'autres comme les Juifs, que Jésus - pour cela -appelle
"génération incrédule et perverse" (Mt 12,39-40). Même le boeuf et l'âne reconnaissent leur maître et en
eux l'amour naît spontanément pour celui qui les nourrit... "La distraction et l'oubli des bienfaits de Dieu
est à l'origine de la vie de péché" (St Basile).
Chaque matin, nous sommes invités à nous convertir parce que, comme au matin toute la nature se
réveille et renaît, de même nous devons nous débarrasser des oeuvres des ténèbres et nous revêtir des
armes de la lumière (Rm 13,12).
Vous parlez beaucoup, mais vous travaillez peu à votre conversion. Engagez-vous à fond en vous
examinant afin qu'en vous ne pousse aucune racine amère (Heb 12,15). Regardez le paysan -nous disait
Notre-Dame par ailleurs - qui travaille son champ méticuleusement pour en extirper les mauvaises
herbes, le labourant et le hersant avant de l'ensemencer, afin de le rendre productif. Se convertir, c'est se
remettre à suivre Ses messages: le prière du coeur; le jeûne du monde; la confession des péchés (qui est
la propreté de l'âme et qui nous aide à remédier à nos défauts); l'Eucharistie et la Parole de Dieu qui nous
nourrissent; aimer Dieu et nos frères non en paroles mais avec notre vie.
Alors - nous affirme-t-Elle - nous aurons la force de nous décider pour la véritable conversion du coeur,
c-à-d. pour une conversion qui soit persévérante, dont le Signe est de s'aimer sincèrement, comme des
frères, de tout coeur (1 Pt 1,22) et non de manière hypocrite.
don Angelo
Message de Marie le 25 octobre 1998:
"Chers enfants, aujourd'hui Je vous invite à vous rapprocher de mon Coeur Immaculé. Je vous
invite à renouveler dans vos familles la ferveur des premiers jours quand Je vous ai appelés au
jeûne, à la prière et à la conversion. Petits enfants, vous avez accepté Mes messages avec un coeur
ouvert bien que vous ne sachiez pas ce qu'était la prière.
Aujourd'hui, Je vous invite à vous ouvrir complètement à Moi pour que Je puisse vous
transformer et vous guider vers le Coeur de mon Fils Jésus afin qu'Il vous comble de Son amour.
Seulement ainsi, petits enfants, vous trouverez la vraie paix, la paix que seul Dieu vous donne.
Merci d'avoir répondu à Mon appel".
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (2 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
Rapprochez-vous de mon Coeur
Immaculé pour renouveler la ferveur initiale
La Madone invite à renouveler la ferveur des premiers jours, quand les gens ont été secoués par Ses
messages et ont commencé à prier, à jeûner, à se convertir, c-à-d. à pardonner, à faire la paix, àconfesser
leurs péchés. Ce fut une véritable explosion de grâces dans la paroisse, "au point - dit P.Slavko - que les
communistes pensaient qu'il s'agissait d'une contre-révolution: ils ont vu une force qu'on ne pouvait
expliquer". Tout à fait comme l'étonnement qui s'élevait autour de la première communauté chrétienne
(Ac 2). Paul aussi rappelait les siens à la ferveur primitive, disant: Rappelez-vous ces premiers jours dans
lesquels, après avoir été illuminés, vous avez dû supporter de grandes luttes... (Héb 10,52).
Ce discours est adressé non seulement à la paroisse de Medj. - dont la Vierge voulait faire un modèle
pour toute l'Eglise - mais aussi à nous tous qui avons puisé à la même source. Pourquoi, après des débuts
aussi lumineux, est alors venue la diminution de notre ferveur, l'attièdissement allant parfois jusqu'à
l'abandon du chemin engagé? Pour beaucoup, ce n'avait été malheureusement qu'un enthousiasme
passager, comme la semence tombée dans un sol pierreux où elle ne peut s'enraciner; la première
difficulté a vu leur abandon. Puis, nombreux furent ceux que les soucis du monde, la séduction de la
richesse et les convoitises de tout genre ont envahis (Mc 4,19).
Pourquoi tout ceci? Par la disparition de la prière continuelle, qui assurait la grâce de Dieu et aidait à se
détacher des choses mondaines et superflues. C'est là le jeûne essentiel, dont se nourrir de pain et d'eau
est le signe. Ainsi satan a eu beau jeu sur nous. Nous savons qu'il prend particulièrement pour cible les
enfants de son Ennemie (cf.Montfort n°54). Combien de fois notre Mère ne nous a-t-Elle pas dit: Satan
est fort et veut ruiner Mes plans!.
C'est vraiment pour cela que Dieu nous a préparé un refuge sûr: Rapprochez-vous de mon Coeur
Immaculé. C'est un jardin fermé, une source scellée inaccessible à satan, où l'on respire seulement Dieu.
là est le fleuve et ses ruisseaux, qui réjouissent la cité de Dieu; Dieu réside en elle: elle ne pourra vaciller
(Ps.46). Rapprochez-vous de son Coeur I. veut dire L'écouter, et donc Ses messages par lesquels
Notre-Dame nous ouvre la route en ce monde de confusion et nous prémunit contre les ruses de satan.
Alors, continue Marie, vous avez accepté Mes messages avec un coeur ouvert, c-à-d. avec la simplicité
des enfants qui embrassent ce qui est bon, tout de suite, sans calcul ni préparation d'aucune sorte. C'est
ainsi qu'alors la foule a accueilli les messages tout en ne sachant pas ce qu'était la prière. Et ainsi la grâce
est entrée sans obstacle dans les familles et dans la paroisse. Revenez à agir de même.
Aujourd'hui Je vous invite à vous ouvrir complètement à Moi veut dire 'sans réserve', 'sans condition'.
Ainsi Je pourrai vous transformer et vous conduire au Coeur de Jésus et de cette manière vous rendre
capables de cueillir la plénitude de l'amour. Si nous voulons être certains de Lui avoir ouvert
complètement notre coeur, il y a un signe infaillible: la vraie paix du coeur, celle que seul Dieu peut
donner. Celle qui résiste à toutes les tempêtes et est prête à tous les sacrifices.
d.A.
Le Pape à Brescia:
revenir à la famille selon le dessein de Dieu
J'ai espéré dans le Seigneur contre toute espérance et Il s'est penché sur moi, Il a écouté mon cri... Font
écho au Psaume 40, des tôles rouillées et ondulantes vers le haut, symbole d'une société souffrante,
dégradée et en même temps aspirant vers le Crucifié: courbé du haut de ses 36 mètres, miséricordieux, Il
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (3 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
se penche sur elle. Voici l'imposant autel qui n'a pas laissé indifférents les 50.000 fidèles réunis autour du
Pape, tassé sur le siège placé au pied de l'imposante croix dans le stade de Brescia, pour la béatification
de Joseph Tovini.
C'est un Pontife au visage souriant et souffrant qui se fait écouter des jeunes: un patriarche-maître,
véritable témoin dans la foi des pères, qui incarne aujourd'hui une souffrance partagée, vécue avec une
tenace et extraordinaire dignité. "Marchez avec courage sur les routes de la vérité et de la justice. Soyez
toujours confiants et ardents dans la recherche et la construction du bien. Que le Christ, le Rédempteur de
l'homme, soit votre espérance!" Ce sont des paroles que le Pape prononce lentement et avec ardeur.
Coïncide la clôture des célébrations pour le centenaire de la naissance du serviteur de Dieu Paul VI, que
le Saint Père décrit comme "figure gigantesque", "maître et serviteur de la vérité", "mon grand
prédécesseur et aussi véritable Père". Et c'est à lui qu'est associée l'image du nouveau bienheureux qui
eut une influence significative dans la formation du jeune futur pape brescian.
"Sans la foi nos fils ne seront jamais riches; avec la foi, ils ne seront jamais pauvres". Le S.Père cite les
paroles de Tovini et fait un puissant appel en faveur de l'importance définie 'fondamentale et décisive' de
la famille. A la cathédrale de Brescia, pleine à craquer, il exhorte les croyants à "aller à contre-courant" et
à se battre pour défendre leur modèle de famille et d'éducation scolaire; avec des mots pénétrants, il a
ensuite continué: "C'est une connaissance qui nous remplit de responsabilité, surtout si l'on considère
qu'aujourd'hui particulièrement la famille - dans le cadre d'une rapide évolution des coutumes et d'une
éthique relativiste diffuse - est la cible de poussées dévastatrices qui en menacent les fondements
mêmes".
"Dans cette situation, l'Eglise ressent le devoir de rappeler les points de repère de l'éthique du mariage et
de la famille et je le fais - précise le Pape - non avec la prétention d'imposer sa discipline, mais bien
plutôt avec la conviction de proposer ànouveau aux consciences une vérité que toutes peuvent accueillir
dans l'intime d'elles-mêmes". Le Saint Père insiste sur l'urgence de "retrouver le sens du mariage comme
pacte d'amour, par lequel un homme et une femme se lient publiquement et pour toujours".
Partant des paroles exigeantes de Jésus, le Pape propose en termes enflammés la "beauté du mariage vécu
selon les desseins de Dieu" comme des points d'ancrage pour une vie commune épanouie en plénitude;
voici alors, aux acclamations de la foule, le rappel à la sainteté qui peut et qui doit illuminer les laïcs dans
la réalité de tous les jours.
