Commentaire du Message, 25. septembre 2008

Décidez-vous pour la paix

Other languages: English, Čeština, Deutsch, Español, Français, Hrvatski, Italiano, Polski

 
«Chers enfants, que votre vie soit à nouveau une décision pour la paix. Soyez de joyeux porteurs de paix et n’oubliez pas que vous vivez en un temps de grâce où Dieu, à travers ma présence, vous donne de grandes grâces. Ne vous fermez pas, petits enfants, mais profitez de ce temps et recherchez le don de la paix et de l’amour pour votre vie, afin de devenir témoins pour les autres. Je vous bénis de ma bénédiction maternelle. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

Notre vie est remplie de décisions quotidiennes. Nous devons toujours nous décider pour quelque chose. Les uns se décident pour ceci, les autres pour cela. Tant que nous sommes vivants, nous devons prendre des décisions. La Gospa nous invite dans son dernier message à nous décider pour la paix. Se décider pour la paix, cela veut dire se décider pour le Christ: «Car c'est lui qui est notre paix» (Ep 2,14), a écrit saint Paul dans son épître aux Ephésiens. La paix que nous apporte Jésus n'est pas une paix superficielle ou factice, dont les gens parlent, mais une paix que l'on acquiert à travers les tentations et les luttes, une paix qui envahit les cœurs humains et qui transforme intérieurement les êtres humains. Jésus dit: «C'est la paix que je vous laisse, c'est ma paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas à la manière du monde.» (Jn 14,27). Jésus est venu sur cette terre pour briser le mur de l’hostilité et du trouble qui s’élevait entre l’homme et Dieu et pour instaurer le Royaume de l’amour, de la joie et de la paix. La paix que nous donne Jésus n’est pas, avant tout, l’absence d’agitations ou de guerres, mais consiste en un rapport filial et paisible envers Dieu. La paix qu’apporte Jésus est une paix qui touche, qui transforme les cœurs humains et qui métamorphose le monde.

Tous les messages que nous recevons de la Gospa depuis vingt-sept ans sont imprégnés de l’humilité, de l’amour et de la paix. Le troisième jour de ses apparitions, pendant que les voyants descendaient de la colline, la Gospa est apparue à Marija Pavlović et a dit: "Paix, paix, paix – rien que la paix!" "La paix doit régner entre l’homme et Dieu, ainsi qu’entre les hommes!" A Medjugorje, Notre-Dame s’est présentée comme la Reine de la Paix. Elle s’adresse à chacun d’entre nous et nous invite à être de joyeux porteurs de paix car nous vivons en un temps de grâce où Dieu nous donne de grandes grâces. C’est justement pendant ces vingt-sept années d’apparitions que nous vivons en un temps de grâce car la Gospa est proche de nous d’une manière spéciale. Des millions de pèlerins, qui ont trouvé ici le sens de la vie et la paix spirituelle, le témoignent.

La Gospa nous invite aussi à témoigner. Chacun d’entre nous devrait devenir témoin. La foi nous donne la force de témoigner Jésus dans ce monde. Nous avons justement hérité de la croyance au Dieu Tri-Un à travers le témoignage de la Bienheureuse Vierge Marie, apôtre et martyre de l’Eglise primitive.

Les vrais témoins nous ont devancés dans le Royaume, surtout ceux que l’Eglise vénère comme des saints. Ils participent de nos jours à la tradition ecclésiale vivante de la prière grâce à leurs vies exemplaires, aux écrits qu’ils ont laissés et à leurs prières. Ils observent Dieu, le glorifient et ne cessent de prendre soin de ceux qu’ils ont laissés dans ce monde. Ils sont de véritables témoins qui, entrant dans la joie de leur Seigneur, occupent une position supérieure à celle de beaucoup d’autres. Leur intercession est le plus haut service dans l’intention divine. Nous pouvons et nous devons les prier d’intercéder pour nous et pour le monde entier, comme nous l’enseigne le Catéchisme de l’Eglise catholique (cf. CEC 2683).

C’est pourquoi tous ceux qui veulent suivre Jésus et lutter pour la vérité, doivent être prêts à faire face aux désapprobations. Il existe une seule voie qui mène à la victoire, c’est de suivre notre Seigneur Jésus Christ, car c’est la seule manière de devenir instrument de sa paix selon le célèbre proverbe de Saint François d’Assise. Que la bénédiction maternelle accordée par la Bienheureuse Vierge Marie Reine de la Paix nous aide dans nos aspirations.

Fr. Danko Perutina
Medjugorje, le 26 septembre 2008


Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

Afin que Dieu puisse vivre dans vos cours vous devez aimer.