Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité  | Liens[EN]  | Screensaver  | Wallpaper | Web Feed

www.medjugorje.ws » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 121 (Juillet-Août 1995)

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Italiano
Download (61.5 KB )
background image
Message du 14è anniversaire, 25.6.95:
Chers enfants, aujourd’hui Je suis
heureuse de vous voir en si grand nombre,
de voir que vous avez répondu et que vous
êtes venus pour vivre Mes messages. Je
vous invite, petits enfants, à être Mes joyeux
porteurs de paix dans ce monde troublé.
Priez pour la paix, afin que bientôt règne
un temps de paix, ce que Mon coeur attend
avec impatience. Je suis proche de vous,
petits enfants, J’intercède devant le Très-
Haut pour chacun de vous et Je vous bénis
de Ma bénédiction maternelle. Merci
d’avoir répondu à Mon appel.
“Soyez Mes joyeux
porteurs de Paix”
Tous, nous ressentons quelque chose de la
joie qu’éprouve le Coeur de la Maman Céleste
regardant Ses enfants réunis en si grand
nombre pour Sa fête et vraiment - comme
Elle le dit - pour vivre Ses messages et pas
simplement pour ‘écouter’.
Marie est maîtresse de vie. Ses interven-
tions et Ses messages sont un programme de
vie. Tant que nous nous bornerons à écouter,
à examiner et même seulement à goûter Ses
paroles, nous ne connaîtrons pas réellement la
valeur de ce qu’Elle dit, ni son Coeur de
Maman, qui La pousse à intervenir, ni le vrai
Dieu auquel Elle veut nous conduire. Comme
dit St Jean: A ceci nous savons que nous le
connaissons, si nous gardons ses commande-
ments. Qui dit ‘Je le connais’ alors qu’il ne
garde pas ses commandements est un menteur,
et la vérité n’est pas en lui
. (1 J.2,3-’). C’est
de là, et seulement de là que vient la Paix, celle
que je vous donne, non celle qui vient du
monde
.
Egalement dans ce message du 14ème
anniversaire de Ses apparitions, la Reine de la
Paix nous invite à quelque chose de concret et
qui nous engage: à collaborer avec Elle à Son
oeuvre de paix. Priez pour la paix et soyez
Mes joyeux porteurs de paix
. Elle nous invite
à être disciples du Seigneur des béatitudes,
qui reçoivent la consigne de Jésus de porter
aux hommes l’Evangile de la paix (Mt.5,9):
Vous direz ‘Paix’ à cette maison. La bonne
nouvelle de Jésus ne peut se porter qu’avec
joie, comme l’a fait Marie quand Elle porta
Jésus à Elisabeth et Jean-Baptiste, aux humbles
du temple à Jérusalem, aux noces de Cana.
Marie croit en la force divine de l’Evangile
de la Paix. Bien que se rendant compte, plus
que nous, combien ce monde (et pas seulement
l’ex-Yougoslavie) est troublé, son Coeur
attend avec impatience un temps de paix.
Nous devons faire nôtre - autant que faire se
peut - Sa souffrance maternelle pour le sort
de tant de Ses fils, mais en même temps aussi
Sa confiance et Son espérance que la paix est
possible, si nous restons avec Elle et faisons
ce qu’Elle nous dit.
Marie nous est toujours proche et
intercède devant le Très-Haut pour chacun
de nous
et nous bénit tous avec Sa bénédiction
maternelle, c-à-d. remplie de tendresse et
d’efficacité parce que faite avec Son autorité
de Mère. Vraiment, en véritable Maman, Elle
n’oublie personne, n’exclut et n’accuse
personne, aime et bénit tous. P.Remo
14 août: St Maximilien Kolbe. L’apôtre de
la Milice de l’Immaculée et martyr d’Ausch-
witz. “Considère, frère, combien est grande la
miséricorde de Dieu, la dignité de notre
condition. Par la voie de l’obéissance, nous
dépassons les limites de notre petitesse et nous
conformons à la volonté divine, qui nous
conduit, avec prudence et sagesse infinie, à
agir avec droiture et à produire des effets
merveilleux. Adhérant à cette divine volonté à
laquelle aucune créature ne peut résister, nous
devenons les plus forts de tous
”.
“Ut unum sint!”
pour l’unité de tous les chrétiens
Ut unum sint, sortie fin mai, est - dans
toute l’histoire de l’Eglise - la première
encyclique consacrée à l’oecuménisme. Le
Pape indique aux chrétiens le but pour l’an
2000: retrouvons l’unité! sous l’action de
l’Esprit Saint. L’oecuménisme “n’est pas
qu’un ‘appendice’ quelconque qui s’ajoute à
l’activité traditionnelle de l’Eglise. Au
contraire il est partie intégrante de sa vie et de
son action...: Croire en Christ signifie vouloir
l’unité”. “Cette unité ne peut signifier un
retour des autres chrétiens à l’Eglise
catholique, mais la conversion de toutes les
Eglises au Christ”, comme s’exprimait déjà
le Pape Jean XXIII; un seul Corps et un seul
Esprit.