Durant l'offertoire la lecture de la lettre de Tovini à sa fiancée et la rencontre avec le Pape d'un jeune
couple tout nouvellement marié, ont constitué un point de départ pour redire que le témoignage
appartient à tous, au-delà de la spécificité de toute vocation. Avec une voix puissante et souffrante, le
successeur de Pierre continue: "c'est pourquoi il est important d'éduquer les jeunes générations à vivre
l'amour de manière authentiquement humaine. Dans sa dimension sexuelle même, il devient alors pour
les croyants un élément de ce culte spirituel auquel appelle S.Paul (Rm 12,1). Nous devons oeuvrer pour
que la valeur de cette institution, fondamentale et à laquelle on ne peut renoncer pour l'humaine vie
partagée, s'affirme à nouveau dans les consciences, dans la culture et dans la législation même".
Comme toujours, J.P.II fait preuve d'affection et d'attentions pour tous: saluts, caresses, embrassements,
encouragements, (n'hésitant pas à faire le sacrifice d'abandonner sa canne pour serrer le plus de mains
possibles); il bénit, semant l'espérance; mais de manière particulière il s'entretient longuement avec les
personnes en difficulté et les malades, qu'il a voulus au premier rang, sous la tribune...
Avec un vibrant accent il a rappelé: "l'urgence de la collaboration école-famille" et a demandé "qu'à
celles-ci soit reconnue concrètement - si nécessaire avec des soutiens opportuns -la possibilité des choix
éducatifs et des types d'école qui aident le mieux la croissance de leurs propres enfants". Avec la ferme
direction d'un vieux prophète biblique qui parle à ses disciples J.P.II, au terme de sa visite, invite tous à
se tourner vers la Madone des Grâces, vers le nouveau Bienheureux et le précédent Pontife, serviteur de
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (4 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
Dieu; inspirant un courage renouvelé à ceux qui oeuvrent dans les familles et les écoles, il dit: "Votre
engagement devient aujourd'hui plus difficile, mais reste exaltant et urgent. Vous êtes appelés à apporter
votre contribution à la construction de personnalités saines, motivées, riches d'intériorité et capables de
communion".
Au terme de sa visite, le Pape donne aux familles un nouveau témoignage de la primauté de Dieu, en
s'arrêtant une fois encore en adoration sur l'agenouilloir au fond de la cathédrale, avant de repartir pour
Rome.
Alessandro
Une grande troupe de saints
face au déferlement e l'iniquité (Mt 24,11)
Le nombre toujours croissant de saints placés par l'Eglise devant nos yeux, nous surprend joyeusement.
Durant les 20 années de pontificat de Jean-Paul II, qui se terminent en ce mois d'octobre, a été proclamée
environ la moitié des bienheureux (805 s/1511) et des saints (280 s/570) déclarés tels par l'Eglise au
cours des 4 derniers siècles; et nous ne tenons pas compte d'environ 2000 causes à l'étude.
Nous savons bien pourtant qu'il ne s'agit là que d'un petit nombre de ces témoins et modèles sûrs que
l'Eglise nous montre du doigt pour aider notre marche. Mais il y a une multitude immense que nul peut
compter (Ap.7,9) de saints. Ce sont tous les frères et soeurs sortis de ce monde et qui jouissent déjà de la
béatitude de Dieu. Et St Paul appelle 'saints' aussi les chrétiens vivant sur terre, parce qu'ils participent de
la sainteté de Jésus, quand ils ont la grâce de Dieu.
Il est certes de notre devoir de contempler, nous aussi, les ultimes lumineuses perles qui nous sont ainsi
soumises par l'Eglise.
Tovini: un modèle dans la vie familiale et sociale
Joseph naquit le 14 mars 1841 à Cividate Camino (Brescia), aîné d'une famille de 6 enfants; à 18 ans, la
mort prématurée de son père le porte à abandonner l'idéal qu'il formait de se faire missionnaire et à se
consacrer à ses frères et soeurs. Il termine brillamment des études de jurisprudence et s'engage
immédiatement dans la vie active: pour lui, c'est un service envers les pauvres, une occasion d'exercer la
charité et la véritable justice. Partant de là, il refuse de défendre des causes lucratives s'il doit en résulter
des équivoques ou injustices, déclarant aux clients qu'il préfère "perdre un gain important plutôt que son
âme". Dans une lettre à sa fiancée il dit: "J'ai toujours considéré le mariage comme un moyen de
perfectionnement moral et religieux, et maintenant je ne pourrai jamais assez remercier le Seigneur de
t'avoir donnée à moi comme épouse. Oh oui, chère Emilia, avec toi je deviendrai plus vertueux, plus
parfait".
Père de 10 enfants (dont un se fera prêtre jésuite et deux deviendront religieuses) avocat et maire, d'une
foi ardente et d'une prodigieuse capacité d'action, il est fondateur et promoteur de banques, de chemins
de fer, de revues, d'écoles, de collèges. Joseph Tovini a été défini comme la figure laïque italienne la plus
moderne et connue que l'Eglise ait jusqu'alors insérée parmi les bienheureux et le Pape l'a proposé
comme modèle très actuel de foi et de fidélité à l'Eglise, dans la société contemporaine. Il mourut le 16
janvier 1897, à seulement 56 ans.
C'est au service de la culture de la vie et de la famille que le Souverain Pontife invite les croyants: "En un
temps où quelques-uns prétendaient confiner la foi entre les murs des édifices sacrés, Joseph Tovini
témoigna que l'adhésion au Christ et l'obéissance à l'Eglise, loin d'éloigner le croyant de l'histoire, le
poussent à être ferment d'authentique civilisation et de progrès social". La profonde spiritualité familiale
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (5 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
et laïque qui marque Joseph est à la base de son prodigieux engagement social et éducatif.
Mais la source première de laquelle tout lui parvient se trouve en Jésus Eucharistie, pour Lequel il
organise l'adoration nocturne, dans l'église de St Luc à Brescia où sont maintenant déposées ses reliques.
"L'honnêteté et la cohérence de Tovini - a réaffirmé le Saint Père -trouvent leurs racines dans son
profond, vital rapport avec Dieu, qu'il alimentait constamment avec l'Eucharistie, la méditation et la
dévotion à la Sainte Vierge".
Le bienheureux Stepinac: je ne cède pas, mais je pardonne
Dans un scénario de rêve, sur la pente instable du sanctuaire de Maria Bistrica, à 40 km de Zagreb,
samedi 3 octobre s'était rassemblée une foule d'un demi-million de Croates pour assister à la béatification
de leur intrépide Archevêque. "Il a présenté à son peuple une boussole pour s'orienter: la foi, le respect, le
pardon. Il savait qu'on ne pouvait faire de rabais sur la vérité parce que la vérité n'est pas une
marchandise de troc - a dit le Pape - ... En Stepinac se trouve la synthèse de l'entière tragédie qui a frappé
l'Europe au cours de ce siècle, avec le sceau des trois grands maux du facisme, du nazisme et du
communisme".
Le Saint Père a associé Stepinac aux courageux témoins qui, pour conserver l'unité de l'Eglise et en
défendre la liberté, acceptèrent de payer un lourd tribut de sang. Enfin, il a fait appel au pardon et à la
réconciliation, c-à-d. "à purifier notre mémoire de la haine, des rancoeurs, de la volonté de vengeance.
Cela veut dire reconnaître comme frère, même celui qui nous a fait du mal".
En même temps, le Pape a voulu mettre en garde le peuple croate, qui se trouve dans un ex-Etat où vivent
côte à côte catholiques, orthodoxes et musulmans, de toute discrimination raciale aussi bien que d'un
nationalisme exacerbé et autoritaire, pour vivre une existence pacifique et de collaboration.
Stepinac: "Faire mon devoir jusqu'au bout, sans craindre ni haïr personne"
Louis Victor Stepinac naquit le 8 mai 1898 à Krasic' en Croatie; cinquième de 8 enfants auxquels il faut
ajouter les 3 d'un premier mariage de son père. Il grandit dans une famille de foi profonde, fréquenta le
collège de Zagreb, dont il sortit lauréat en 1916. De caractère sérieux et décidé, il préféra accomplir son
service militaire en cette période de guerre, plutôt qu'entrer au séminaire (solution adoptée par nombre de
jeunes, même sans vocation, pour fuir l'appel des armes).
Officier de l'armée autrichienne sur le front italien, il fut fait prisonnier et le resta durant 6 mois. La
guerre terminée, il s'inscrivit à la Faculté de Zagreb; cependant, mécontent du climat moral de
l'université, il préféra travailler aux champs durant 6 ans avec son père pour une période de longue et
difficile maturation après laquelle il décida de se faire prêtre. Il sut plus tard que sa mère avait pendant 20
ans prié avec insistance et jeûné trois jours par semaine pour qu'il réponde à cette vocation qu'elle
devinait en lui.
L'Archevêque de Zagreb l'envoya faire ses études à Rome, où il devint prêtre à 32 ans pour la fête du
Christ Roi, et où il célébra sa première Messe au sanctuaire de Ste Marie Majeure, en raison de sa grande
dévotion mariale. Revenu dans sa patrie, l'Archevêque Bauer en fit son cérémoniaire et lui confia des
charges de grande responsabilité pour apaiser les conflits dans les paroisses et pour les oeuvres de
charité, jusqu'à ce qu'il devint son coadjuteur, en 1934: à 36 ans, il devenait le plus jeune Evêque du
monde.
