Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité  | Liens[EN]  | Screensaver  | Wallpaper | Web Feed

www.medjugorje.ws » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 144 (Mars-Avril 1999)

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Italiano
Download (72.7 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 144
Message de Marie, du 25 janvier 1999
"Chers enfants, Je vous invite à nouveau à la prière. Vous n'avez pas l'excuse de devoir travailler
plus car la nature dort encore d'un sommeil profond. Ouvrez-vous dans la prière. Renouvelez la
prière dans vos familles.
Mettez la Sainte Ecriture dans un endroit visible dans vos familles, lisez-la, méditez-la et apprenez
comme Dieu aime Son peuple. Son amour se manifeste aussi aujourd'hui car Il M'envoie pour vous
inviter sur le chemin du salut. Merci d'avoir répondu à Mon appel".
Ouvrez-vous à Dieu et renouvelez la prière en famille
Dans l'invitation renouvelée à la prière, Marie s'adresse surtout à Sa paroisse agricole et, répétant les
appels des débuts - quand les gens remplissaient l'église aux messes des soirs d'hiver - Elle observe:
maintenant vous ne pouvez avoir l'excuse de devoir travailler dans les champs parce que la nature dort
encore d'un sommeil profond. On pourrait se demander: alors, serons-nous dispensés de prier quand nous
sommes pressés par de nombreux travaux? Il en est tout autrement!
A ces mêmes hommes et femmes de la paroisse, Notre Mère disait le 30 mai 1985: Que la prière, chers
enfants, soit votre nourriture quotidienne. Surtout maintenant que le travail des champs vous épuise tant
que vous ne pouvez prier avec le coeur. Priez, ainsi vous pourrez surmonter toute fatigue. La prière sera
pour vous joie et repos. C'est clair, et ce n'est pas dit seulement pour eux. La Gospa comprend notre
fatigue, mais nous donne aussi le moyen de la surmonter et d'avoir joie et repos.
Ouvrez-vous dans la prière veut dire que, même en priant, il est possible de rester fermé à Dieu et ouvert
seulement à nos pensées (c-à-d. prier en paroles mais pas avec le coeur). Avant la prière, il est nécessaire
d'invoquer l'Esprit Saint pour qu'Il vide notre coeur de ce qui nous est propre et le remplisse de Lui pour
pouvoir rencontrer Dieu. Si ensuite, entre Dieu et nous semble se dresser un mur infranchissable, il faut
insister dans l'invocation. C'est un signe que le coeur veut s'ouvrir à Lui. Dieu veut éprouver si nous le
désirons vraiment: s'Il voit que nous Le cherchons, Il vient.
S'ouvrir à Dieu veut dire avoir à coeur de connaître Sa volonté et ne pas le mettre devant la nôtre ou nos
problèmes pour en obtenir la solution. Il veut notre coeur pour le remplir de Lui. Il cherche nos
problèmes et nous a dit: Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et sa justice, le reste vous sera donné par
surcroît (Mt 6,33), déchargez-vous sur Lui car il a soin de vous (1 Pt 5-7). Mais cette ouverture n'est pas
seulement pour le temps de la prière: c'est une ouverture à Dieu pour qu'Il entre dans notre vie et la
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (1 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
conduise, Lui, selon Son vouloir. Il est tout à fait vrai que 'la prière commence après avoir prié', entrant
dans un rapport nouveau avec Dieu, dans l'attention à accomplir Sa volonté.
Renouvelez la prière dans vos familles: combien de fois Marie nous l'a-t-Elle répété! La famille se sauve
et reste unie avec la prière, car si ses membres se placent en présence de Dieu, aucun désordre ne peut
subsister. Mais pourquoi Notre-Dame dit-Elle: "renouvelez"? Parce que nous devons reprendre la prière
si nous l'avons abandonnée; ou (peut-être mieux encore) la rendre neuve avec un engagement rénové,
comme la chose la plus importante, de manière qu'elle ne stagne pas dans l'habitude, dans la routine.
Ailleurs, Marie a demandé de la rendre active par la contribution et l'inspiration de chacun, faisant place
p.ex. à un petit examen de conscience, à un partage de la Parole de Dieu, à une prière d'intercession pour
nos propres besoins et ceux des autres.
Puis Elle répète - et paraît dire 'à la place de la télévision'- de mettre la Sainte Ecriture dans un endroit
visible, de la lire et de la méditer. De cette manière, le choix fait par la famille est clair: l'homme vit de
toute parole qui tombe de la bouche de Dieu (Mt.4,4) et non des vanités et modèles vides dont chaque
jour nous sommes submergés.
Ainsi apprenez comme Dieu aime Son peuple. Nous devons avoir cette certitude toujours présente, sinon
nous ne savons pas pourquoi nous vivons! C'est la vérité sur l'homme, révélée par la Parole de Dieu:
Dieu a tant aimé le monde qu'il lui a donné son Fils unique (J.3,16). De ce message il ressort clairement
que dans chaque page de la Sainte Ecriture, lue en famille, est caché cet amour, même si ce n'est pas
apparent à première vue: seulement les yeux de la foi, illuminés par l'Esprit, peuvent le comprendre. Et
maintenant, dans la continuité de ce même amour, Dieu nous envoie sa Mère: Aujourd'hui Il M'envoie
pour vous inviter sur le chemin du salut. Cela veut dire que Dieu, comme ultime preuve de Son amour
infini, dans le déroulement de la mission du Fils, nous parle par Marie. Peut-on alors prendre à la légère
un tel don d'amour et garder les yeux fermés face aux prodiges que Ses apparitions ont déjà accomplis
dans les coeurs?
don Angelo
Message de Marie, du 25 février 1999
"Chers enfants, aujourd'hui encore Je suis avec vous d'une manière spéciale, contemplant et
vivant dans mon Coeur la passion de Jésus. Petits enfants, ouvrez vos coeurs et donnez-Moi tout ce
qu'il y a dedans, les joies, les tristesses, et chaque douleur, même les plus petites, pour que Je puisse
les offrir à Jésus , et qu'avec Son amour incommensurable, Il brûle vos tristesses et les transforme
dans la joie de sa Résurrection.
C'est pourquoi, Je vous appelle maintenant d'une manière spéciale, petits enfants: que vos coeurs
soient ouverts à la prière pour que, par la prière, vous deveniez les amis de Jésus. Merci d'avoir
répondu à Mon appel".
Donnez-Moi vos tristesses
et Jésus les transformera en joie
En ce temps de Carême, la Madone nous invite avec douceur à participer à la Passion de Jésus pour avoir
part avec Lui à la gloire. Participons à Ses souffrances pour parvenir à la Résurrection (cf.Phil.3,10).
Elle est avec nous à méditer l'événement de la Croix parce que, pour notre amour, son Fils a souffert et
est mort, changeant ainsi notre sort. C'est aussi pour nous une invitation à méditer la Passion de Jésus
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (2 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
dans la Via Crucis. Combien différents nous sentons-nous après nous être immergés dans le douloureux
Chemin de Croix de Jésus... Mais il y a aussi la Via Matris où nous méditons les douleurs qui, comme
une épée, ont transpercé l'âme de Marie.
En 1982, à Kibeho la Vierge a présenté le chapelet des Sept-douleurs 'comme remède efficace pour ce
qu'on peut appeler le mal du siècle: la négation du péché, et donc l'absence du repentir nécessaire au
pardon de Dieu"; (par expérience nous pouvons vous dire combien il est efficace!).
Et non seulement Elle médite mais - tout en étant dans la béatitude - Elle vit aussi la Passion de Jésus et
la nôtre. Et Elle demande que nous Lui ouvrions nos coeurs pour que nous ne nous découragions pas à la
pensée des douleurs qui nous attendent, devant lesquelles nous succomberions si nous ne regardions pas
ce qui vient après la Croix et qu'Elle a déjà vécu: la gloir de la Résurrection. J'estime en effet, que les
souffrances du temps présent ne sont pas à comparer à la gloire qui doit se révéler en nous. (Rom.8,18).
Ouvrez vos coeurs et donnez-Moi tout ce qu'il y a dedans. Donnez-Moi tout: les tristesses, les angoisses,
les anxiétés qui s'agitent en vous quant au futur, vos dépressions, vos faillites, vos maladies, les
infirmités corporelles, et même les plus petites douleurs. Pourquoi ces 'Donnez-Moi'?
Donnez-Moi! Notre Mère connaît notre tentation de refuser la souffrance, qu'a eue aussi Jésus: Père,
éloigne de Moi ce calice...et le silence de Dieu: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonné? Elle
sait que nous sommes portés à nous rebeller contre la croix et à nous effondrer devant toute angoisse.
Donnez-Moi, parce qu'Elle sait que nous finissons par gaspiller ce trésor de grâces que sont les croix. Ces
croix se transformeront en joie - comme il en est d'une femme qui souffre les douleurs de l'enfantement -
quand, assumées par Jésus, elles deviendront un motif de joie, jusqu'à pouvoir dire comme St Paul: Je
surabonde de joie en toute tribulation.
Donnez-Moi parce qu'Elle est Médiatrice de toutes les grâces, comme à Cana où son intervention a
changé en joie l'humiliation d'une famille en fête.
Donnez-Moi aussi vos joies, car il est facile que celles-ci vous illusionnent et vous éloignent de la vérité;
Moi, Je les purifie et les fais servir à votre bien. Notre Mère sait qu'il nous est impossible de dominer
l'épreuve de la passion et c'est pourquoi Elle nous dit: Donnez-Moi tout et J'offrirai tout à Jésus. Combien
est importante l'implication de Marie dans notre don d'offrande, de purification, de conversion, de
résurrection, pour le triomphe de l'amour sans mesure du Seigneur Jésus.
Et Jésus brûlera nos souffrances avec son amour incommensurable et les transformera dans la joie de sa
Résurrection. Dès maintenant nous la goûtons d'avance et viendra le temps où nous serons pour toujours
tels qu'Il est (1J.3,2).
