Commentaire du Message, 25. février 2005

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Hrvatski, Italiano, Polski, Slovenčina

 
«Chers enfants, aujourd’hui je vous appelle à être mes mains étendues dans ce monde qui met Dieu à la dernière place.Vous, petits enfants, mettez Dieu à la première place dans votre vie. Dieu vous bénira et vous donnera la force de témoigner de lui, Dieu d’amour et de paix. Je suis avec vous et j’intercède pour vous tous. Petits enfants, n’oubliez pas que je vous aime d’un amour tendre. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Aujourd'hui aussi, la Vierge Marie nous appelle. Elle nous appelle à être ses « mains étendues dans ce monde ». Elle a tendu ses mains vers nous, et elle continue à tendre ses mains et son cœur. Elle désire que nous la prenions par la main, que nous lui ouvrions notre cœur et que nous écoutions sa voix. Le regard que nous posons sur elle avec le cœur nous aide à persévérer sur le chemin par que nous devons passer, sur la voie que Dieu a destinée pour nous. A travers notre vie et nos œuvres, Marie, notre Mère, désire être présente dans nos familles, dans nos relations humaines, dans nos conversations. Elle n’attend pas que nous fassions des œuvres grandioses. Elle n’en a pas fait non plus. Elle réalisait son œuvre à travers les taches ménagères simples et ordinaires, mais elle a fait des choses simples et insignifiantes avec un amour extraordinaire. La vraie grandeur n’est pas à faire quelque chose d’extraordinaire, mais à faire tout ce que nous faisons avec un amour extraordinaire.

Avec amour, Marie a offert au Seigneur ses actions petites et quotidiennes. Dans le secret de sa vie, elle ne voulait plaire qu’au Seigneur. Sa volonté ne vacillait pas. Pour elle, Dieu était à la première place, et c’est pourquoi sa vie était entièrement comblée. C’est pourquoi elle est notre Mère et notre Maîtresse. En tant que Mère, elle veut nous éveiller et nous enseigner qu’il n’est pas important ce que nous faisons, mais comment nous le faisons.

A travers ce message aussi, elle nous encourage à mettre Dieu à la première place dans notre vie. Quand Dieu est à la première place, tout le reste trouve sa juste place. Le pire de tout, c’est que l’homme a oublié Dieu, et tout le reste qui nous arrive dans la vie n’en sont que les conséquences. C’est étrange que l’homme ne se rende pas compte du créateur et auteur de sa vie. Encore plus étrange est que l’homme soit capable de se détourner de Dieu et ainsi de se détruire soi-même et détruire ses proches.

Si nous mettons Dieu à la première place, nous trouverons certainement du temps pour la prière, pour la rencontre avec Dieu. Si l’homme recherche Dieu sincèrement, et s’il ne sait pas où Le trouver, il doit commencer à prier, à prier quotidiennement. Ce ne sera pas toujours facile, mais ce sera salutaire. Nous trouvons du temps pour ce que nous aimons. Si nous nous aimons nous-mêmes, nous allons trouver la prière, la rencontre avec Dieu qui guérit, qui sauve et qui donne la force pour vivre et rendre témoignage en faveur de Dieu qui est amour et paix. Sans Dieu, nous sommes faibles et impuissants. Impuissants pour pardonner, aimer et rendre témoignage en faveur de Dieu qui est vivant, et qui languit après nous, ses enfants. Croire en Dieu signifie s’abandonner à Lui, oser sauter dans les bras de Dieu. Alors, nous ferons l’expérience qu’il nous porte et qu’il nous nous maintient à tout moment de notre vie.

Marie nous conduit à Dieu, et elle nous promet son intercession et sa présence. Elle nous offre l’amour de son cœur, l’amour doux, tendre et salutaire. Prions Marie pour qu’Elle ne soit pas pour nous un être lointain et inconnu, mais la Mère qui est présente et qui ne refuse personne qui demande son intercession et son aide. Répondons à ses appels pour expérimenter dés ici-bas, dans notre vie et dans nos familles, l’avant-goût du ciel.

P. Ljubo Kurtovic
Medjugorje, le 26.2.2005


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

Afin que Dieu puisse vivre dans vos cours vous devez aimer.