C'est lui qui organisa les premiers pèlerinages annuels à Maria Bistrica, avant leur prohibition en 1946
par le gouvernement communiste. A la mort de l'Evêque Bauer en 1937, Stepinac devint Archevêque de
Zagreb et déploya une activité immense dans tous les domaines, spécialement dans la formation des laïcs
et des prêtres; il prêcha avec efficacité et visita sans trêve les paroisses, créant un climat nouveau dans le
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (6 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
diocèse.
En 1939 débute la seconde guerre mondiale, qui bouleverse tragiquement aussi la Croatie. En 1941 est
fondé l'Etat indépendant croate, allié des facistes et des nazis. Le prélat n'accepte pas les faciles
conversions au catholicisme que beaucoup suggèrent aux juifs, orthodoxes ou musulmans (considérés
comme des ennemis de l'Etat). Mais il envoie de pressants appels aux prêtres et fidèles pour qu'ils
sauvent les vies humaines.
Bien connues sont ses homélies en ces temps troublés, dans lesquelles il revendique les droits et la
dignité de tout homme: "L'Eglise catholique ne reconnaît pas de races qui dominent et de races qui
doivent être dominées, mais seulement des peuples créés par Dieu... Quand ces temps de folie seront
passés, chacun reviendra tranquillement à sa religion". Les fausses accusations de connivence avec le
gouvernement nationaliste 'oustachi' lancées par le centre Wiesental de Paris, sont démenties par la
communauté juive de Zagreb même, qui déclare une éternelle reconnaissance à Stepinac pour avoir
sauvé des milliers de vies.
Le 8 mai 1945 entrent à Zagreb les communistes de Tito et ils mettent immédiatement en action la
tentative de constituer une Eglise nationale détachée du Pape, et donc contrôlée par le Parti (comme
aujourd'hui en Chine). Stepinac est ferme dans son refus et son Eglise partage unanimement sa position.
En septembre 1946 a lieu le procès-farce contre l'Archevêque accusé de collaboration avec les
nationalistes oustachis. A toutes les accusations il répond toujours en affirmant "avoir la conscience pure
et être également prêt à donner sa vie".
Condamné à 16 ans d'emprisonnement et incarcéré le 19 octobre 1946, il transformera sa propre cellule
de prison en une cellule de prière, de travail et de pénitence. Et quand, en décembre 1951, sur pression
internationale il sera transféré aux arrêts domiciliaires dans le presbytère de son pays natal, il continuera
à développer avec fierté son service épiscopal, bien que surveillé étroitement par la police communiste.
C'est ainsi qu'il priait, célébrait, confessait, prêchait et écrivait lettres sur lettres pour que prêtres et
fidèles ne cèdent pas aux tentatives communistes de les détacher de l'Eglise. A un tel témoin de fidélité,
Pie XII conféra en 1953 la pourpre cardinalice.
Mais Stepinac ne voulut pas se rendre à Rome par crainte de ne pouvoir revenir dans son pays. De même,
très malade, il refusera de se rendre à l'étranger pour des soins, préférant rester au milieu de son troupeau.
Dans une lettre il fait référence à la longue série de mauvais traitements qu'il avait dû subir, mais il
déclare à la fin: "Je sais quel est mon devoir. Avec la grâce de Dieu je l'accomplirai jusqu'au bout, sans
haine envers quiconque et sans crainte de personne". Il rendit son âme à Dieu le 10 février 1960. Le
pèlerinage ininterrompu du peuple sur sa tombe, dans la cathédrale de Zagreb, a été une digne
anticipation de la reconnaissance officielle de sa sainteté.
Ultime perle: Edith Stein - cette grande fille d'Israël - qui finit dans "le commun holocauste", arrivée au
Christ par la science, et au Carmel par les écrits de Ste Thérèse d'Avila. Elle a été canonisée en place St
Pierre sous le nom de Ste Thérèse Bénédicte de la Croix. Nous en parlerons, s'il plaît à Dieu, dans notre
numéro 143, ainsi d'ailleurs que de la colossale encyclique 'Fides et ratio'.
Dans la fête pour ses 20 ans
le Pape s'interroge humblement
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (7 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
"Ai-je fait tout mon possible
pour que Jésus trouve la foi, à Son retour?" Mais ces larmes...
Jean-Paul II fête en place St Pierre les 20 années de son pontificat et les 40 de son épiscopat et se
demande, par quatre fois, s'il a "fait tout son possible pour que le Fils de l'Homme, quand Il viendra,
puisse trouver la foi sur la terre" (cf Lc 18,8). Une demande à faire trembler (et qui en fait, fait trembler
le vieux Pontife) tandis qu'il s'interroge en public, avec une désarmante sincérité.
Deux jours après la fête que lui avait faite vendredi 16 octobre les 30.000 pèlerins (et même davantage)
venus de Pologne, les festivités organisées par le diocèse de Rome se déroulaient dimanche 18. D'une
voix forte, J.P.II lit une homélie longue, passionnée, qu'il a composée entièrement lui-même. Il rappelle
le chaleureux accueil des Romains et des Italiens au moment de l'élection (et s'en étonne depuis 20 ans!).
La S.Messe fut concélébrée par 1500 cardinaux, évêques et prêtres présents dans la ville. Sur la place, se
pressaient 80.000 romains, avec les plus hautes autorités.
Moment de grande émotion lorsque 37 enfants d'une école élémentaire de Cinecitta - école St Jean Bosco
- lui apportent en dansant de grandes corbeilles de fleurs. Le Pape les embrasse tous et la télécaméra
montre des larmes sur ses joues et sur celles des enfants.
Dans son homélie, J.P.II rappelle que le devoir du Pontife est 'd'enseigner' en restant 'solide dans la foi' et
ici il commence à faire un examen de son pontificat: "L'évêque, et à plus forte raison le Pape, doit revenir
continuellement aux sources du savoir qui mènent au salut. Il doit aimer la Parole de Dieu. Après 20 ans
de service sur le Siège de Pierre, je ne peux pas aujourd'hui ne pas me poser quelques questions: "As-tu
accompli tout cela? As-tu été un maître diligent et vigilant de la foi de l'Eglise?".
Et encore: "As-tu cherché à rendre plus proche aux hommes d'aujourd'hui la grande oeuvre du Concile
Vatican II? As-tu cherché à satisfaire les attentes des croyants dans l'Eglise, et aussi cette faim de vérité
qui se fait sentir dans le monde, hors de l'Eglise? Résonne dans mon esprit l'invitation de St Paul: Je
t'adjure en présence de Dieu et du Christ Jésus qui doit juger les vivants et les morts (et qui te jugera toi
aussi) annonce la parole (2 Tim (infinity)4,1)".
"Tout dépend, en quelque sorte, des mains de Moïse tendues vers le haut parce que la prière du pasteur
soutient le troupeau", mais aussi "la prière du peuple soutient celui qui a le devoir de le guider". Aaron et
Cur soutinrent les bras de Moïse: le Pape nous demande aujourd'hui de soutenir ses bras tremblants "pour
qu'il puisse accomplir jusqu'au bout sa mission".
C'est à ce point qu'il fait mémoire de l'attentat. Il se compare à Pierre incarcéré que la prière "de toute
l'Eglise" libère 'miraculeusement' de la prison et conclut en ces termes: "Ainsi en a-t-il été
d'innombrables fois àtravers les siècles. Moi-même j'en suis témoin pour l'avoir expérimenté dans ma
propre personne. La prière de l'Eglise a une grande puissance!"... J'ai entendu battre tout près de moi le
coeur de l'Eglise".
la Rédaction
N.B. Pourquoi Marie parle-t-Elle de 'son Coeur' et du coeur de Jésus? L'humanité est devenue insensible
à Dieu, c'est pourquoi le terme 'coeur' exprime mieux ce 'divin', 'humain' et 'infiniment grand' qui se
trouvent en Jésus et Marie pour nous. C'est pourquoi nos coeurs peuvent être ainsi touchés dans leurs
fibres les plus intimes devant le coeur transpercé d'un Dieu et les entrailles d'une mère dont une épée a
traversé l'âme. Voici les deux Coeurs en parfaite syntonie, pour ne pas dire en fusion réciproque.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (8 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
Un document prophétique
pour sauver la nature et la sainteté du rapport
conjugal
30 années sont passées depuis l'encyclique Humanae Vitae. Peu de documents papaux ont autant suscité
de réactions défavorables. Jean-Paul II lui-même a dit à Brescia que "l'enseignement lumineux de Paul
VI sur la 'paternité responsable', si délicat et controversé, n'a pas été accepté par tous les catholiques,
même parmi les Evêques": Mais peu de documents - nous pouvons le dire -ne portent aussi
manifestement le signe de contradiction qui est le propre du Christ. Et la réaction ne pouvait être
différente de la part d'une mentalité sécularisée qui dit 'le Christ, oui' mais 'la Croix, non'.
Depuis longtemps se faisait sentir le besoin d'une indication claire de la part de l'Eglise quant aux
rapports matrimoniaux, face aux problématiques nouvelles et à tant de déviations. Humanae Vitae est un
texte qui veut présenter de manière positive "la moralité conjugale dans l'ordre de sa mission d'amour et
de fécondité, aussi bien dans une vision intégrale et terrestre que dans celle surnaturelle et éternelle".