A la fin, Marie nous exhorte à ouvrir nos coeurs dans la prière, pour devenir amis de Jésus. Mettons à
profit ce temps de grâce pour entrer dans l'amitié de Jésus avec une prière plus vraie, dans laquelle nous
apprenions à dire comme Lui: non pas ma volonté, mais Ta volonté. Cela signifie être amis de Jésus. Si
nous acceptons, avec l'aide de Marie, d'entrer dans sa Passion, nous entrerons avec Jésus dans la joie du
Père, joie que personne ne pourra nous enlever.
d.A.
Mission du Pape
en Amérique: la défense de la vie et des opprimés
Jean-Paul II s'est rendu au Mexique la dernière semaine de janvier pour entériner les délibérations du
Synode des Evêques américains, mais il a profité de l'occasion pour annoncer l'Evangile de la Vie dans le
continent où il y a le plus grand nombre de catholiques du monde. Il a choisi un peuple pauvre, voisin du
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (3 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
plus puissant de la terre, pour crier: Bienheureux les pauvres, mais malheur à vous les riches, à vous les
rassasiés, à vous qui riez maintenant. Il a choisi le Sanctuaire de Guadalupe, où la Mère de Dieu, la
'Morenita' est venue sauver l'existence menacée du peuple indigène, pour condamner toutes les sortes
d'attaques contre la vie.
Le Pape a été accueilli dans l'enthousiasme populaire par 100 millions de spectateurs qui ont salué son
avion et l'ont bombardé de lumière, et avec les sérénades que lui ont faites toutes les nuits 250 guitaristes
sous les fenêtres de la nonciature qui l'hébergeait. Le Pape a dit la vérité sur l'oppression des pauvres, des
ethnies, des Indiens et des chiapas: une vraie tragédie étouffée par le silence officiel.
Les "jamais plus" du Pape - Voici comment, dans le stade Hermanos Rodriguez, ont résonné ses
"jamais plus". "L'heure est venue de bannir une fois pour toutes du continent quelque attaque que ce soit
contre la vie. Jamais plus de violence, d'exploitation, l'inutile peine de mort... Jamais plus de torture, de
discrimination raciale, jamais plus ces maux intolérables qui crient vers le ciel et invitent les chrétiens à
un style de vie différent, à un engagement social plus en syntonie avec leur foi. Nous devons réveiller les
consciences des hommes et des femmes avec l'Evangile pour mettre en évidence leur sublime vocation
de fils de Dieu". Puis il a déposé devant le visage métis de Notre-Dame de Guadalupe "les désirs et les
espérances des peuples indigènes avec leurs cultures, avec les légitimes aspirations auxquelles ils ont
droit".
Dans l'immense stade "Aztèque", devant les représentants de toutes les parties du Nouveau Monde, il
s'est ensuite exprimé en ces mots lapidaires: "Parce que quelques grands de ce monde ont tourné le dos
au Christ, le siècle qui se termine assiste, impuissant, à la mort par la faim de dizaines de millions d'êtres
humains, même si - paradoxalement - augmente la production agricole et industrielle; il renonce à
promouvoir les valeurs morales, progressivement érodées par des phénomènes comme la drogue, la
corruption, la consommation effrénée et l'hédonisme diffus; désarmé, il contemple l'abîme croissant entre
les pays pauvres et endettés, et les autres: forts et opulents; il continue à ignorer la perversion intrinsèque
et les terribles conséquences de la culture de la mort; il promeut l'écologie, mais ignore que les racines
profondes d'un attentat à la nature, quel qu'il soit, s'appellent désordre moral et mépris de l'homme pour
l'homme".
Rencontre entre deux mondes opposés - Quittant le Mexique, J-P.II vole vers St Louis (USA), où
l'attend un face à face avec Bill Clinton. Tandis que, dans le discours officiel, le président loue l'oeuvre
du Pape en faveur de la paix dans le monde, le S.Père, pesant ses mots, face à son interlocuteur rappelle
l'Amérique à ses grandes responsabilités envers le monde.
Dans cette quatrième rencontre avec le Pape polonais, c'est peut-être à l'homme le plus puissant du
monde de trembler en lui-même pour ses propres sentiments de faute et pour son insuffisance spirituelle,
devant ce vieillard en apparence fragile mais au contraire inflexible comme l'acier. Cependant, Sa
Sainteté ne le fera pas changer d'idée quant à la peine de mort et la conduite à tenir vis-à-vis de l'Iraq (sur
lequel sont lancées des bombes, justement durant cette rencontre). Avec un sourire il prend congé du
Président de la globalisation du marché, mais le Pape lance une autre globalisation, celle de la solidarité
entre tous les hommes.
Aus jeunes: sincérité et pureté - Aux jeunes, soulevés d'enthousiasme dans le grand temple du base-ball
de St Louis, le Kiel Center, le Saint Père présente l'invitation à suivre le Christ avec le même transport
dont ils font montre pour suivre les prouesses de leur équipe super-star. Il les exhorte à dire toujours la
vérité dans un monde qui a besoin de lumière. "Quand vous étiez petits, vous aviez peur de l'obscurité.
Aujourd'hui existe dans le monde un autre type de ténèbres dont vous devez avoir peur: celles du doute et
de l'incertitude, de la violence et de l'indifférence, de l'abus sexuel et des stupéfiants qui détruisent le
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (4 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
corps, l'esprit et le coeur. Il y a quelque chose de terriblement mauvais si tant de jeunes sont envahis par
le désespoir au point de se tuer.
Dans tous les Etats de cette nation ont été approuvées des lois qui permettent aux médecins de mettre fin
à la vie de ceux qu'ils devraient au contraire se sentir liés par serment à aider. Le don de la vie, fait par
Dieu, est refusé. Est choisie la mort plutôt que la vie... N'écoutez pas ceux qui vous poussent à mentir, à
vous soustraire à vos responsabilités, à penser avant tout à vous-mêmes. N'écoutez pas ceux qui vous
disent que la chasteté 'appartient au passé': dans vos coeurs vous savez bien que l'amour vrai est un don
de Dieu et respecte Son plan pour l'union stable de l'homme et de la femme dans le mariage. Ne vous
fourvoyez pas dans de fausses valeurs et slogans trompeurs sur votre liberté. La vraie liberté est un
merveilleux don de Dieu et a constitué une partie précieuse de l'histoire de votre pays".
Le geste avec lequel le Pape fait tournoyer son bâton en mimant un joueur de hockey, démontre une fois
encore sa capacité à se mettre en syntonie avec les jeunes de la manière la plus spontanée. Ainsi a-t-il
accueilli le don d'une vraie crosse de hockey et un maillot de l'équipe locale portant le n°1 et le nom
'Jean-Paul II' imprimé dessus.
A la Messe dans le grand stade couvert de St Louis, le Pape a lancé une invitation explicite aux USA
pour qu'ils changent de route quant au respect de la vie et des vérités morales. Et aux catholiques il a dit
ouvertement ce que l'appartenance à l'Eglise ne peut permettre: "En tant que croyants, comment
pouvons-nous ne pas comprendre que l'avortement, l'euthanasie, le suicide assisté, représentent un
terrible refus du don que nous fait Dieu de la vie et de l'amour?"
Nous devons savoir qu'il résulte d'une toute récente enquête statistique que, dans le Missouri, 86% des
catholiques (soit la grande majorité) croient qu'on peut être 'bon chrétien' même sans suivre les
enseignements du Pape au regard de l'avortement, du divorce, du célibat des prêtres, de la permissivité
sexuelle, etc...
Le geste significatif du Gouverneur du Missouri qui, après la visite du Pape a gracié un condamné à mort
qui devait être exécuté quelques jours plus tard, a éveillé une satisfaction générale.
"Cette rencontre, avec la maternelle intervention de Notre-Dame de Guadalupe - a dit le S.Père lors de
l'audience générale du 10 février - a marqué de manière indélébile l'histoire de l'Amérique".
* *
L'amour du Père
est humain et même maternel
Ainsi, dans l'audience du 20 janvier, le Pape a esquissé le visage du Père, tel qu'il résulte de l'Ancien
Testament. "...La paternité divine à l'égard d'Israël est caractérisée par un amour intense, constant et
compatissant. Malgré les infidélités du peuple et les menaces de châtiment qui en découlent, Dieu se
révèle incapable de renoncer à Son amour.
Il l'exprime en termes de profonde tendresse, même lorsqu'Il est obligé de se lamenter sur le manque de
correspondance de Ses fils. A Ephraïm j'avais appris à marcher, je le prenais par les bras, et ils n'ont pas
compris que je prenais soin d'eux. Je les menais avec des attaches humaines, avec des liens d'amour;
j'étais pour eux comme ceux qui soulèvent un nourrisson tout contre leur joue; je m'inclinais vers lui et le
faisais manger ... Ephraïm est-il donc pour moi un fils si cher, un enfant tellement préféré que chaque
fois que j'en parle je veuille encore me souvenir de lui? (Os.11, 3s-8; Jr 31,20).
Jusqu'au reproche qui devient expression d'un amour de prédilection, comme l'exprime le Livre des
Proverbes: Ne méprise pas, mon fils, la correction de Yahvé, et ne prends pas mal sa réprimande, car
Yahvé reprend celui qu'il aime, comme un père le fils qu'il chérit. (Prov.3,11-12).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (5 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
Une paternité aussi divine et en même temps aussi 'humaine' dans ses manières de s'exprimer, résume en
elle des qualités qu'habituellement on attribuerait à l'amour maternel. Bien que rares, les images de l'A.T.
où Dieu se compare à une mère sont extrêmement significatives. On lit, p.ex. dans le Livre d'Isaie: Sion
avait dit: Yahvé m'a abandonnée; le Seigneur m'a oubliée. Une femme oublie-t-elle son petit enfant,
est-elle sans pitié pour le fruit de ses entrailles? Même si les femmes oubliaient, moi je ne t'oublierai pas.
(Is.49,14-15). Et encore: Comme une mère console son enfant, moi je vous consolerai (Is.63,13).
L'attitude divine envers Israël se manifeste ainsi, parfois avec des traits maternels qui en expriment la
tendresse et l'indulgence (cfr.CCC 239). Cet amour, que Dieu prodigue avec tant de richesse à son
peuple, fait exulter le vieux Tobie et lui fait proclamer Célébrez-le en face des nations, vous, fils d'Israël,
car il vous a dispersés parmi elles, c'est là qu'il vous a montré sa grandeur. Exaltez-le en face de tous les
vivants, c'est lui notre Seigneur et c'est lui notre Dieu, c'est lui notre Père et il est Dieu dans tous les
siècles! (Tb 13, 3-4).
