Commentaire du Message, 25. juin 2001

Je suis avec vous

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Hrvatski, Italiano, Polski

 

Message, 25. juin 2001 [O] - (20e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, je suis avec vous et je vous bénis tous de ma bénédiction maternelle. Particulièrement aujourd'hui où Dieu vous donne des grâces abondantes, priez et cherchez Dieu à travers moi. Dieu vous donne de grandes grâces, c'est pourquoi, petits enfants, profitez de ce temps de grâce et rapprochez-vous de mon coeur pour que je puisse vous conduire à mon Fils Jésus. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Chacun se trouve en difficulté lorsqu’il doit dire, décrire, exprimer par des mots son expérience spirituelle, son amour. Les mots sont trop pauvres pour dire l’indicible, pour décrire l’indescriptible. Il en va de même pour les mots des messages de la Gospa. Ils peuvent nous paraître trop pauvres et trop simples. Prononcé par des lèvres différentes, le même mot n’a pas la même signification. La nouveauté des apparitions de la Gospa n’est pas tellement dans ses messages, mais dans sa forte présence qui peut être sentie. Son cœur maternel est ouvert et tous peuvent venir prendre, et y boire comme à une source intarissable d’amour et de grâce qui se répand sur tous les hommes.

Dans ce message, la Gospa nous dit encore une fois : je suis avec vous ! Elle veut nous dire : n’ayez pas peur, je suis avec vous, mais vous aussi, soyez avec moi ! Où est Marie, là est le Seigneur. A Marie, médiatrice de l’incqrnqtion de la présence de Dieu dans l’histoire, l’ange dit : « Le Seigneur est avec toi ! » La puissance du Très-Haut repose sur elle. Cette puissance et cette force de la grâce, elle nous les transmet aujourd’hui et depuis tant d’années. Une mère ne peut abandonner ses enfants, ne peut les renier, quels que soient leur désobéissance et leur entêtement. A Medjugorje, la Gospa ne nous donne pas seulement ses paroles, mais se donne à nous elle-même, elle nous donne sa personne. Par elle, nous approchons Dieu plus facilement.

Elle nous signale tout particulièrement que nous vivons dans un temps de grâce, où Dieu est particulièrement bienveillant à l’égard des hommes. Dans Jésus Christ, Dieu s’est approché de l’homme jusqu’au bout. De nos jours, il nous devient présent par Marie. Marie réflète le visage de Dieu et manifeste la vérité des paroles de Jésus : « Le Fils de l’homme lui-même n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude. » (Mc 10,45) Jésus ne cesse de le faire aussi aujourd’hui. Les apparitions de Marie et les grâces sont un don et le signe que Dieu sert l’homme et qu’Il ne cesse de l’aimer. L’amour de Dieu est inventif, il trouve des moyens et des voies pour atteindre le cœur humain.

Dieu ne voulait pas aider l’homme sans l’homme. Il a choisi Marie, l’une de nous, de notre race humaine. C’est pourquoi nous pouvons être fiers car, en elle, nous avons la pleine réalisation de ce que Dieu veut pour chacun de nous. C’est par Marie qu’il est venu à l’homme. Il avait besoin d’un cœur qui dise Oui, d’un cœur qui croit. C’est par Marie qu’il vient à nous aujoud’hui. C’est pourquoi Marie se donne à nous comme médiatrice vers son Fils Jésus, notre Sauveur.

Dans la vie, nous avons besoin de l’autre. Nous n’existerions pas, s’il n’y avait pas ceux qui nous ont accueillis, qui nous ont aimés et nous ont éduqués. C’est pareil pour la vie de la foi : j’ai besoin de quelqu’un qui m’encourage, me guide, me relève. Nous avons tous besoin de modèles, d’idéaux, de personnes à l’esprit magnanime qui nous réveillent de notre torpeur spirituelle, de notre insatisfaction et de notre mauvaise humeur. Nous avons besoin de ceux auxquels nous pourrons nous identifier, comme des enfants qui s’identifient à leurs parents et qui disent : « Je veux être comme papa, comme maman ! » Les enfants en ont besoin, et s’ils n’ont pas de vrais modèles en leurs parents, avec lesquels ils sont intimement liés physiquement et spirituellement, ils ne pourront que difficilement devenir des personnes saines, capables d’affronter la vie. Marie se donne à nous comme mère parfaite, en qui nous pouvons reconnaître ce dont nous avons le plus besoin.

L’homme est un être qui grandit avec le modèle qui se tient devant lui. La Gospa nous offre l’idéal immaculé du Christ, Dieu-Homme. Elle nous appelle tous à Le suivre et nous laisser enseigner par Lui, pour grandir vers la plénitude de notre perfection personnelle.

Aujourd’hui, d’autres valeurs, d’autres idéaux, d’autres modèles sont proposés. Aujourd’hui, le sens du péché se perd de plus en plus et, lié à cela, se perd également la connaissance des vraies causes de l’injustice, du mal, de l’exploîtation, de l’insatisfaction, du divorce, de l’infidélité et des souffrances que l’homme cause à l’homme. Nous ne pouvons pas tromper notre propre âme. Rien, ni personne, ne peut la nourrir ni la satisfaire à part Dieu, le Vivant.

Entendons l’appel du cœur maternel, prenons au sérieux ses paroles qui nous conduisent vers Jésus Christ.

Fra Ljubo Kurtović

Medjugorje, le 26 Juin 2001


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

Afin que Dieu puisse vivre dans vos cours vous devez aimer.