"Paul VI n'avait pas pour but primordial - a dit le Pape à Brescia - de prohiber quelque chose, mais
d'exalter la mission sublime qui fait des époux les collaborateurs de Dieu dans le don de l'existence à de
nouvelles créatures".
Que dit l'encyclique sur les rapports conjugaux? - Voici les principaux points. Avant tout est rappelée: La
connexion incessible, que Dieu a voulue et que l'homme ne peut rompre de sa propre initiative, entre les
deux significations de l'acte conjugal: celle unitive et celle procréative (n.12)... User de ce don divin
(l'amour conjugal) en détruisant - ne serait-ce que partiellement - sa signification et sa finalité, c'est
contredire la nature de l'homme comme celle de la femme et leur plus intime rapport; c'est pourquoi c'est
contredire aussi le plan de Dieu et Sa volonté" (n.13).
Puis, l'encyclique s'arrête un peu sur les voies illicites pour la régulation de la natalité: en premier lieu
l'avortement volontaire, dans tous les cas; puis la stérilisation directe, aussi bien perpétuelle que
temporaire; donc "chaque action qui, en prévision de l'acte conjugal tant dans son accomplissement que
dans ses conséquences naturelles, se propose comme but ou comme moyen de rendre impossible la
procréation (n.14).
Si de sérieux motifs existent pour espacer les naissances, découlant p.ex. de la situation physique ou
psychologique des conjoints, ou de circonstances extérieures, l'Eglise enseigne qu'il est alors licite de
tenir compte des rythmes naturels dans les seules périodes infécondes et ainsi réguler la natalité sans
offenser les principes moraux (n.16). La condamnation concerne donc toutes les pratiques
anticonceptionnelles (c-à-d. contre la procréation) quand les contraceptifs ne sont pas utilisés comme
moyens thérapeutiques (cf. n.15). A la fin le document parle des directives pastorales qui regardent
l'éducation à la maîtrise de soi et quelques conseils aux confesseurs qui doivent se montrer
particulièrement compréhensifs.
Une décision douloureuse - Comment en est-on arrivé à ce document? Une commission instituée par le
Pape Jean XXIII et ensuite amplifiée par Paul VI avait étudié à fond le problème durant 4 ans.
Finalement la majorité des 60 membres exprimait un avis qui différait des conclusions du Pape. Celui-ci
confiait, dans la première audience suivant la publication du document (31 juillet 1968) "avoir beaucoup
souffert spirituellement et n'avoir jamais ressenti comme alors le poids de sa responsabilité et de son
incapacité face à l'écrasante obligation apostolique de devoir se prononcer".
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (9 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
Il avait suivi les discussions enflammées de la commission, il entendait "les voix tapageuses de l'opinion
publique et aussi celles plus ténues et pénétrantes de tant de personnes et de familles angoissées par ce
problème. Combien de fois avons-nous été saisi de crainte devant le dilemme d'une facile
condescendance aux opinions courantes, ou bien d'une sentence mal supportée par la société moderne,
dont les conséquences seraient trop graves pour la vie conjugale".
"Mais après avoir beaucoup étudié, écouté, réfléchi et prié - avait-il continué - nous avons mis notre
conscience dans la pleine et libre disponibilité à la voix de la Vérité, en cherchant à interpréter la norme
divine sur l'authentique amour humain"... "Et nous n'avons aucun doute quant ànotre devoir de prononcer
notre sentence dans les termes exprimés par cette encyclique".
"La vérité ne peut pas être décidée à la majorité" - dit le Card. Ratzinger. "Face à la question de la
vérité intervient le principe démocratique... Dans l'Eglise il ne peut y avoir aucune majorité contre les
saints, contre les grands témoins de la foi, qui caractérisent toute l'histoire. Ils appartiennent toujours au
présent et leur voix ne peut être mise en minorité... A Paul VI tient à coeur la défense de la dignité
humaine, de l'amour humain et conjugal. Le Pape retient la personne humaine comme capable de grandes
choses: de fidélité et de renoncement, c'est pourquoi il ne veut pas que le problème de la fécondité
responsable soit régulé de manière mécanique mais de manière humaine, c-à-d. dans l'esprit de l'amour et
de sa liberté même". Réd.
La foi de Pierre prévaut sur les critères de la sagesse humaine
L'importance d'une telle encyclique apparaît aujourd'hui encore plus évidente face aux attaques violentes
et insidieuses des groupes les plus influents de la pensée occidentale, spécialement contre l'institution de
la famille et la valeur absolue de la vie humaine. Il suffit de penser aux manipulations des embryons, aux
hypothèses de clonage humain, ou aux positions assumées par les puissances occidentales les plus
représentatives, dans les conférences du Caire et de Pékin...
En réalité, le choix de Paul VI représenta un tournant fondamental, après la phase d'incertitude vérifiable
dans l'immédiat post-concile, où les lumineuses conclusions doctrinales qui en étaient jaillies sous
l'impulsion de l'Esprit Saint ont souvent été bouleversées. En fait, outre les affirmations de tutelle de la
dignité humaine, l'encyclique réalisa une vigoureuse réaffirmation du service prophétique dû au monde
par l'Eglise, repoussant tout type de subordination aux opinions et cultures dominantes en proclamant
haut et fort, en pleine liberté, la Vérité sur l'homme, à la lumière de la rédemption opérée par le Christ
Jésus qui reste le même hier, aujourd'hui et pour toujours.
Ce fut un grand acte de foi, dans la Seigneurie du Christ sur l'Eglise et sur l'histoire, au-delà des
suggestions suscitées par la fausse sagesse du monde, qui est folie aux yeux de Dieu. Et ceci demeure
vrai également lorsque cette folie est revêtue de la louable et combien illusoire intention de sollicitude
pastorale d'une gratifiante ouverture aux grands courants de pensées laïcistes, sans se tourner vers la
"Splendor Veritatis" qui prend sa source dans l'Esprit authentique de l'Evangile.
En outre, ces thèmes investissent la nature et la signification même de l'Eglise dans le monde, en
affirmant sans équivoque la dimension spirituelle transcendante du mariage chrétien, comme une grâce
qui provient d'En-Haut et qui, dans la donation mutuelle des époux, pleinement ouverte à la vie s'ouvre
au don de la vie trinitaire, capable d'une inépuisable fécondité spirituelle et de créer continuellement dans
l'Eglise et dans le monde les cieux nouveaux et la terre nouvelle.
Aurait-on pu renoncer au sens transcendant de l'Eglise en réduisant tout à un concept purement social du
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (10 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
mariage, compris comme destiné à promouvoir un développement seulement humain des conjoints, en
accord avec les exigences générales de la société qui se transforment avec le temps?
Eh bien, dans ce cadre de pièges et risques infiniment graves pour le futur de l'Eglise, fait irruption de
manière surprenante l'action de l'Esprit, mettant en pleine lumière la valeur de la promesse du Christ à
Pierre, constitué par grâce fondement et garantie de l'Eglise visible. Ainsi, Paul VI, parmi le trouble et
l'incrédulité de beaucoup, opéra un choix non dicté par la chair et le sang, mais suggéré par l'Esprit du
Père. Ainsi il ouvrit la route aux mises au point développées par son Successeur qui, (faillies beaucoup
d'idéologies et tombées tant d'illusions), est en train de se manifester comme unique garant de toute
référence éthique pour les croyants et les non croyants: véritable instrument façonné par les mains de
Marie pour réaliser le triomphe de Son Coeur Immaculé.
Beppe Ferraro (résumé)
A Split, le Pape "invite à la foi des Pères"!
Le Saint Père a célébré les 1700 ans de la ville, considérée comme le berceau du christianisme en ces
terres; se sont déplacées pour l'occasion 3 mille personnes de Medjugorje dont une bonne moitié était
constituée par des pèlerins provenant de toutes les parties du monde. La grande célébration eucharistique
s'est déroulée au bord de la mer en présence de 500.000 fidèles. Dans l'homélie J.P.II, à plusieurs
reprises, a invité le peuple à revenir à la foi de leurs pères, foi dont on doit témoigner dans la vie. Il
semblait que toutes ses paroles fassent écho au dernier message que la Madone avait donné tout près.
Du haut de l'estrade le Pape a pu admirer des centaines de bateaux qui lui ont offert un 'concert de
klaxons sur mer'. L'après-midi, il n'a pas manqué de visiter le Sanctuaire de la Madone de l'Ile àSolin où,
sur l'esplanade a eu lieu la rencontre avec les catéchistes et les mouvements ecclésiaux. On peut dire que
lors de sa visite en Croatie, entre Zagreb et Split, le Saint Père a rencontré dans l'ensemble 1 million de
personnes (sur un total de 4,5 millions d'habitants).
Nouvelles de la terre bénie
Jakov: dixième secret
et dernière apparition quotidienne
Durant son voyage en Amérique, de Miami, Jakov a envoyé au P.Slavko la communication suivante:
"Vendredi 11 septembre, durant l'apparition quotidienne, la Madone m'a dit de me préparer en prière de
manière particulière pour l'apparition du jour suivant, parce qu'Elle me confierait le dixième secret.
Samedi 12 septembre, la Sainte Vierge est venue à11.15 (heure locale). Quand Elle est venue, Elle m'a
salué avec le salut habituel: "Loué soit Jésus Christ". Tandis que Notre-Dame me confiait le dixième
secret, Elle était triste.