Pour le Carême:
"Pratiquer la charité"
Yahvé Sabaot prépare pour tous les peuples un festin de viandes grasses (Is.25,6). est le thème de
l'exhortation du S.Père pour le Carême. Pour faire participer nos frères exclus du banquet quotidien de la
consommation des biens nécessaires à la vie, concrétisons notre charité en oeuvres de miséricorde,
spirituelles et temporelles.
"Il y a beaucoup de 'Lazare' qui frappent aux portes de la société, ce sont tous ceux qui ne participent pas
aux avantages matériels apportés par le progrès. Il y a des conditions perdurantes de misère qui ne
peuvent pas ne pas secouer la conscience des chrétiens et leur rappeler le devoir d'y faire face en urgence,
soit personnellement, soit de manière communautaire..."
Les gouvernements, les institutions internationales et les centres dirigeants de l'économie mondiale,
"doivent aussi prendre en charge de projeter des itinéraires courageux pour une plus juste répartition des
biens de la terre... Qu'avec Sa présence, Marie soutienne nos pas dans la charité..."
"Jeunes, redécouvrez la confession"
C'est l'invitation lancée par J.P.II dans son message pour la prochaine journée mondiale de la jeunesse,
qui se célèbre dans les diocèses le dimanche des Rameaux. "Jeunes, le Père vous aime, mais pour
rencontrer et expérimenter cet amour, vous devez redécouvrir la beauté et la richesse de grâce du
Sacrement de la Pénitence... Un appel attristé - affirme toujours le Pape - parce que l'homme moderne a
tant perdu le sens du péché qu'il a perdu aussi le recours au pardon de Dieu".
La joie du pardon - Le jour des Cendres le Pape a ajouté: "Le Carême est le temps d'une sollicitude
particulière de Dieu pour pardonner et remettre nos péchés. C'est le temps de la réconciliation... En effet,
l'homme ne retrouve pas l'amitié avec Dieu tant que n'a pas jailli de ses lèvres et de son coeur: Père! J'ai
péché! Son effort est alors rendu efficace par le salut qui advient grâce à la mort et à la résurrection du
Christ. C'est dans le mystère pascal, coeur de l'Eglise, que le pénitent reçoit en don le pardon des péchés
et la joie de la renaissance à la vie immortelle".
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (6 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
"Vous serez persécutés
à cause de mon Nom"
Jésus nous l'a dit: Ses disciples seront persécutés, dans leur propre famille, dans leurs communautés...
tant l'esprit authentique de Jésus est en contradiction avec le monde. Mais aussi au niveau des sociétés et
des nations les persécutions ne cesseront jamais contre quiconque porte le nom de 'chrétien' et appartient
à l'Eglise. C'est ce qui advient aujourd'hui particulièrement au Soudan, au Pakistan, en Birmanie, en
Turquie, au Viêt-Nam, en Egypte, en Algérie, au Rwanda et surtout en Chine. Dans de très nombreux
pays, les fondamentalistes islamiques cherchent à éradiquer l'Eglise.
La tragédie du Soudan du Nord - Le Gouvernement central musulman semble perpétrer un véritable
génocide contre les populations chrétienne et animiste, allant jusqu'à empêcher (outre de nombreuses
vexations) l'atterrissage des aides pour les populations affamées. Pareillement, souvent les secours lancés
des avions n'atteignent pas leur but parce que les destinataires (qui accourent de loin dans des conditions
épouvantables) meurent d'épuisement avant de pouvoir récupérer quoi que ce soit. Ne parlons pas de la
malaria et des maladies liées à la dénutrition, responsables de tant de victimes, principalement parmi les
enfants.
Des milliers et des milliers de jeunes - nous disent les journaux - sont retenus esclaves dans les camps de
concentration où ils sont vendus au meilleur acquéreur. Afin de rendre leur liberté à 350 d'entre eux,
deux bienfaitrices américaines les ont achetés (au prix de 100 dollars chacun).
Cependant les chrétiens résistent Une religieuse, notre affectionnée lectrice, nous écrit: "L'Eglise, si
malmenée ici au Soudan sous l'intégrisme islamique, puise sa force en Marie, dans le Rosaire qui est
récité partout... dans les centres... dans les pauvres cases... parmi les jeunes, les adultes, les petits.
Dans la cathédrale de Khartoum l'Evêque récite toujours le Rosaire entier avec les fidèles, tous les
samedis après-midi. On découvre la force de cette prière. Nos chrétiens, bien qu'étant désarmés, n'ont pas
peur.
Le Gouvernement nous contrôle toujours, disperse les centres où l'on prie et s'active en faveur des
pauvres. A l'école, à la radio et à la TV, c'est toujours et seulement l'Islam! Pourtant, il faut voir comment
se défendent aussi les petits à l'école; ils n'ont pas peur de dire: "Je suis chrétien et je ne veux pas du
Coran". Ici, l'Eglise est vivante et témoigne son Credo avec la foi. Je vois des jeunes et des adultes qui
cherchent Dieu et ont soif de sa Parole. (Soeur Stéphanie Bassan, 8.12.98).
Pauvreté et persécution
pour l'Eglise clandestine de Chine
Deux Evêques chinois avaient été invités à participer au récent synode pour l'Asie, mais le
Gouvernement de Pékin leur a refusé l'autorisation de partir. L'un d'eux a écrit au Pape: "Je suis
physiquement absent, mais mon coeur est constamment présent avec vous".
En Chine, les fidèles de l'Eglise 'secrète' sont continuellement persécutés. Bien mieux, il apparaît
clairement que le but du régime - ainsi qu'il résulte d'un document secret publié par 'Fides' - est d'éliminer
les catholiques qui refusent l'adhésion à 'l'église patriotique' contrôlée par le Gouvernement. Le 21
février, la presse a annoncé que des centaines de fidèles de la province de Begoin ont été arrêtés et leur
Evêque incarcéré.
C'est par centaines que se dévouent les séminaristes, prêtres, religieuses et Evêques clandestins. La
plupart des plus âgés ont passé de nombreuses années en prison ou en camp de travail; les plus jeunes
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (7 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
s'attendent d'un moment à l'autre à être incarcérés. Nous avons rencontré un Evêque qui, depuis 1986, a
été emprisonné chaque année (parfois jusqu'à 6 mois) pour les motifs les plus divers!...
Il est plein de joie et ne craint pas les dangers et la misère. Ces Evêques vivent dans une extrême
pauvreté et demandent des offrandes de Messes pour pouvoir financer la formation des nombreux jeunes
qui veulent devenir prêtres. Ici, il n'y a pas pénurie de vocations!
De nombreuses Soeurs travaillent clandestinement et risquent tout pour évangéliser, enseigner le
catéchisme aux enfants catholiques (l'éducation religieuse est prohibée jusqu'à 19 ans) et gérer un
'orphelinat pour enfants arriérés': ceux-ci ne sont pas orphelins, mais à cause de la politique chinoise du
'fils unique', les parents gardent seulement celui qui est 'parfait'.
Alors que les orphelinats d'Etat refusent ces enfants, les Soeurs les accueillent, les baptisent et leur
prodiguent affection et assistance. Beaucoup de jeunes filles entrent au couvent, malgré toutes les
incompréhensions, la désapprobation familiale, et le danger d'être découvertes: "Pour honorer Dieu et
sauver les âmes" m'a dit l'une d'elles.
Comment 20 séminaristes chinois nous enseignent le jeûne!
De nuit, à 3h50, alors que nos visages sont enfouis dans des capes et écharpes, la paysanne nous guide en
silence dans la campagne obscure et nous mène derrière un tas de foin, d'où nous percevons des voix
dans le lointain. Parvenus à une construction basse et humide, on nous fait entrer dans la chapelle où 20
jeunes sont déjà agenouillés en prière devant l'autel. Ce sont les prêtres chinois de demain. Après une
longue Messe, ils font dans la cour quelques exercices de gymnastique avant de retourner dans la
chapelle glacée pour le Rosaire. Le soleil n'est pas encore levé.
Puis, les séminaristes prendront un bol de soupe d'avoine en guise de petit déjeuner. Ils ne mangeront
rien jusqu'au second et dernier repas (à base de légumes), à 16 heures. Le vendredi, ce n'est qu'une fois
par jour qu'ils se sustenteront, et ils jeûnent au pain et à l'eau le mercredi et le samedi. Ils ne mangent
jamais ni viande ni oeuf. Un jeune nous dit en souriant: "Nous pensons que notre niveau de vie doit être
plus bas que celui des autres chrétiens.
Normalement, le renoncement ne nous pèse pas, parce qu'avec la prière nous nous sentons proches de
Dieu". Cependant, parfois cette pauvreté est ressentie comme extrêmement dure: alors on se consacre
avec une plus grande intensité à la prièr!... "Au début - ajoute-t-il - c'est très difficile, mais avec la prière
nous percevons mieux notre but et nous sommes heureux".
(résumé de l' Eco dell'Amore sept. '98)
Une émouvante voix du Viêt-Nam - (ce témoignage ayant été fait en français, nous n'en modifions pas
les termes). Je suis un septuagénaire, maladif, mais dont la force de travail dépasse encore celle des
jeunes gens. C'est ELLE qui m'a rajeuni par la prière et une ferveur qui me consume comme dans la
fournaise. Car c'est LUI qui a dit: 'Je veux jeter le feu sur la terre...'. Un chuchotement: A la nuit de Noël
récente, c'est l'Archevêque de Ho Chi Minh-Ville qui est venu célébrer la Messe de minuit dans ce coin
ténébreux de bidonville où nous ne comptons qu'un petit groupe de paroissiens sans identité.
C'est moi qui m'en occupe, aussi Monseigneur est aussi venu me visiter directement chez moi, sans
trompette... Comme ç'avait l'air d'une jolie légende! 'Il a pris chair et Il vient habiter sous notre tente'. On
a eu tous les larmes aux yeux. Merci à l'Enfant Jésus... pour ce nouveau Bethléem à Ho Chi Minh-Ville.
Je suis en train de traduire les messages de Marie de 1998, mais il m'en manque; c'est pourquoi je frappe
à votre porte pour que, malgré la distance et mon humble condition, je puisse recevoir régulièrement
l'Echo de Marie pour le diffuser".
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (8 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
Le 24 mars prochain, nous célébrerons la journée de prière et de jeûne pour les missionnaires martyrs.
Semences d'unité, également avec les orthodoxes - Nous savons combien est devenu difficile ces
derniers temps le rapport des orthodoxes - spécialement ceux de Russie - avec les catholiques. Eh bien,
une lueur se fait jour: "Est arrivée au Saint Père une invitation officielle du Patriarche de l'Eglise
orthodoxe roumaine, Teoctist, à visiter la Roumanie, en grande majorité orthodoxe.
Le Pape a accepté. La visite aura lieu en ce prochain mois de mai".
Oecuménisme pratique sur la Volga - Le 'Bateau-Eglise' donné par l'Eglise en détresse à l'Archevêque
German de Volgograd fonctionne à plein régime. Partout où il passe, en entendant sa cloche les fidèles
orthodoxes envahissent la chapelle: les 100 places sont rapidement occupées et bien des fidèles restent
dehors. L'infatigable Père Lardo a promis 2 'Bateau-Eglise' plus grands et d'autres sont envisagés pour
différentes populations qui en ont besoin.
A Scutari (Albanie) a été inauguré le nouveau sanctuaire de sa Patronne: Notre-Dame de Bon Conseil.
Ce sanctuaire du VIème siècle a été détruit en 1467 par les hordes ottomanes, alors que la même image
était apparue miraculeusement à Genazzano, près de Rome, dans l'église des Pères agostiniens où elle est
encore vénérée. Le sanctuaire de Scutari, qui avait été reconstruit, fut de nouveau abattu par le régime
communiste. Lors de sa visite en Albanie, en 1993, le S.Père en a béni la première pierre.
"Revenons à la primitive ferveur"
Modèle de vie tracé par la Madone
pour le premier groupe de prière
Le 25 mai 1983, La Vierge avait réitéré le désir que soit constitué un groupe de prière totalement
abandonné à Jésus. Le 16 juin, elle dicte à Jelena les règles de ce groupe:
1. Renoncez à toutes les passions et désirs désordonnés. Evitez la télévision, particulièrement les
émissions néfastes, les sports excessifs, la jouissance intempestive de nourriture et de boissons, l'alcool,
le tabac, etc...
2. Abandonnez-vous sans restriction aucune à Dieu.
3. Bannissez définitivement toute angoisse. Qui s'abandonne à Dieu n'a pas de place dans son coeur pour
l'angoisse. Les difficultés subsisteront, mais elles serviront à la croissance spirituelle et rendront gloire à
Dieu.
4. Aimez vos adversaires. Bannissez de votre coeur haine, amertume, jugements préconçus. Priez pour
vos adversaires et appelez la bénédiction divine sur eux.
5. Jeûnez deux fois par semaine au pain et à l'eau. Rejoignez le groupe au moins une fois par semaine.
6. Consacrez journellement au moins trois heures à la prière, dont au moins une demi-heure matin et soir.
Dans ce temps de prière sont comprises la Sainte Messe et la prière du Rosaire. Réservez-vous des
instants de prière au cours de la journée et, chaque fois que les circonstances le permettent, recevez la
Sainte Communion.
Priez avec un grand recueillement. Ne regardez pas sans cesse la montre, mais laissez-vous conduire par
la grâce de Dieu. Ne vous souciez pas trop des choses de ce monde, mais confiez tout cela dans la prière
à notre Père céleste. Si on est trop préoccupé, on ne peut pas bien prier, car la sérénité intérieure fait
défaut. Dieu contribuera à conduire à bonne fin les choses d'ici-bas, si on s'efforce d'oeuvrer pour les
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (9 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
Siennes.
Ceux qui fréquentent l'école ou vont au travail, doivent prier une demi-heure le matin et le soir et, si
possible, participer à l'Eucharistie. Il faut étendre l'esprit de prière au travail quotidien, c-à-d.
accompagner le travail par la prière.
7. Soyez prudents car le démon tente tous ceux qui ont pris la résolution de se consacrer à Dieu, et plus
particulièrement ceux-là. Il leur suggérera qu'ils prient trop, qu'ils jeûnent trop; qu'ils doivent être comme
les autres jeunes et aller à la recherche des plaisirs. Qu'ils ne l'écoutent pas et ne lui obéissent pas! C'est à
la voix de la Vierge qu'ils doivent prêter attention. Lorsqu'ils seront raffermis dans la foi, le démon ne
pourra plus les séduire.
8. Priez beaucoup pour l'Evêque et les responsables de l'Eglise. Pas moins de la moitié de leurs prières et
de leurs sacrifices doivent être consacrés à cette intention.
A Jelena: "Je suis venue dire au monde: Dieu est vérité. Il existe. En Lui est le vrai bonheur et la
plénitude de vie. Je suis venue ici en Reine de la Paix pour dire au monde que la paix est nécessaire au
salut du monde. En Dieu se trouve la vraie joie de laquelle dérive la vraie paix".
"Je vous demande un engagement pour quatre ans. Ce n'est pas encore le moment de choisir votre
vocation. Au début, l'important c'est d'entrer dans la prière. Après, vous ferez le bon choix".
(De 'Message et pédagogie de Marie à Medjugorje' de R.Laurentin et R.Lejeune, Ed. O.E.I.L. Paris.
Toutes librairies)
La lutte spirituelle se poursuit
pour défendre le don authentique de Medjugorje
Nous croyons fermement que la présence spéciale de Marie à Medjugorje, où en ce temps "se trouve la
source de grâces" (8.5.86), représente un don précieux offert à toute l'Eglise et à tous les hommes de
bonne volonté, "en ce temps qui, à travers Marie, est uni d'une manière spéciale au Ciel" (25.5.96). Ce
sont des temps de grâce au cours desquels l'Esprit semble vouloir souffler avec une vigueur nouvelle et
irrésistible sur l'Eglise et sur le monde pour 'renouveler toutes choses'.
Nous savons aussi que le noyau le plus vrai et profond de l'appel de la Reine de la Paix réside dans la
disponibilité à l'offrande de la vie: "Sacrifiez vos vies pour le salut du monde" (25.2.88), comme déjà
anticipé à Fatima, dont Medj. représente la pleine réalisation (25.8.91), au moyen d'un chemin spirituel
d'abandon total à Dieu (25.5.89), guidé personnellement par Marie.
Si nous observons le développement chronologique des messages donnés durant ces années par la Reine
de la Paix, et la savante pédagogie spirituelle dispensée par Elle avec une inimitable finesse maternelle, il
est indubitable que la pleine assimilation des contenus entiers et profonds de tels appels ne peut advenir
instantanément (comme il en est pour les anges!). Mais tout ceci requiert le développement d'une
dynamique d'ouverture progressive du coeur qui nous conduise, guidés par la Vierge, "à la profondeur de
la vie spirituelle dans la simplicité" (25.12.89).
Toutefois ce n'est possible que si nous acceptons avec docilité les voies qu'Elle trace savamment, ainsi
que les moyens et instruments spirituels choisis par Elle pour l'actualisation de Ses programmes. C'est
dans une telle perspective que se placent ces espaces spéciaux concrets, voulus par la Reine de la Paix
dès les premiers temps des apparitions (mess.à Jelena du 25.5.83), où puisse brûler avec une spéciale
intensité un feu de communion et d'offrande capable de fournir, pour ainsi dire 'le carburant spirituel'
pour la réalisation de Ses plans de grâce. Parmi eux, citons d'abord le groupe de prière guidé directement
par Marie à travers le don charismatique accordé à Jelena: il exprime de manière exemplaire les contenus
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (10 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
les plus profonds de la grâce donnée à Medjugorje.
Puis sont venues les autres communautés et familles spirituelles, nées du Coeur de Marie, souvent
personnellement guidées par Elle, également à travers des dons particuliers, pour réaliser une dynamique
spéciale d'offrande et de profondeur de communion dans l'Esprit, capable d'assurer la pleine actualisation
des desseins de grâce confiés à Elle par Dieu pour le triomphe final de Son Coeur Immaculé, annoncé à
Fatima.
Il était aussi prévisible (et en parfait accord avec les Ecritures) qu'un événement de grâce de si grande
envergure ne puisse échapper à la loi évangélique de la contradiction. De fait, Medj. a été inévitablement
projetée, depuis les origines, dans un contexte de lutte spirituelle extrêmement violente ("Où que mon
Fils et Moi nous trouvions, arrive tout de suite aussi satan" mess. donné à Mirjana le 28.1.87).
Ainsi, dans les premiers temps des apparitions de Marie, l'ennemi, 'celui qui veut empêcher Mes plans de
paix' (12.7.84), manifesta sa propre action par une phase d'une violente opposition ouverte de la part des
autorités civiles du régime communiste athée et une série d'inexplicables malentendus,
incompréhensions, positions immotivées de refus de la part de l'Evêque local et des autres représentants
des hiérarchies ecclésiastiques (souvent mal informés), rendus de façon incompréhensible aveugles et
sourds face aux évidents et surabondants fruits spirituels qui découlent sans cesse de cette source de
grâce.
Actuellement, la lutte spirituelle s'exerce, de manière apparemment moins virulente mais à des niveaux
beaucoup plus subtils et insidieux, à travers l'oeuvre (inconsciente, espérons-le) de personnes qui, tout en
affirmant accepter le don spirituel de Medj., ou même en s'en proclamant les hérauts et crieurs publics, de
fait refusent et nient les dynamiques spirituelles les plus profondes et les fruits les plus authentiques. De
cette manière on mutile arbitrairement le plan de grâce de Marie de composants essentiels et
d'instruments spirituels choisis explicitement par Elle pour une pleine actualisation de Ses desseins
d'amour.