Après, avec un doux sourire, Elle m'a dit: 'Cher enfant, Je suis ta Mère et Je t'aime inconditionnellement.
A partir d'aujourd'hui Je ne t'apparaîtrai plus chaque jour mais seulement à Noël, le jour de la naissance
de mon Fils. Ne sois pas triste car, en tant que Mère Je serai toujours avec toi, et comme toute vraie mère
Je ne t'abandonnerai jamais. Toi aussi, continue à suivre le chemin de mon Fils, chemin de paix et
d'amour; efforce-toi de persévérer dans la mission que Je t'ai confiée. Donne l'exemple d'un homme qui
connaît Dieu et l'amour de Dieu.
Puissent les gens voir toujours en toi un exemple de la façon dont Dieu oeuvre en eux et comment Dieu
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (11 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
oeuvre à travers eux. Je te bénis de Ma Bénédiction maternelle et Je te remercie d'avoir répondu à Mon
appel'. L'apparition s'est terminée à 11h45."
Dans un bref entretien téléphonique avec P.Slavko, Jakov a dit avoir pleuré longtemps, et qu'il est très
triste.
Sr Emmanuel écrit: "C'est dans une maison privée de Miami (Floride) que Jakov reçut son 10ème
secret. Il pleura comme un enfant. Providentiellement, Mirjana était avec lui et elle sut l'entourer, elle qui
avait tant souffert lorsqu'à Noël 1982, ses apparitions quotidiennes cessèrent. (...) Beaucoup ont réagi
avec émotion au fait que Jakov ait reçu son 10ème secret, car depuis plus de 10 ans Marie n'avait pas
confié de nouveau secret aux voyants et l'on considérait un peu Ses venues quotidiennes comme une
chose durable (...)".
Aujourd'hui, seuls Vicka, Ivan et Marija attendent encore leur 10ème secret (...).
Personne ne connaît le contenu des secrets. Mais dans Ses messages, Marie a parlé de la venue du grand
signe (3ème secret) sur la colline de Podbrdo. Il sera "visible par tous, indestructible et permanent". Nous
savons aussi que nous devons nous convertir avant l'arrivée du signe, car alors, ce sera bien tard! Jakov a
confié que 'd'abord seront révélés les premiers secrets et ils montreront que les apparitions sont vraies. La
Vierge m'a montré le grand signe, précisa-t-il. Il est très beau! Elle le montra aussi à Vicka'.
Il y a aussi des personnes (qui ne sont pas de Medj.) qui ont associé le dixième secret à des événements
catastrophiques qui devraient survenir autour de l'an 2000. Rien de tout cela n'est valable, sinon pourquoi
Jakov aurait-il reçu la promesse d'apparitions chaque année à Noël? Le monde connaîtra donc encore
d'autres fêtes de Noël.
Le Pape aussi, dans la prière pour le grand Jubilé, demande à Dieu "qu'Il guide l'Eglise pour qu'elle
franchisse avec courage le seuil du nouveau millénaire et porte aux générations futures la Lumière du
monde". La Madone nous a toujours dit comment la prière et le jeûne peuvent transformer les
événements, et aussi: "Les familles qui choisissent Dieu pour Père, l'Eglise pour maison et Moi pour
Mère, n'ont rien à craindre des secrets, rien à craindre de l'avenir". C'est un coeur de Père qui guide le
monde, le Coeur de Dieu.
* *
P.Slavko en Angleterre - C'est la huitième visite du Père en Angleterre, dans le cadre de l'organisation
de Bernard Ellis et 'Network-Medjugorje', pour une semaine de prière. Alors que les autres années, les
cérémonies se déroulaient chez les carmélites d'Aylsford, elles furent itinérantes cette année. Jelena
Vasilj y a participé, parlant de sa propre expérience. A l'abbaye bénédictine de Worth s'est déroulée une
rencontre le 30 août, en présence de 3.000 jeunes; le lendemain, 2.000 personnes se pressaient
àWintershire, lieu de conversion de Peter Hutley.
"Le 1er septembre nous avons rencontré 800 fidèles au séminaire St Joseph à Manchester et le 2
septembre une vingtaine de prêtres àSunderland, près de Newcastle. Trois pasteurs anglicans ont même
participé à l'explication des messages et aux colloques qui en ont découlé. Dans l'église bondée a fait
suite le programme de prière de Medjugorje. Le 3 septembre, à Leicester, nous avons rencontré la
Communauté cistercienne, prié ensemble et parlé. Le même programme de prière s'est ensuite déroulé
dans l'église Ste Croix avec une grande participation de fidèles.
Partis le 4 septembre pour la Hollande, nous avons visité àAmsterdam les prisonniers croates de l'ONU,
lesquels ont participé avec émotion à la Sainte Messe. Le 5 septembre fut consacré à une journée de
prière au sanctuaire marial belge de Beauraing, où nous nous étions rendus déjà 3 fois. Environ 2.500
fidèles y ont pris part.
Nous remercions Dieu pour ces expériences de prières, qui ont prouvé encore une fois comment la
Madone sait attirer beaucoup de personnes pour rencontrer son Jésus".
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (12 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
du (Bulletin de Presse)
Medjugorje, creuset de vocations - Un prêtre américain, le Père Bernard raconte: "Avant, mon évêque
nous conseillait toujours une certaine méfiance à l'égard des apparitions. D'ailleurs, il n'avait jamais
exprimé la moindre foi en elles. Mais un jour, apprenant que j'allais à Medjugorje, il me demanda de
prier là-bas pour les vocations.
Pour ma part, je savais que ça marcherait à tous les coups car, à chaque fois qu'un prêtre de notre diocèse
y allait, nous avions au moins une vocation. A Medj. je me suis mis au service des pèlerins pendant 4
mois sabbatiques. A mon retour, début 1998, lorsque l'évêque m'a salué, ses premiers mots furent: "Je
vais devoir t'y renvoyer tout de suite". En effet, pendant cette période, notre diocèse avait accueilli 10
candidats au sacerdoce!"
En 1994, quand le P.Bernard revint de son premier pèlerinage àMedj. il déclara à son évêque "A
Medjugorje, c'était la première fois de ma vie que je me sentais à ce point fier d'être prêtre". La Gospa a
dit: "Il est difficile aujourd'hui pour un prêtre de rester fidèle. Les prêtres n'ont pas besoin de vos
jugements, ils ont besoin de vos prières et de votre amour. Aidez-les!"
"Si vous étiez unis à Jésus,
il n'y aurait pas besoin de Medj."
Il y a quelques jours, Marija fit remarquer aux pèlerins italiens: "Pour la Gospa, la chose la plus
importante et Son unique but, c'est de nous mettre sur le chemin de la sainteté et de nous conduire vers
une intimité profonde avec Son Fils Jésus. Cette union de notre coeur avec Jésus doit être à la première
place dans notre vie. Quand vous aurez cela, vous n'aurez plus besoin de Medj., vous n'aurez plus besoin
de courir après les voyants!".
Comme les autres voyants, Marija est consciente que le fanatisme envers Medj. est nocif. S'il existe une
personne qui n'est pas une fanatique de Medj., c'est bien la Gospa! Toute Sa vie, c'est Jésus et la relation
de Ses enfants avec Lui. Medjugorje est un excellent canal pour cette grâce, mais le canal ne doit pas être
confondu avec ce qu'il apporte.
Trop de gens sont bloqués dans leur croissance spirituelle car ils sont plus attachés à un lieu d'apparitions
ou à certaines dévotions qu'à la personne de Jésus ou à Sa Mère. Au dernier jour, lorsque le Seigneur
viendra nous chercher, Il ne regardera pas combien de pèlerinages nous avons faits... si telle personne
remarquable nous a bénis... ou combien de photos de voyants et d'images bénies nous avons
collectionnées (même si tout cela a pu nous aider). Que regardera-t-Il? Que nous restera-t-il
d'impérissable à Lui offrir? Au seuil de l'éternité, heureux le coeur que le Seigneur trouvera RICHE EN
CHARITE, charité qui s'obtient en vivant les messages, en vivant l'Evangile.
Les tests sur les voyants sont excellents: Comme Jakov n'avait pu se rendre avec Vicka, Marija et Ivan
en Italie près de Côme pour subir des tests médicaux, un spécialiste de l'équipe est venu fin août à Medj.
pour lui faire passer ces tests. Les résultats des tests d'avril ne sont pas encore rendus publics, mais
plusieurs des spécialistes ne cachent pas qu'ils sont excellents Il faut encore attendre quelques mois avant
de les voir publiés. (du Journal de Sr Emmanuel)
Dans la fête de St François, une joyeuse surprise a réjoui l'Eglise de Medj. Lors de la Messe du soir une
dizaine de jeunes de la paroisse ont été accueillis dans la Communauté des jeunes franciscains, tandis que
20 autres (qui en faisaient déjà partie) ont prononcé leurs premiers voeux.
Des groupes d'Indiens provenant des réserves canadiennes, indigènes australiens-aborigènes- sont venus
à Medj. pour 2 semaines, dans leurs costumes traditionnels, entretenant devant l'église - avec chants et
danses - les pèlerins, surtout les enfants qui ne les avaient jamais vus autrement que dans des films.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (13 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
Des pèlerins du Kazakistan venus à Medj. ont voulu reproduire dans leur patrie, à Ozernoj, une croix
identique à celle du Krizevac'. Elle a été bénite par le Cardinal Glemp et l'Evêque du Kazakistan, Mgr
Lenge.