Ce n'est pas par hasard que l'acharnement se manifeste généralement en priorité contre ce qui représente
le coeur spirituel du plan de Marie, ces noyaux d'ardente communion voulus par la Reine de la Paix, où
s'exprime de manière plus authentique l'essence profonde du charisme spirituel de Medj.: nous parlons de
ces Communautés spirituelles générées par son Coeur Immaculé, qui sont destinées à développer un rôle
décisif pour la réalisation effective de Ses programmes de grâce pour le monde.
On assiste ainsi à un obscurcissement systématique des contenus les plus vitaux et authentiques du
charisme spirituel de Medj., paradoxalement opéré même de la part de ceux qui devraient plus
directement se sentir engagés à en conserver l'intégrité. Il y a une intention évidente de l'encercler
fermement dans les limites logiquement exiguës et restrictives d'une 'Institution- Sanctuaire-marial'; ou
bien, sous un prétexte déraisonnable, de le circonscrire arbitrairement à une partie (seulement la plus
apparente) de ses manifestations. On risque ainsi d'appauvrir tragiquement le don spirituel surabondant et
la stupéfiante dynamique de grâce donnée par la Reine de la Paix.
Les fruits malades d'une telle interprétation impropre, qui dévalue et obscurcit indûment les composants
essentiels du don spirituel offert par Notre-Dame à Medj., s'opposant de fait à une pleine réalisation de
Ses plans, se retrouvent de façon diffuse, également chez beaucoup de pèlerins parmi les plus sensibles:
après une première et forte impulsion initiale générée par l'Esprit, ils cherchent en vain une aide pour
trouver et reconnaître des espaces spirituels voulus et préparés par la Reine de la Paix, où pouvoir
développer un authentique chemin de croissance vers ces niveaux profonds de communion avec la Vie
Trinitaire, qui représente l'essence même de Son appel. Et, ne les trouvant pas, ils finissent trop souvent
par rester en surface, bridés dans un stérile immobilisme spirituel tissé d'éléments émotionnels et de
gestes répétitifs et auto-gratifiants.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (11 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
Ces niveaux sont bien loin de cette dynamique enflammée de grâce qui, consumant dans le tourbillon de
l'Amour Trinitaire la moindre parcelle du vieil homme, devrait faire naître dans les coeurs ces 'cieux
nouveaux et terre nouvelle' auxquels, infatigablement veut nous conduire Marie pour nous faire
instruments efficaces dans Ses mains pour le salut du monde. Confions au Coeur de la Reine de la Paix
nos faiblesses et celles d'autrui afin que, par une prière plus généreuse et une offrande de la part de Ses
enfants, tout se transforme en une vive lumière de grâce, pour l'entier triomphe de son Coeur Immaculé.
Giuseppe Ferraro
Nouvelles de la terre bénie
Les franciscains restent à Medj. Ces derniers jours, de nombreux pèlerins se sont adressés à nous pour
demander des éclaircissements sur l'éloignement des franciscains de la paroisse de Medj. La nouvelle se
référait à la récente publication d'une lettre écrite par l'Evêque de Mostar - Mgr R. Peric - et par le
Ministre Général de l'Ordre franciscain P.Bini.
Les nouvelles relatives à l'éloignement des franciscains de la paroisse de Medj. et à l'acquisition de la
paroisse par l'Evêque Peric, ne sont pas exactes. Il n'est pas vrai que certains des Pères qui se trouvent en
poste à Medj. doivent en partir. La paroisse de Medj. n'est pas citée dans le décret 'Romanis Pontificibus'
comme l'une des 20 paroisses (environ) que les franciscains devraient céder à l'Evêque local. En cas de
changement, notre Centre d'Information nous en avisera. (P.B.)
Un Evêque autrichien: "A Medj. nous trouvons ce qu'on ne trouve
nulle part ailleurs: des conversions, des confessions, des vocations"
Avant de quitter Medj. dans les premiers jours de décembre, l'Archevêque de Salzbourg, Mgr Georges
Eder a résumé ainsi ses impressions: "... Je me suis toujours posé la question: pourquoi ces messages
aussi simples, et qui continuent à se répéter? Toujours cette invitation à la prière, au jeûne, au repentir...
Je me suis dit: Tout ceci doit avoir un sens. Que fait une mère qui éduque ses enfants? Elle répète
toujours les mêmes choses. Ainsi, Marie se comporte aussi de la même manière à Medj.
Elle enseigne à prier et le fait de manière très simple... Je dois dire que je prends tout à fait au sérieux la
parole du Christ: Vous les reconnaîtrez à leurs fruits! Donc, aucune surprise. Je sais que viennent souvent
ici des groupes de mon diocèse et que des communautés de prière continuent de se créer. Et il y a
toujours davantage de personnes qui disent: "A Medj. j'ai eu la vocation!". Je pense: Nous oublions qu'on
trouve à Medj. trois choses: le repentir, la confession et la vocation. En Autriche nous attendons
inutilement tout ceci: la conversion? on n'en parle même plus parce que les gens n'en ont pas besoin; la
confession va en s'éteignant, avec une exception pour les sanctuaires et certaines églises où l'on vit et
cherche ce sacrement; les vocations spirituelles sont en diminution constante. Mais à Medj. tout ceci
advient continuellement: conversions, confessions et vocations spirituelles!
Je me demande: Que devons-nous faire pour que quelqu'un se convertisse? Souvent j'ai dit aux personnes
composant les associations que dans leur programme manque la conversion. Serions-nous peut-être ceux
qui n'ont pas besoin de la conversion, première demande de Jésus dans l'Evangile? La conversion
diminue, on perd la confession, il y a toujours moins de vocations spirituelles. Nous nous demandons
comment il puisse être possible de maintenir les séminaires. A Medj. nous trouvons tout ceci, nous
trouvons vraiment ce qui nous manque. J'ai encore un autre désir: qu'ici il y ait la paix entre les
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (12 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
franciscains et l'Evêque et que Medj. puisse vraiment se développer comme Marie le désire.
Je crois en la véridicité de Medj. J'y crois déjà depuis longtmps. Quand les pèlerins m'ont demandé de
venir avec eux à Medj. j'ai répondu: "Moi, depuis longtemps je suis plus proche de Medj. que beaucoup
d'autres. Une fois venu, mes impressions se sont renforcées, grâce à la simplicité des voyants et des
programmes du soir. Tout est conforme à l'Esprit de l'Eglise, très, très simple et en même temps plein de
dévotion, d'une grande foi, et au-delà de tout empreint d'un désir fort de conversion et de réel
renouvellement".
Le Card. Schonborn:
"Où est Marie, l'Eglise se renouvelle"
Dans une interview accordée à Lourdes, l'Archevêque de Vienne a affirmé: "Dans les sanctuaires marials
on éprouve ce qui rend l'Eglise vivante: on a la sensation que Dieu est proche et pas de manière abstraite
mais vraiment concrète et réelle, grâce à Marie qui, comme nulle autre, représente la proximité du ciel à
la terre".
Interrogé sur Medjugorje, très présente en Autriche, il a déclaré: "Je n'y suis pas encore allé mais, en un
certain sens je m'y trouve souvent, grâce à ceux qui se sont rendus en ce lieu et dans la vie desquels je
constate de nombreux fruits. Je mentirais si je parlais autrement. Ces fruits sont bien évidents et concrets.
Dans notre diocèse et en bien d'autres, j'assiste à la grâce de la conversion, de la vie surnaturelle dans la
foi, de la grâce de la joie, de la vocation, du salut, de la redécouverte des sacrements, de la confession,
tout cela n'est pas une duperie! C'est pourquoi je puis dire que les critères que j'ai, comme Evêque, sont
les fruits et, si on doit juger l'arbre à ses fruits, il s'agit véritablement d'un bon arbre".
A l'observation que, de Medj. sont issues différentes Communautés parmi lesquelles Kraljice Mira et
Lamm en Autriche, il lui a été demandé si tout ceci peut conduire à de nouvelles perspectives pour le
futur de l'Eglise. "Certes - a-t-il répondu - je crois que Marie agit depuis le début dans le silence, mais de
manière très efficace. L'homme porte moins d'attention aux 'assemblées'; rarement il est touché par les
discussions, même si le dialogue a sa raison d'être, mais cela ne suffit pas, ni pour la vie personnelle, ni
pour celle de la communauté.
En Marie l'Eglise est toujours personnelle, puisque ce n'est pas une grande institution ni un grand
système théologique, mais elle est perceptible, compréhensible seulement dans sa maternité, sa virginité,
sa beauté et sa délicatesse infinie. Particulièrement dans les lieux marials on se rend compte que l'Eglise
n'est surtout pas une institution comme elle est si souvent définie négativement, mais qu'elle est l'épouse
du Christ, pour laquelle Il a donné sa vie: elle est merveilleuse et elle est la mère de tous les hommes. Et
tout ceci se trouve en Marie. C'est pourquoi Marie est présente partout où l'Eglise se renouvelle; et où il y
a Marie, l'Eglise se renouvelle. Ce n'est pas par hasard que les Communautés, qui surgissent dans
l'Eglise, sont liées dans la majeure partie des cas, à Marie et à Ses lieux de grâce".
Interrogé sur l'attitude de refus de Medj. (qui pourtant est un fruit de grâce mondial) de la part de certains
Evêques, et également si le récent document du Vatican à l'Evêque de La Réunion (26.5.98) constitue
une réponse satisfaisante, Mgr Schonborn a répondu: "La lettre du Secrétaire de la Congrégation pour la
Doctrine de la Foi (V.Echo 140, p.4) clarifie de manière amicale ce qui, dans les dernières années, a
toujours été l'attitude officielle de l'Eglise au sujet de Medjugorje, à savoir que la question est laissée
consciemment ouverte...
On ne nie pas, on n'exclut pas que les phénomènes puissent avoir un caractère surnaturel. Certainement
l'Eglise ne s'exprimera pas définitivement tant que les faits se poursuivront sous forme d'apparitions ou
d'événements similaires, mais le devoir des pasteurs est de promouvoir ce qui croît, ce qui présente des
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (13 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
fruits, de le protéger si nécessaire, même des périls qui, naturellement, sont partout.
A Lourdes aussi il faut toujours se préoccuper d'éviter que le don initial soit étouffé par des
développements erronés. Il en va de même à Medj. Partant de là, il est et serait important que les Evêques
aussi consacrent consciemment leurs propres attentions pastorales à Medj. afin que les fruits évidents
soient protégés de développements erronés".
(Medj., une invitation à la prière - 1er trim. '98, Tocco de Casauria - Pescara).
Qu'en est-il des derniers
examens des voyants?
Après les premières recherches effectuées par un groupe de médecins français en 1984, puis par un
second groupe, italien, en 1985, voici que des psychiâtres européens ont conduit sur les voyants en 1998
des recherches exclusivement basées sur des diagnostics spécifiques de leur discipline, demandées par
l'Office paroissial de Medj. Les analyses ont été pratiquées en quatre temps différents, dans la Maison
des Pères Dehoniens de Capiago (Côme) et à Medj. Ce sont 14 médecins et psychologues, pas
exclusivement italiens, qui ont conduit les recherches et une dizaine d'analyses sophistiquées faites sur
les voyants.
"De telles recherches il émerge ce qui suit: dans un arc de temps de 17 ans, depuis le début de leur
expérience d'apparitions, les sujets n'ont pas montré de symptômes pathologiques comme p.ex. des
extases; des troubles dissociatifs ou une perte de contact avec la réalité... L'objectif consistait à éprouver
si la condition d'extase durant les apparitions, enregistrée déjà en 1985 par le groupe de travail des
médecins italiens, était encore présente ou si des changements étaient intervenus.
Les recherches conduites ont démontré que les phénomènes d'extases peuvent être associés à ceux de
1985, avec une moindre intensité. L'examen hypnotique de l'état d'extase n'a pas causé une
phénoménologie d'expériences spontanées, et majoritairement on peut conclure que la condition
extatique dans les apparitions n'est pas une condition de songe hypnotique.
Capagio Intimiamo, 12.12.1998. Signé: P.Andreas Resch (coordinateur général), Dr Giorgio Gagliardi
(coordinateur scientifique), Dr Marco Margnelli, Mesdames les Drs Marianna Bolko et Gabriella
Raffaelli. (membres du groupe de recherche).
Conclusion: Ces examens scientifiques permettent de constater que les voyants ne sont pas manipulés,
qu'ils ne jouent pas la comédie et que l'état d'extase (inexplicable) n'altère en rien leur comportement
'normal' dans la vie quotidienne. Il n'a été enregistré aucune pathologie. Certes, aucun appareil ne pourra
enregistrer ce qui advient pour les voyants 'au-delà du voile', mais il est à noter qu'aucune de ces
investigations n'invalide ce qu'ils disent expérimenter.
P.Slavko en Slovénie - Du 11 au 15 janvier 99, Fr.Slavko Barbaric, avec Nono Bulic et Vincent
Cazzaniga provenant de la Communauté Cénacle de Sr Elvira, ont conduit des programmes de prière de
Medj. lors de différentes rencontres, sur le thème de la toxico-dépendance, à l'occasion de la publication
du livre de P.Slavko 'Perles d'un coeur blessé'. Aussi bien la prière que le problème de la
toxico-dépendance et de sa possible libération ont attiré un nombreux auditoire. Les rencontres se sont
déroulées dans des écoles, des églises, à la radio et à la télévision. Même les journaux locaux ont
manifesté un grand intérêt pour les jeunes de la Communauté Cénacle. Egalement, l'Archevêque de
Lubiana, Fr.Frane Rode, a reçu les jeunes, tandis que P.Slavko rencontrait une trentaine de prêtres de
Maribor et l'Evêque Franco Kranberger.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (14 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
P.Jozo au Liban, en Syrie et en Corée. Sur invitation des Evêques et des Communautés de prière,
P.Jozo a rendu visite à ces pays, durant environ un mois. De retour, il a dit aux journalistes de Slobodna
(B.H.): Les messages de Medj. ont rejoint tout le monde. J'ai vu de nombreuses personnes qui ont changé
leur vie et désirent entendre les témoins de Medj". A Beyrouth il a rencontré aussi le Card. Ferirom et
l'Evêque Saad. "Le nonce apostolique, Mgr Bortolasio a voulu parler seul à seul avec moi et m'a remercié
pour tout ce que je fais pour le Liban et pour le monde. Il a dit qu'il est allé à Medj. et reconnaît
l'importance des messages; il s'en réjouit". En Corée, les rencontres se sont déroulées dans un arc de 15
jours, dans des églises bondées ou des implantations sportives.
Ce que j'ai vu dans une petite Communauté Cénacle - "J'ai passé la première nuit de mon pèlerinage à
Medj. dans la Cté de Sr Elvira à Ugljane (Sinj): une belle communauté de 30 jeunes. Nous sommes
arrivés peu avant minuit. Savez-vous que ces pauvres jeunes nous mettent tous à genoux? Oui, c'est la
première leçon que m'a donnée la Sainte Vierge: apprendre de ces jeunes comme on aime la prière et
l'Eucharistie.
Au-dessus de ma chambre, à deux heures du matin, j'entendis que quelque chose remuait et m'aperçus
que la lumière était allumée dans la chapelle. Je me levai moi aussi et allai prier: je trouvai 15 jeunes
agenouillés devant l'Eucharistie, en silence et en adoration: c'étaient les volontaires de l'adoration
nocturne. Quelles choses merveilleuses Dieu a faites dans cette Communauté! Ici, il y avait une terre
sauvage de broussailles et de pierres, maintenant c'est un jardin. Tout a été transformé par les bras de ces
jeunes.
Maintenant, c'est un petit village de maisonnettes de pierres, où rien ne manque: cuisine, salle à manger,
blanchisserie, four à pain, étable avec les vaches pour le lait, terrain de foot, atelier, champs et potager.
Tout cela créé par ces jeunes volontaires, qu'Elvira 'ressuscite' en les sortant de la drogue avec la thérapie
de la prière: 3 Rosaires chaque jour, méditation de l'Evangile matin et soir, révision de vie très
minutieuse. En somme, j'ai compris que nous devons nous secouer et nous engager bien davantage dans
la prière, dans le travail et dans l'éducation des jeunes à la vie de la grâce".
(P.Gasparino)
Nouvel An parmi les jeunes - La veillée du 31 décembre fut très belle, avec la participation de plusieurs
milliers de pèlerins, en grande partie des jeunes provenant de toutes les parties du monde. Elle a débuté à
22 heures, avec la prière guidée par P.Slavko. A minuit: moment solennel de la consécration, dans un
silence adorant suivi de chants de joie.
Au matin du samedi 2 janvier, avant notre départ, nous avons participé à l'apparition à Mirjana sous la
tente près des jeunes de Sr Elvira. A l'arrivée de la Madone nous avons vu s'illuminer le visage de la
voyante, les yeux brillants. Elle a prié avec la Sainte Vierge le Notre Père très, très lentement, afin de
pouvoir méditer et apprécier la saveur de tous les mots.
(Alberto Bonifacio)
Vicka, immobilisée plusieurs semaines par une douleur dans le dos, due à un faux-mouvement, a repris
avec courage ses témoignages aux pèlerins. Elle est encore fatiguée et amaigrie. Pourtant elle a pu se
rendre tout récemment en Terre Sainte et à Lourdes pour le 11 février.
Comment les 'pauvres' chrétiens
se font nos maîtres
Soeur Emmanuel nous relate la mission qu'elle a accomplie en 40 jours, faisant le tour du monde:
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (15 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
"d'abord en Amérique; Denis Nolan faisait équipe avec moi et la Gospa ouvrit des portes inattendues
pour l'évangélisation des incroyants (par la télévision) surtout dans les petites îles des Caraïbes. (...)
En Asie, le Père Tim Deeter (Américain) faisait équipe avec moi presque partout et les messages furent
très bien accueillis, surtout par les jeunes venus nombreux et qui profitèrent abondamment du charisme
du Père Tim à leur égard. (Il sera au Festival des Jeunes à Medj.!).
Une mission impressionnante fut celle du Kérala (Inde) où les catholiques vivaient déjà les messages, et
cela bien avant que la Gospa apparaisse à Medjugorje! Au début, je veillais à ne pas les brusquer et
expliquais les 5 points demandés par Marie, de façon très 'soft'. Mais quand ils surent que la Vierge
demandait de prier tout un rosaire par jour, ils s'étonnèrent: 'Sister, mais les paresseux font ça! Ici, on prie
environ 10 rosaires par jour!' Lorsque je leur suggérai la confession mensuelle, ils sourirent: 'Ici, on se
confesse chaque semaine'.
Lorsque je fis état du manque de prêtres et invitai tous les parents présents à s'ouvrir à d'éventuelles
vocations sacerdotales parmi leurs fils, tous acquiescèrent d'un seul coeur. En fait, ils ont tellement de
prêtres que non seulement les besoins locaux sont assurés mais ils peuvent aussi se permettre d'envoyer
pas mal de prêtres à l'étranger.
L'Evêque de Paia nous confia que, durant toute l'année mariale de 1987, les fidèles firent une chaîne
ininterrompue de rosaires, nuit et jour. Cela fit pleuvoir d'immenses grâces sur tout le diocèse".
Pauvreté bénie! "c'était eux qui nous annonçaient l'Evangile"- Nous reprenons ici la relation de son
voyage, faite par Sr Emmanuel: "Une expérience des plus marquantes fut, une nuit, notre évangélisation
impromptue à des hindous d'un village très pauvre, sur leur terrasse. Ils posèrent beaucoup de questions
pertinentes sur Jésus et Marie, et leur manière d'accueillir nos réponses nous toucha jusqu'aux larmes.
(...)
Une mère hindoue enseigna ainsi ses filles: 'Vous savez, mes enfants, le dieu que les chrétiens ont, n'est
que bonté. Vous n'avez pas à avoir peur de lui, il n'est pas comme nos dieux à nous. Il ne punit jamais et
il nous aime tellement! Son amour est si grand qu'il est mort sur une croix pour nous, et, croyez-moi, pas
un seul autre dieu n'aurait fait ça pour nous! Je vous recommande ce dieu-là, c'est mon préféré, il est le
meilleur de tous!' Une des filles devint chrétienne et à 40 ans, elle irradie l'amour de Jésus.