Au Panama également Medj. a laissé une trace évidente; il y a été construite une église identique à celle
de Medjugorje où se déroule chaque soir le même programme de prière, suivi de l'adoration du St
Sacrement. Le Sanctuaire, dédié à la Mère de Dieu, a été béni en mai 1997.
Un séminaire pour la guérison intérieure s'est tenu à la Domus Pacis sous la conduite du P. John
Cheriaveliyl et de Sr Marguerite Valappila. Il traitait spécialement des difficultés de la vie en famille.
L'effet a été considérable sur les 70 participants..
AVIS - Séminaires de jeûne et de prière: Comme tous les ans, ils se dérouleront à la Domus Pacis en
préparation à la fête de Noël, sous la conduite de P.Slavko. En voici les dates: 29 novembre-4 décembre;
5-10 décembre; 14-20 décembre. Si une personne inscrite ne pouvait participer, elle est priée d'en
informer les responsables au moins une semaine à l'avance. Pour s'inscrire: tél. (387) 88 651 988; fax
(387) 88 651 444.
Un séminaire pour les guides de pèlerinages a eu lieu du 17 au 20 août 1998. Tous ceux qui participent
pleinement à de tels séminaires peuvent entrer dans l'Association des guides, et ainsi travailler au
Sanctuaire, après avoir reçu les informations adéquates. Les sujets traités concernent les S.Ecritures, le
message chrétien, les messages de la Vierge et le pèlerinage dans le cadre des événements de Medj.
L'Office d'information conseille aux groupes qui arrivent à Medj. de s'adresser aux guides ainsi formés,
afin de bénéficier d'informations et explications dignes de confiance.
Le programme de prière du soir avec le Rosaire et la S.Messe pourra être suivi désormais non seulement
par radio, mais aussi à travers Internet et audio off-line. Il est à l'étude également le service video. Pour
toutes ces activités s'est constituée l'Association de soutien du Centre d'Information MIR de Medj. Qui
veut obtenir des informations particulières peut écrire 'e-mail: medjugorje-mir\medjugorje.hr; ou bien au
fax (387) 88 651 444, en spécifiant 'pour le Centre d'information'. (du Bulletin de Presse)
Nous nous réjouissons de la sortie du 100ème numéro du Bulletin de Presse, toujours d'accès facile par
robofax: 00 387 88 651655.
Les intrépides de l'amour...
jusqu'aux frontières du Kosovo
Alberto Bonifacio nous envoie en toute dernière minute une longue et intéressante chronique de sa
première aventure au Monténégro pour les secours aux réfugiés du Kosovo. En voici les points
principaux: Difficultés à n'en plus finir quand les 10 fourgons (de Finale Emilia, Ghedi, Crema, Novara
et Lucco) arrivent par mer au port de Bar (Monténégro) où, après de longues péripéties, il faut s'adresser
au Consulat, à la Caritas et jusqu'à l'Evêque émérite, pour pouvoir libérer de la douane (à prix fort) les
chargements. Laissant sur place un fourgon, ils réussissent à parvenir le 1er octobre à Ulcinj où se
trouvent 20.000 réfugiés, chiffre très supérieur à la population de cette petite ville maritime.
En peu de temps les gens, dans un état d'extrême pauvreté, s'amassent et avec l'aide du Commissariat
local pour les réfugiés, on peut procéder à une distribution à peu près cohérente à de nombreuses
familles, puis le convoi part vers la frontière albanaise, à Tuzi: c'est la plus importante paroisse du
Monténégro, avec ses 4.500 catholiques. Les 5 frères de la mission franciscaine nous accueillent
cordialement et s'emploient à une prompte distribution d'aides aux exilés, réfugiés là.
La grande passion que la Gospa a mise dans le coeur de Ses messagers d'amour se démontre lors du
grave incident arrivé à l'un des fourgons, lors du retour, aux abords de la frontière slovène. 'Un des
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (14 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
conducteurs, étendu sur la route, tout ensanglanté et avec le bras cassé, ne se lamentait pas pour
lui-même, mais se demandait s'il pourrait encore revenir pour porter des aides. L'autre, avec le sternum
fracturé, souffrait beaucoup mais sa douleur la plus forte - disait-il - venait de ce qu'avait été détruit (bien
que ce ne soit pas de sa faute) le fourgon qui servait à aider les pauvres'. (hospitalisés d'urgence à Rijeka,
ils ont pu tous deux regagner leur domicile dans les jours suivants).
"Je viendrai dans ta maison..."
Ne sont jamais déçues les attentes de ceux qui participent à la rencontre annuelle guidée par P.Tomislav
Vlasic' au Col don Bosco (AT), centre de spiritualité et berceau de la famille salésienne. Le Comité
'Regina Pacis' de Turin organise régulièrement cette rencontre pour ceux qui désirent approfondir dans le
recueillement et la prière leur propre chemin intérieur à l'école de Marie. C'est ainsi que le 10 octobre
dernier, environ 2000 personnes ont envahi les locaux du Sanctuaire et se sont laissées conduire, sous la
houlette savante de P.Tomislav.
"Je viendrai dans ta maison..." c'est l'annonce que Jésus adresse àZachée (Lc 19), thème sur lequel on
réfléchit ce jour: Quand nous devinons la présence du Christ au seuil de notre coeur, deux sentiments très
différents se manifestent en nous: joie, parce que Dieu est grand, infini et plein de dons, mais
simultanément peur, car Jésus est Lumière pure qui révèle ce qui en nous, dans notre maison, est encore
dans l'ombre et qui recouvre les coins de poussière. Ce dernier sentiment provoque immédiatement en
nous des résistances parce que nous nous sentons (tout au fond de nous-mêmes) pécheurs et craignons
que Jésus nous surprenne par Sa révélation alors que nous désirons que tout ceci reste caché.
En général, nous cherchons Dieu pour satisfaire nos intérêts, mais de cette manière la porte de notre
coeur reste close et Jésus ne peut y entrer. La lumière divine bouleverse notre logique... Ainsi, comme Il
visita Abraham, St.Paul, la Vierge Marie, aujourd'hui encore Dieu veut visiter et transformer l'homme, le
cosmos, l'univers. Quand Il visite une âme, Dieu l'invite à sortir d'elle-même, de sa propre condition de
péché: Abraham a dû 'sortir' de son attitude de possessivité, bien qu'elle soit parfaitement légitime et
enracinée dans son âme de père A partir du moment où il est 'sorti', il est devenu père d'une multitude de
peuples.
Quand nous prions et sentons que Dieu pénètre dans notre vie, nous devons tout de suite 'sortir' de
nous-mêmes pour pouvoir être transformés par la présence du Christ en nous. Le plus grand danger pour
l'âme est notre égocentrisme car il a le pouvoir de bloquer l'action de Dieu. La venue de Dieu en nous est
en fait conditionnée par notre disponibilité à être transformés. Jésus, entré dans la maison de Pierre pour
guérir sa belle-mère, finit par guérir aussi les autres personnes, seulement parce que celles-ci s'étaient
ouvertes à Sa présence. En une autre occasion, Jésus change intérieurement Zachée qui s'était dit disposé
à Le suivre... Egalement, quand le Maître visite Mathieu, Il l'invite à tout laisser, à sortir de son propre
monde pour devenir disciple.
Jésus nous visite parce qu'Il désire nous porter au Père. Nous arrivons alors au point central de notre
réflexion: il n'est pas suffisant que nous priions, que nous adorions, que nous pratiquions nos dévotions...
En tout cela il doit y avoir notre décision forte de nous changer continuellement et notre totale
disponibilité à être transformés, à sortir de notre propre monde pour entrer dans le monde de Dieu.
Le désir que Jésus nous visite doit donc être égal à notre disponibilité à être changés. Deux éléments
fondamentaux nous aident à sortir de nous-mêmes: l'humilité et la sérénité d'esprit. Ils nous permettent de
rompre le blocage de l'orgueil et de la logique humaine, et nous aident à avoir une confiance
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (15 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
inconditionnelle en Dieu. Au moment de l'Annonciation, Marie était humble et sereine, et c'est justement
pour cela que Dieu a voulu entrer dans le coeur et le corps de la Vierge.
Si nous nous engageons à garder la sérénité intérieure, nous favoriserons la croissance de notre confiance
inconditionnelle en Dieu. Qui développe cette confiance, ouvre son être et reconnaît que Dieu est Amour:
Il éclora comme une fleur au printemps. La tragédie de l'homme, c'est son incapacité à s'ouvrir à l'Amour
et àla Bonté de Dieu, parce que satan fera tout pour bloquer cette ouverture.
Ouvertes à Dieu, nos âmes commenceront à engendrer. Pour cela, je propose d'accomplir deux pas. St
Paul écrit que l'Amour et la Paix de Dieu outrepassent toute pensée humaine. Alors il faudrait éteindre
toutes nos humaines pensées et permettre que l'Amour de Dieu agisse au-delà. En second lieu, il faut
croire fermement que Dieu nous pardonne, même quand notre coeur nous accuse, nous bourrelle de
remords, scrupules, sens de culpabilité, blessures...
Nous ne pouvons pas sortir de nous-mêmes et être guéris si nous ne nous ouvrons pas à une confiance
qui dépasse tout ceci, à la certitude que Dieu est bon et qu'Il fera tout pour nous sauver. L'âme doit
trouver ouverte la porte du salut, la porte par laquelle on est transformés.