Nous sommes entrés dans beaucoup de maisons. Partout, même chez les plus pauvres, il y avait un coin
pour la prière familiale, avec fleurs, lampes, bougies, encens, et riches décorations arrangées avec amour.
Pour ces chrétiens, c'est Noël toute l'année! Dieu est vraiment à la première place dans leur vie. Leur
coeur pur et leur joie enfantine furent pour nous un réel bain de grâces. C'est eux qui nous annonçaient
l'Evangile et les messages! Leur grande intimité avec Dieu est due à leur authentique pauvreté de coeur.
C'est simple, ils ne sont pas écrasés par le matérialisme mortifère de notre Occident. Ils ne se créent pas
d'inutiles besoins. Ils sont libres!
(du Journal de Sr Emmanuel)
En chemin
à la rencontre du Père
Des jeunes de toute l'Italie se sont retrouvés cette année encore à Numana pour le rendez-vous guidé par
P.Tomislav du 7 au 10 janvier, sur le thème 'A la rencontre du Père'. Pour un grand nombre ce fut un
véritable et propre chemin qui, comme toujours, comporte des luttes, des attentes et des décisions. Le
point culminant de ces journées, rythmées par la prière fut la Veillée de Résurrection, le samedi, avec le
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (16 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
renouvellement des promesses baptismales. Nous vous rapportons ici quelques moments-clés de ce
'chemin'.
1. Quel type de chrétiens sommes-nous? Que se passe-t-il en nous? Sommes-nous capables de distinguer
où sont les ténèbres à l'intérieur de nous? Examinons quelques points. Si nous nous sentons esclaves,
écrasés, nous sommes encore dans les ténèbres: nous avons accepté le christianisme comme une
idéologie. La religion, la foi sont-elles pour nous source de peur? Si notre rapport avec Dieu est ainsi,
alors nous sommes encore dans l'obscurité. Puis, si nous acceptons la foi comme un simple moyen de
consolation, cela signifie que nous sommes encore infantiles, non développés, parce que la foi est la
source de la vie et non des consolations. Un autre aspect encore est l'esclavage des dévotions (quand
celles-ci ne nous changent pas mais nous accablent...)
2. Un Jubilé pour entrer dans la Lumière. Si notre spiritualité n'est pas insérée dans la Sainte Trinité, elle
reste confuse, individualiste. C'est le point le plus important de notre dynamique intérieure. Seulement
ainsi nous pouvons atteindre notre identité entière: devenir enfants de Dieu le Père et entrer dans la
pleine lumière. Ce temps de préparation au Jubilé est une grande Pentecôte pour pouvoir entrer dans le
baptême de l'Esprit Saint. La clé pour y entrer est la Croix. Savez-vous pourquoi de nombreux chrétiens
sont dépressifs, faibles?
Parce qu'ils n'ont pas accepté la Croix de Jésus Christ! En elle nous avons les grâces pour accueillir et
porter nos croix. Mais puisque nous les refusons, nous devenons toujours plus faibles. Pourtant, chaque
épreuve est prévue comme un instrument pour notre purification et le salut des autres! Vous ne savez pas
combien de personnes ont souffert pour que vous, aujourd'hui, vous ayez la foi! Vous n'êtes pas
conscients de la grandeur du devoir qui vous est confié par Jésus Christ!
3. Rencontrer le Père. Le Père est craint parce que méconnu, et Il est méconnu parce qu'il est craint. On
ne peut pas parler rationnellement du Père puisqu'Il est Source et Origine de tout. Le Père lui-même vous
aime parce que vous m'aimez et que vous croyez que je suis venu d'auprès de Dieu... (J.16,27). Jésus
nous parle ouvertement du Père, sans imagerie, sans concepts et, dans l'Esprit Saint notre âme a la
capacité de comprendre ce langage. Jésus nous a introduits dans l'Esprit Saint à regarder le visage du
Père qui nous aime: ici s'ouvre le colloque entre le Père et nous; ici l'homme atteint son identité de fils de
Dieu. En fait, notre parcours sur la terre vise à nous porter à la créativité entière, dans le sens d'une
participation (en tant que fils) à la créativité du Père: ou plutôt, participer à la Résurrection du Christ.
Dieu Père, auquel nous nous donnons, n'est pas une réalité passive; Il est Tout-Puissant, Intelligent,
Créateur, Il agit en nous, Il est 'jaloux' de nous dans un sens positif, Il pense à nous jour et nuit. Avec
cette ouverture, Il nous change, nous transforme de l'intérieur.
4. Quelles attitudes nous font obstacle dans cette rencontre? La première est celle de posséder: Des
schémas, des idées, des vues propres deviennent alors comme une semence qui ne veut pas naître, sortir
dehors. Cette position a de nombreuses conséquences. Elle porte à la passivité spirituelle, à dire: "Je ne
peux pas... je ne sais pas..."; elle porte à l'indécision. Comment concilier ceci avec la créativité du Père?
Quelle raison se cache là-dessous? En vérité, vous voulez posséder vos péchés, vos blessures, vous
voulez les conserver. Il y a une autre attitude: celle de la rébellion. Confronté au mal, l'homme manque
d'assurance et, voulant le dominer, fait croître en lui comme une plus grande négativité, comme s'il
voulait dominer, défaire le mal initial. Pourtant, en se comportant ainsi, il s'élève comme juge, au lieu de
se soumettre à Dieu qui pardonne et guérit. Finalement, il se détruit lui-même et aussi les autres. Même
notre plus petite clôture porte à ceci; c'est l'activité des démons: accentuer nos clôtures pour nous séparer
du Père et faire croître en nous l'agressivité, la haine, les ténèbres... Au contraire, la rencontre avec le
Père est une guérison, une réconciliation. C'est pourquoi l'unique route pour sortir des ténèbres est la
Confession. C'est pénible parce que nous sommes 'énamourés' des ténèbres, mais c'est seulement en
expérimentant l'amour du Père que nous pouvons renaître, éclore...
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (17 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
5. Vivre avec le Père... Deux pas pour entrer dans ce rapport avec le Père par le Fils, dans l'Esprit Saint.
Un premier pas consiste à s'ouvrir à l'Esprit de manière inconditionnelle. Cela signifie ôter tous les
privilèges, nos étiquettes de croyants, notre connaissance. Mais aussi ôter toutes les barrières, la
négativité, les misères que nous mettons devant nous. S'ouvrir de manière virginale, libre, comme Marie.
Un second pas consiste dans le don de notre volonté. Je vous dis: ne partez pas de l'analyse de
vous-même, vos qualités, vos défauts: là, vous trouveriez mille excuses.
Donnez votre volonté. L'attitude de Marie devant l'Ange fut de discerner si c'était ou non la volonté de
Dieu; quand Elle a compris, Elle s'est donnée... Ainsi, nous nous insérons dans la dynamique de la Sainte
Trinité: Jésus cède la place à l'Esprit Saint, Il se retire et l'Esprit Le glorifie et Le révèle. La S.Trinité est
le contraire de l'égoïsme: les Personnes divines se promeuvent entre elles et Se glorifient. Cela doit nous
faire comprendre comment nous comporter.
6. ... et par le Père: envoyés! Beaucoup de jeunes restent sceptiques car il manque une orientation claire
dans les chrétiens. Alors, vous êtes envoyés: le monde ne connaît pas le Père, cette année, allez
L'annoncer! Vous n'avez à convertir personne, mais ne vous enfermez pas dans la peur, dans la timidité.
Vous ne pouvez pas vous réaliser si n'explose pas en vous cette mission. Avec votre don complet,
inconditionnel au Père, vous vaincrez les ténèbres. Vous ne pouvez pas convaincre les jeunes, c'est vrai,
mais vous pouvez les illuminer avec cette lumière qui est en vous! Alors, acceptez cette mission!
Nicola
Prochain rendez-vous à Numana: du 6 au 9 mai; thème: 'Demeurer avec le Père'. Pour les lecteurs
francophones qui désirent en savoir plus sur la Communauté 'Kraljice Mira' (Reine de la Paix), contacter
Fr.Richard au 00 39 0 858 279 616, après 19 h.).
Edith Stein
et la prière du coeur
Sa vie de prière reposait sur deux piliers: la Sainte Messe et l'adoration du Très Saint Sacrement. Elle
écrit: "Les substances qui servent au développement de l'organisme humain sont transformées en lui.
Et si les hommes reçoivent avec foi le Pain eucharistique, ils sont eux aussi transformés, incorporés au
Christ dans une union vitale et remplis de vie divine. Le Verbe s'est fait chair pour donner la vie qu'Il
possède, pour S'offrir Lui-même, ainsi que la création rachetée par Son offrande, en sacrifice de louange
au Créateur". C'est pourquoi elle disait: "Nous devons créer en nous un espace eucharistique, c'est
certainement le moyen le plus sûr pour être et rester continuellement unis avec Dieu, pour nous greffer
chaque jour plus solidement et profondément dans le Corps mystique de Jésus.
Il est nécessaire de créer dans notre vie un espace pour le Sauveur eucharistique, afin qu'Il puisse la
transformer en Sa vie. Est-ce trop demander? On a le temps pour raconter toutes sortes de choses inutiles
depuis des livres, revues ou journaux, pour aller alentour s'asseoir au café, pour gaspiller 15 ou 30
minutes en bavardages dans la rue, toutes dispersions dans lesquelles, peu à peu, on perd son temps et ses
forces.
N'est-il vraiment pas possible de réserver une heure le matin où nous ne serons ni distraits ni dispersés
mais recueillis, et où nous acquerrons la force d'affronter notre journée entière?". Et elle poursuivait:
"Vraiment, pour un tel but, une seule de ces heures ne suffit pas: on doit vivre ce temps de recueillement
de manière qu'il soit facile d'y revenir. Il n'est plus possible de 'se laisser aller' même temporairement.
Avec Notre Seigneur on acquiert une sensibilité toujours plus délicate pour ce qui lui plaît ou non".
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (18 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
La présence du Christ-Dieu alimentée par la prière, devient source d'une nouvelle sensibilité spirituelle et
humaine. Une de ses élèves écrit: "Elle restait des heures et des heures devant le tabernacle, toute
absorbée en Dieu. Sa manière de prier touchait les âmes mieux que les plus beaux discours...".
Une jeune professeur rappelle: "Sa seule présence était une invitation à l'ascèse... elle nous entraînait à sa
suite presque sans parole, uniquement avec l'irradiation de son coeur pur, noble et offert". Ses
ex-disciples témoignent: "En fait, elle ne nous parlait pas de religion; toutefois nous sentions qu'elle
vivait sa propre foi; à la voir prier dans la chapelle, il nous semblait devenir plus proches de la présence
du mystère de Dieu dans une âme". "Pour le moindre service elle manifestait une gratitude débordante...
et pourtant elle était disponible à toute heure, prompte à nous recevoir et à interrompre ses travaux
philosophiques les plus exigeants... Lente à juger, elle faisait preuve d'une immense patience pour nous
connaître, pour aller au-delà des apparences".
Une amie, qui suivait avec elle les cérémonies de la Semaine Sainte, raconte comment, le Vendredi Saint,
Edith passait la journée entière à l'église, dès 4 heures du matin jusqu'à la nuit, sans prendre la moindre
nourriture. A qui s'étonnait de ce jeûne rigoureux et lui demandait comment elle pouvait le supporter, elle
répondit en souriant: "Ma vieille mère, à 84 ans, observe encore des jeûnes de 24 heures. Et comment ne
le supporterais-je pas le jour de la mort du Seigneur!".
Sa prière n'est pas une satisfaction égoïste, mais une source d'énergie pour l'accomplissement de son
devoir d'état, pour porter le monde à Dieu: si, par conséquent, "rentrer en soi, signifie s'approcher
graduellement de Dieu,... cela comporte aussi la conquête progressive d'une position toujours plus pure et
plus authentiquement réaliste dans les confrontations du monde"...
"En toute activité il faut impérativement avoir une petite place où pouvoir quotidiennement parler avec
Dieu comme si rien d'autre n'existait au monde; enfin, nous devons nous considérer nous-mêmes (et les
énergies particulières qui nous servent à travailler) comme des instruments dont nous-mêmes n'avons pas
besoin, mais Dieu en nous.
Même au Carmel sa ferveur dans la prière frappait de manière particulière: elle offrait la S.Messe comme
s'il s'agissait de son propre sacrifice, montrant, entre autres, un grand zèle pour le service des chants.
Bien avant le réveil de la Communauté, elle était déjà en prière à genoux près de la fenêtre ouverte, les
bras en croix, à implorer la miséricorde du Seigneur pour son peuple. Même durant le froid hivernal, elle
priait ainsi: "pour m'habituer - disait-elle - aux sacrifices que je rencontrerai dans les camps de
concentration".
La participation à la Croix rédemptrice du Christ. "Ce n'est pas l'activité humaine qui sauve, mais la
Passion du Christ: y participer, voici mon aspiration!" Avec ces paroles, Edith donne le motif de son
entrée au Carmel. Dans un petit billet adressé à la Prieure du Monastère de Echt le 29 mars 1939
(dimanche de la Passion), elle écrit: "Chère Mère, je prie Votre Révérence de permettre que je m'offre au
Coeur de Jésus comme victime d'expiation pour la vraie paix, pour que le règne de l'Antichrist croule, si
c'est possible, sans une nouvelle guerre mondiale, et qu'un nouvel ordre puisse être instauré. Je voudrais
le faire aujourd'hui-même, parce que nous sommes déjà à la douzième heure. Je sais être un 'rien', mais
Jésus le veut, et dans ces journées Il appellera certainement beaucoup d'autres à faire la même chose".
Avec force elle ressent la fécondité de l'union avec le Crucifié: "Unie au Seigneur, tu es - comme Lui -
Omniprésente. Tu ne pourrais venir en aide que çà et là comme le médecin, l'infirmière, ou le prêtre.
Avec le force de la Croix, tu pourrais être sur tous les fronts, en tous les lieux de douleur. Ton amour
miséricordieux, l'amour qui vient du Coeur Divin, te conduira partout où Il répand son sang précieux qui
purifie, assainit et rachète".
Dans le camp d'Auschwitz les témoins oculaires affirment qu'Edith semblait un ange de charité et de
bonté. A ses côtés on respirait le surnaturel. Dans l'enfer de ce camp, elle vivait, parlait, priait, toute
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (19 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
transformée en son Christ. Lors d'une conversation elle me dit: "Le monde est fait de contrastes, mais
finalement ces contrastes ne resteront pas; seul l'amour demeurera; comment pourrait-il en être
autrement?" La croix triomphait en elle, comme elle triompha dans le Christ: "La Croix n'est pas une fin
en elle-même... C'est le symbole triomphal avec lequel Il (le Christ) frappe à la porte du Ciel et l'ouvre
toute grande. Alors en jaillissent les flots de la lumière divine, submergeant tous ceux qui marchent à la
suite du Crucifié" (Scientia Crucis).
"Beaucoup de nos contemporains voudraient faire taire la Croix. Mais rien n'est plus éloquent que la
Croix condamnée au silence! Le vrai message de la douleur est une leçon d'amour. L'amour rend féconde
la douleur et la douleur approfondit l'amour".
Alessandro
Eco sur Internet: http://www.eclipse.it/medjugorje
E-mail: ecodimaria@mclink.it
"Encourageons les jeunes à la vie consacrée" - Au Festival des Jeunes, P.Gasparino avait dit: "Ne
retournez pas chez vous sans avoir promis à la Madone de commencer une vie nouvelle de prière et sans
vous poser la question la plus importante de votre vie Seigneur, qu'attends-Tu de moi?
"J'ai abordé là un sujet brûlant et j'avais rapporté, les paroles de Sr Elvira Je crois que le Seigneur appelle
beaucoup de jeunes à une consécration radicale à Lui, mais les prêtres n'ont pas suffisamment de courage
pour les soutenir. Si à quelque jeune se pose le dilemme: Seigneur, m'appelles-Tu au mariage (ce sera un
saint mariage)? M'appelles-Tu à la consécration radicale au Christ?... Me voici, Seigneur . S'il veut
recevoir un conseil, qu'il cherche un prêtre; mais s'il le désire, je suis à votre disposition à la
Communauté Cénacle.
Savez-vous ce qui est arrivé? J'ai dû consacrer 12 heures quasiment consécutives pour accueillir les
jeunes qui venaient m'interroger individuellement, faisant la queue pendant des heures pour pouvoir me
parler de leurs problèmes de vocation. Oui, le Seigneur appelle beaucoup de jeunes à Son service, il faut
avoir le courage de les aider".
Signe de bénédiction - De la Colombie, P.Querubin nous écrit: "Pour chaque édition d'Echo espagnol,
nous reproduisons 10.000 copies et en faisons parvenir les paquets à 80 distributeurs... sans pouvoir
répondre à toutes les demandes. Avec le Mexique et l'Equateur, on peut dire qu'environ 20.000 copies
sont reproduites en Amérique latine.
La Communauté missionnaire de Villaregia Porto Viro (RO) qui oeuvre aussi à Porto Rico a été sinistrée
par le récent cyclone 'Georges'. La mission présente à votre générosité (entre autres) le rétablissement de
ses locaux dévastés. (Ital.) 00 39 0 426 325 (tél): 031; (fax):442.
Le Honduras aussi a besoin d'aide après le catastrophique ouragan Mitch. Nous sommes en train
d'envoyer des secours pour la zone de Siguatepeque, où 'l'Oasis Reine de la Paix' est miraculeusement
indemne et est devenue un centre de distribution des aides.
Au cours du mois de janvier 1999, les lecteurs d'Echo francophone ont offert 34.133 Fr. Que les
généreux donateurs veuillent bien trouver ici l'expression de notre gratitude.
* Une seule adresse: Echo de Marie Reine de la Paix, B.P. 4602-45046 Orléans, Cedex 1 - France.
* Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (20 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]
background image
* L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants (mensuel) les personnes intéressées peuvent s'inscrire
également à cette adresse. L'Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes. CCP
DIJON 4480-19 R ou chèques. Merci d'établir les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre: Echo de
Marie, Orléans, France.
Pour soutenir la Mission, un Centre missionnaire du Bangladesh serait heureux de recevoir des
commandes de très belles nappes (toutes dimensions) confectionnées à la main.
Fax 880 041 76 32 53.
L'Echo de Marie dans les langues principales se trouve à Medj. dans les magasins Miriam et Shalom, à
droite devant l'Eglise; également à Aïn-Karim, dernier magasin de la Galerie sous l'Hôtel International,
dans la rue en face de l'Eglise.
Séminaires de jeûne et de prière, pour tous, à la Domus Pacis. Langue française: 9-15 mai/ 20-26 juillet/
7-12 novembre. Contacter: Ass.Marie Source de Vie, Rollerville France; Jean-Raymond et Maryse
Cayrel; tél.32 35 30 28 43; fax.32 35 30 33 75. Pour le Canada: 24-30 mai. Contacter: Julien Poy; fax.14
18 42 40 075. (pour les autres pays, interroger le Service d'Information à Medj.) Les séminaires
débuteront à 16 h. le jour indiqué pour se terminer à 12 h. le dernier jour. Tous seront guidés par
P.Slavko. Coût: 20 DM par jour.
* Voyages à Medjugorje - Car journalier (très économique - A-R valable un mois), partant de Trieste (à
côté de la gare ferroviaire): départ à 18h, arrivée à Medj. le lendemain matin à 8h. Retour aux mêmes
heures. (tél. 00 40 425 001).
Nous remercions nos amis, qui nous soutiennent continuellement par leur collaboration et leurs
offrandes. Notre-Dame les récompensera car Echo est Son oeuvre. D'ordinaire, le souscripteur donne à
tous sa bénédiction. Cette fois, c'est à vous qu'il la demande, pour son état de santé qui est dans les mains
de Dieu, et aussi pour les nouveaux collaborateurs de la rédaction et du secrétariat.
Sur tous, la paix pascale de Jésus!
Villanova-M., 28 février 1999
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e144fr.htm (21 of 21) [9/21/2000 5:55:03 PM]

Document Outline

  • Local Disk