Mais qui peut nous aider à faire tout ceci?... Marie Très Sainte. Nous devons devenir Ses amis! Ne
limitons pas notre dévotion à des prières récitées, mais ouvrons nous intérieurement pour ressentir la
présence de la Mère. Devenons amis des Anges, des Archanges: ils nous communiqueront la vie de leur
esprit. Ces êtres purs contemplent continuellement Dieu et nous transmettent leur constante ouverture.
Ainsi, nos âmes deviendront plus souples, la clôture s'évanouira et nous nous trouverons régénérés.
Dieu a donné beaucoup de signes de Sa présence au cours de l'histoire. Mais tout ceci se révèle de peu
d'importance quand manque notre attention intérieure, le désir de regarder, suivre, comprendre le
Seigneur. Dieu veut toucher les niveaux les plus délicats de notre âme. Alors, dans la prière,
efforçons-nous de ne pas seulement prononcer des paroles; mais acceptons que Dieu nous atteigne en
profondeur; demandons-Lui de nous transformer, de nous donner la Lumière, de nous introduire dans la
vérité pleine. Et quand nous serons arrivés à ressentir en nous les impulsions de l'Esprit Saint, laissons
Dieu libre d'agir avec une dynamique forte: la dynamique de la Résurrection. Ainsi nous vaincrons nos
morts intérieures, notre incapacité de transmettre la puissance de Dieu, notre incapacité à vivre en
harmonie avec les autres.
Nous devons permettre que Dieu nous bouleverse, nous transforme, nous mette en mouvement, et alors
nous expérimenterons combien la vie du chrétien est une vie de qualité. C'est encore le temps de ces
grâces particulières que Dieu donne aux hommes pour les porter à la résurrection, à l'éclosion des âmes.
Ouvrons-les donc à Jésus, parce qu'Il désire nous visiter pour transformer chacun de nous en une créature
nouvelle...
Sr Stephanie
P.Tomislav guidera le RENDEZ-VOUS POUR LES JEUNES 'Rencontre avec Dieu Père', du jeudi 7 au
dimanche 10 janvier, à Numana (AN). Informations et inscriptions auprès de Roberta (tél. 0332/977649)
ou Agostino (tél. 030/902733).
Jelena: "Comment la Madone
nous a enseigné à prier"
Voici ce qu'a dit Jelena Vasilj aux pèlerins italiens et français le 12 août 1998:
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (16 of 21) [9/21/2000 5:50:57 PM]
background image
"Le chemin le plus important que nous ayons fait avec Notre Mère a été celui du groupe de prière. Elle
avait invité tous les jeunes de cette paroisse, et s'était offerte, Elle-même, comme guide. Au début il
s'agissait de quatre ans; puis, nous n'avons su comment nous en détacher et avons ainsi continué pendant
quatre autres années. Je pense que celui qui prie peut expérimenter ce que Jésus voulait dire à Jean quand
Il lui a confié Sa Mère. En fait, à travers ce chemin, la Sainte Vierge nous a vraiment donné vie et est
devenue notre Mère dans la prière; c'est pourquoi nous nous faisons toujours accompagner par Elle.
Ce qu'Elle a dit sur la prière? Des choses très simples parce que nous n'avions pas d'autres références
spirituelles. Nous n'avions jamais lu St Jean de la Croix ou Ste Thérèse d'Avila, mais à travers la prière,
la Madone nous a fait découvrir la dynamique de la vie intérieure. Comme premier pas, il y a l'ouverture
à Dieu, surtout par la conversion. Libérer son coeur de tout empêchement pour pouvoir rencontrer Dieu.
Donc, voici le rôle de la prière: continuer à se convertir et devenir comme le Christ.
La première fois ç'a été un ange qui m'a parlé, me disant de laisser le péché puis, à travers une prière
d'abandon, rechercher la paix du coeur. La paix du coeur consiste avant tout à se libérer de toutes ces
choses qui font obstacle à la rencontre avec Dieu. La Madone nous a dit que seulement avec cette paix et
cette libération du coeur nous pouvons commencer à prier. Cette prière, qui est aussi de la spiritualité
monastique, s'appelle 'recueillement'. Pourtant, il est important de comprendre que l'objectif n'est pas
seulement une paix, une quiétude, mais c'est la rencontre avec Dieu.
De toute façon, dans la prière on ne peut pas parler de phases, de segments, parce que tout ceci se
produit, même si moi, en ce moment, suis en train d'en faire une analyse. Je ne puis pas dire que la paix,
la rencontre avec Dieu arrive à telle minute, je suis seulement en train de vous encourager à chercher
cette paix. Quand nous nous libérons, quelque chose en nous doit être rempli et c'est en fait Dieu qui ne
veut pas que nous restions orphelins dans la prière, et qui nous remplit de son Esprit Saint, de sa Vie.
C'est pourquoi nous lisons les Ecritures, c'est pourquoi nous prions de manière particulière le Saint
Rosaire.
A de nombreuses personnes, le Rosaire semble une contradiction à la prière féconde; mais la Madone
nous a enseigné combien il est en réalité une prière contemplative. Qu'est-ce que la prière sinon cette
continuelle immersion dans la vie de Dieu? Le Rosaire nous permet d'entrer dans le mystère de
l'Incarnation, de la Passion, de la Mort et de la Résurrection du Christ. La répétition est utile parce que
notre nature humaine en a besoin pour faire naître une vertu. N'ayons pas peur de la répétition, même si
elle présente le risque que la prière devienne extérieure. St Augustin nous apprend que plus nous nous
répétons, plus nous prions, plus notre coeur s'élargit. Donc, quand vous insistez dans votre prière, vous
êtes fidèles et ne faites rien d'autre qu'inviter la grâce de Dieu dans votre vie: tout dépend de notre liberté
et de notre 'oui'.
Ensuite, la Madone nous a enseigné à ne pas oublier que la prière est une forme de remerciement et une
vraie attitude intérieure de reconnaissance à Dieu pour toutes les choses merveilleuses qu'Il a faites. Ce
remerciement est aussi un signe de la profondeur de notre foi.
Puis, Notre-Dame nous a invités à toujours bénir; certes, je ne parle pas de la bénédiction sacerdotale,
mais de l'invitation à se mettre en présence de Dieu dans toutes les circonstances de notre vie. Bénir
signifie vivre comme Elisabeth qui a reconnu la présence de Dieu en Marie: ainsi doivent devenir nos
yeux; je pense que ce soit là le plus grand fruit de la prière, parce que toutes les choses sont pleines de
Dieu et que, plus nous prions plus nos yeux guérissent pour Le reconnaître. En synthèse, voici comment
nous avons structuré l'expérience de la prière".
D. J'ai entendu dire que la Madone a une voix de mandoline?
R. Ce ne serait pas juste pour les autres instruments de musique! Je ne peux commenter cet aspect, parce
que je n'entends pas une voix extérieure.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (17 of 21) [9/21/2000 5:50:58 PM]
background image
D. Le découragement est-il quelque chose d'humain ou peut-il venir du démon?
R. Ce peut être une grande tentation liée à notre orgueil, quand nous ne nous confions pas à la providence
divine et au projet que Dieu a pour nous. Souvent, nous perdons ainsi la patience envers Dieu et donc
également notre espérance. Comme dit St. Paul: la patience engendre l'espérance, donc regardez votre vie
vraiment comme un chemin.
Il faut user de patience envers nous-mêmes, mais aussi envers les autres. Parfois il y a besoin d'une
guérison particulière et il nous faut une aide plus spécifique. De toute manière, je pense que, dans la vie
spirituelle, il faut s'habituer à ce paradoxe de vivre la vraie tristesse en raison de nos péchés; mais ce ne
doit pas être une occasion de désespérance. Si nous sommes désespérés par nos péchés et ceux des
autres, c'est le signe que nous ne sommes pas confiés à Dieu. Satan sait que réside là notre faiblesse et
donc nous tente ainsi.
Nécessité d'un groupe et d'un guide spirituel - D. Que peux-tu nous dire pour suivre le même chemin? R.
Avant de penser à la journée de prière, pensez à un groupe de prière, surtout les jeunes. Il est très
important de vivre notre spiritualité non seulement dans la dimension verticale, mais aussi horizontale.
Ceci porte à une fidélité quotidienne personnelle. C'est pourquoi, au regard aussi bien des jeunes que des
moins jeunes, la Madone a recommandé je ne sais combien de fois la prière en famille. Parfois, quand
nous prions, Elle nous fait intercéder pour les familles, parce qu'Elle voit dans la prière familiale la
solution à de très nombreux problèmes. La famille est le premier groupe de prière et c'est pourquoi notre
Mère nous a recommandé de commencer notre journée en priant en famille, parce que c'est seulement
dans le Christ que se fait la véritable union entre les membres de la famille.
Puis, Marie recommande la Messe quotidienne; et si, pour des raisons importantes, on doit sauter la
prière, qu'on aille au moins à la Sainte Messe car elle est la plus grande prière, qui donne sens à toutes les
autres prières. Toutes les grâces découlent de l'Eucharistie et quand nous prions tout seuls, nous sommes
encore nourris de la grâce que nous recevons dans la S. Messe.
Outre la Messe, Notre-Dame a recommandé de prier souvent durant la journée, consacrant même 10-15
minutes pour entrer dans l'esprit de la prière. Ce serait beau si vous parveniez à demeurer un peu en
silence, un peu en adoration. La Madone avait dit de prier trois heures; dans ce temps est incluse la
lecture spirituelle qui est très importante parce qu'elle est un rappel de la vie qui anime toute l'Eglise.
D. Avant d'avoir les locutions, comment était ta prière?
R. Je priais comme bon nombre d'entre vous qui sont là: une vie droite, j'allais à la Messe le dimanche, je
récitais le Benedicite... àl'occasion de quelques fêtes particulières je priais davantage, mais ce n'était
certes pas cette familiarité actuelle avec Dieu. Après est venue une invitation pressante à l'union avec
Dieu dans la prière.
Dieu ne nous invite pas à prier seulement pour nous mettre en place: mieux, je fais beaucoup de choses,
je réponds à de nombreuses sollicitations... et ainsi également à Dieu. Il nous appelle à avoir une vie
commune ensemble avec Lui et cela se produit dans la plus grande partie de la prière.
D. Comment as-tu fait pour comprendre que ces locutions ne venaient pas du Malin?
R. Par un frère, P.Tomislav Vlasic', que vous connaissez sûrement. Le discernement des dons est
essentiel pour une vie spirituelle.
D. Quelle fut ta transformation spirituelle avec les locutions?
R. C'est un peu difficile d'en parler pour moi car j'avais 10 ans lorsqu'elles ont commencé, et puis, Dieu
me transforme tous les jours. L'homme est l'unique création inachevée; si nous remettons notre liberté à
Dieu, nous devenons complets et ce cheminement dure toute la vie; je suis donc encore en chemin.
D. As-tu éprouvé de la peur, au début?
R. De la peur, non; peut-être un peu de confusion, un peu d'incertitude.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (18 of 21) [9/21/2000 5:50:58 PM]
background image
(la suite au prochain numéro)
q
Ce que craint satan
Dans le passé, don Amorth nous a parlé plusieurs fois du drame 'unique' d'une possédée, Giovanna, la
recommandant à nos prières. Quelques lecteurs nous ont demandé de ses nouvelles. "Giovanna -écrit le
frère missionnaire P.Ernest - n'est pas encore libérée et souffre toujours davantage. Contre elle se
déchaîne sans cesse l'ennemi de Dieu... Voulons-nous aider cette soeur crucifiée, qui paie spécialement
pour les prêtres? ("Elle m'en a arraché tant, et c'est pour cela qu'elle est mon désespoir" a confessé satan).
Mais de quelle manière pouvons-nous l'aider? Surtout avec la S.Messe et le Chapelet, si possible entier et
récité en commun...".
Voici ce qui advint durant un exorcisme conduit par P.Candido, le fameux exorciste de Rome: "Nous
étions en train de prier le Rosaire quand, prise par satan Giovanna m'arracha le chapelet, le mettant en
pièces, en sifflant: 'Vous et votre dévotion de petites vieilles!' Alors, P.Candido lui mit un grand chapelet
autour du cou, mais Giovanna ne put le supporter et agitait dans tous les sens le cou et la tête en
suffoquant de fureur. 'As-tu peur de la dévotion des petites vieilles?' le défia P.Candido. Satan répondit
en criant: 'Elle me vainc'. Le Père poursuivit: 'Puisque tu as osé offenser le Rosaire de Marie, maintenant
tu dois en faire la louange. Au nom de Dieu, réponds: Le Rosaire est-il puissant?' Réponse: 'Il est
puissant dans la mesure où on le récite bien'. 'Comment fait-on pour bien le réciter?' R. 'Il faut savoir
contempler'. 'Qu'est-ce que contempler?'
R. 'Contempler, c'est adorer'. 'Mais on ne peut pas adorer Marie!' R. 'C'est vrai, oui, mais Elle est
adorable' (?!). Et, prenant gentiment entre ses doigts un grain du chapelet, il dit: 'Chaque grain est une
lumière et il faut le dire si bien que pas même une étoile de cette lumière soit perdue'. Etrange prédicateur
qui, contre sa volonté et contre lui-même, a dû admettre la puissance du Rosaire!"
Pour le Sanctuaire 'Reine de la Paix' au Cameroun - Le projet pour les travaux et le permis de
construire sont déjà prêts. Suite ànotre annonce sont arrivées les premières offrandes... de la France! Cpte
banc. 5115/36Banca di Roma, filiale 02036 Passo Corese (en spécifiant 'Pr Sanct.Reine de la Paix au
Cameroun, Afrique')
Exercices spirituels avec P.Jozo en 1999 à Bijakovici - (...) Pour les Français du 31 janvier au 3
février. Inscriptions au secrétariat du P.Jozo: tél 00 387 887 00109; fax: 00 387 887 05450.(Pour Tch.-
Slov.10-13 janv. Ital. 24-27 janv. Esp.7-10 fév. Croates 14-1è fév. Allem. 28 fév-3 mars).
Pour le nouvel hôpital 'P.Pio' à Medj.
Au Bureau technique de Citluk a été présenté le premier Règlement du projet éxécutif. Le 24 mai au
Palais des Congrès de Milan nous avions prié à cette intention. C'était la veille de l'anniversaire de P.Pio
et a été offerte et bénie sa statue en grandeur nature; le 13 août, par P.Slavko et son confrère P.Barnaba
de Rome, elle était solennellement placée dans le Centre Médical Reine de la Paix de Vionica-Medj.,
premier noyau opérationnel de l'hôpital P.Pïo.
Le centre médical sera fonctionnel à la fin de l'an prochain, avec une ambulance équipée, des laboratoires
d'analyses et de diagnostics, des polycliniques, un centre de rééducation de motricité, unis aux Centres
P.Pio de S.Giovanni Rotondo. Nous pensons aussi à un petit laboratoire de prothèses pour les mutilations
de guerre.
Mais à quel prix? Nous nous confions à la Providence. Les dons peuvent être envoyés au CCP 7100 280
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (19 of 21) [9/21/2000 5:50:58 PM]
background image
51 04 00123 de la Hrvatska Postanska Banka H-B d.d. - Mostar. Mais, pour les pèlerins français, le
moyen le plus simple consiste à effectuer un versement au guichet du bureau de poste de Medj. (intitulé
Solidarnost i Pomoc Medjunarodno Kuci Mira).
P.Mannes M. Guizzardi, OP
q
Les Tchèques, qui sont parmi les plus nombreux pèlerins de Medj., demandent instamment une édition
de l'Echo dans leur langue. Nous lançons un appel pour que quelqu'un l'accueille.
BIENVENUE à Radio Maria France (FM 95.4, émetteur de Nice). Programme en français: à 7h05, prière
du matin, Laudes (bientôt suivi du chapelet et de la S.Messe). 17h45 Chapelet.
* Une seule adresse: Echo de Marie Reine de la Paix, B.P. 4602-45046 Orléans, Cedex 1 - France.
* Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
* L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants (mensuel) les personnes intéressées peuvent s'inscrire
également à cette adresse. L'Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes. CCP
DIJON 4480-19 R ou chèques. Merci d'établir les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre: Echo de
Marie, Orléans - France.
Nous réconfortent les nombreuses lettres d'encouragements que nous recevons: nous extrayons celle
d'Otto Mueller, qui laisse à Rita Gervais la gestion des presque 5000 adresses (!) de Suisse allemande.
"L'Echo est toujours rédigé d'une manière merveilleuse, incomparable. Nombreux sont les lecteurs qui
me le disent également". C'est un peu trop.!
Le 21 novembre 1998 Echo commence sa 15ème année. Les embûches traversées et les absences pour
raison de santé des personnes qui y travaillent nous font toujours craindre le pire. Pourtant, il parvient à
paraître, par les inimaginables interventions de Celle qui, jusqu'alors, l'a voulu. Rendons-Lui grâce, avec
tous les saints. Parmi nos autres collaborateurs malades, confions au Coeur I. de Marie notre jeune
compositeur en toutes langues: Matteo, que des soins tiennent éloigné de nous: actuellement il est
providentiellement remplacé par Alessandro.
Un petit bilan à la fin de cette 14ème année: De Mantoue partent toujours plus d'un demi-million
d'exemplaires dans les 5 langues principales (italienne, française, anglaise, allemande et espagnole). Les
11 autres éditions autonomes atteignent les 300 mille copies. Soit un total qui dépasse largement les
800.000 exemplaires, dans les 16 langues recensées officiellement. Nous expédions aussi 2000 copies en
albanais.
Nous confions à Dieu nos remerciements à tous les lecteurs généreux, qui donnent pour ceux à qui cela
n'est pas possible, permettant ainsi que l'Echo poursuive sa route gratuitement et parvienne à tous.
Signalons la générosité de la France, de la Suisse allemande et de la Suisse italienne, pour la régularité de
leurs offrandes. Nous en avons vraiment besoin.
Nous vous souhaitons (ainsi qu'à nous-mêmes) de revenir à la ferveur des premiers jours pour la joie
commune. Nous invoquons sur tous la bénédiction de Dieu et la bénédiction maternelle pour tout ce
temps qui nous prépare aux fêtes de l'Immaculée et de Noël.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (20 of 21) [9/21/2000 5:50:58 PM]
background image
Villanova-M., 28.10.98
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e142fr.htm (21 of 21) [9/21/2000 5:50:58 PM]

Document Outline

  • Local Disk