Et si cela semble impossible aux yeux des
hommes, le Pape, espérant contre toute
espérance, veut tout préparer pour que le
Seigneur fasse l’unité de tous Ses disciples
qui aujourd’hui, bien que dans la communion
d’un unique baptême, vivent dans des Eglises
séparées, parfois encore hostiles entre elles.
C’est un engagement précis de l’Evêque de
Rome “que je développe avec une conviction
profonde” écrit le Pape. Qui aurait jamais
imaginé que tout ceci vienne du Pape polonais,
taxé de “vouloir imposer ses certitudes et
d’avoir relégué le dialogue oecuménique”?
C’est tout à fait vrai que Dieu confond les
pensées des hommes.
Maintenant le Pape ouvre justement une
porte sur ce qui a constitué la plus grande
difficulté pour les autres Eglises chrétiennes,
c-à-d. la primauté de l’Evêque de Rome,
“dont la mémoire est marquée par certains
souvenirs douloureux, pour lesquels, avec son
prédecesseur Paul VI, il demande pardon” et
s’engage jusqu’à “convertir” même l’institu-
tion de la papauté. Sans mettre en discussion
la substance de la “primauté du successeur de
Pierre, signe visible et garant de l’unité des
croyants, du moment que cela peut constituer
une difficulté pour la majeure partie des
chrétiens, il est disposé à trouver une forme
d’exercice de la Primauté, qui s’ouvre à une
situation nouvelle” et demande aux autres
Eglises d’étudier comment il peut devenir un
meilleur instrument pour la communion.
Le point fort est la communion dans la
sainteté, comme conséquence de l’unique
baptême. “Les martyrs orthodoxes, prote-
stants, anglicans, catholiques, sont tous des
témoins du Christ et représentent avec leur
sainteté, un pôle d’attraction vers l’unité... Si
on peut mourir pour la foi dans les diverses
Eglises, alors on peut retrouver l’unité de la
foi qui exige de donner sa vie pour le Christ”.
Le nouveau document a été accueilli avec
enthousiasme par les communautés orthodo-
xes, anglicanes et protestantes. L’espérance
est d’arriver au Jubilé de l’an 2000 sinon unis,
toutefois moins divisés entre chrétiens... pour
que le monde croie
(lire J.17, 20-26).
Recevez le Corps et le Sang du Christ.
Vous êtes Ses membres.
Pour ne pas vous désagréger, mangez ce
lien d’unité.
Pour ne pas vous déprécier, buvez le prix
de votre rachat.
Seigneur, secours tes enfants
que Tu as rachetés avec ton Sang précieux
ECO di MARIA
Regina della Pace
Juillet-août 1995 - Précieux Sang et Assomption
- Orig. Italien: cas. post. 149, I - 46100 Mantova
A.11, n.7-8; Tout Courrier est à adresser à: Echo de Marie, 18 Allée Thévenot, F-39100 DOLE
121
ECHO NE PARAIT PAS AU MOIS D'AOUT
background image
Chercher ensemble l’unité
et demander pardon aux frères,
est-ce un fléchissement?
Après la lumineuse encyclique ‘Ut unum
sint’, nous voyons plus clairement quel est le
véritable oecuménisme. Le ‘faux’ consiste à
céder sur les valeurs authentiques et - dans une
recherche de compromis sur la vérité, à dilapider
le patrimoine acquis par l’Eglise catholique
“colonne et fondement de la vérité” - par
l’envie d’une rencontre à tout prix, dommagea-
ble pour les uns et pour les autres, qui reste sur
le papier et ne produit pas le salut mais
seulement la confusion. Le véritable oecumé-
nisme
est un dépassement des positions non
essentielles dans le désir de réunir tous les
membres dans une pleine unité de foi et de vie,
sans fléchissement sur les valeurs authentiques
ni compromis sur les vérités de foi (“autre est
la substance de la foi, autre son revêtement”),
vraiment comme fait le Pape dont St Paul dirait
(2Cor.4,2): en répudiant les dissimulations de
la honte, sans se conduire avec astuce, et ne
falsifiant pas la parole de Dieu, il manifeste la
vérité à toute conscience humaine devant Dieu.
Eh bien, le Pape dans son élan à la recherche
de l’unité voulue par Jésus, est accusé par des
chrétiens attachés au passé, ainsi que par des
laïcs au jugement défavorable préconçu, de
tenir moins au principe que “hors de l’Eglise
il n’y a pas de salut
”, comme si le Pape n’en
était pas convaincu!
Mais que signifie ce principe, affirmé par
St Cyprien et retenu par les Conciles? Voici:
“Pour qui connaît l’Eglise fondée par Jésus
comme nécessaire pour le salut, il y a
l’obligation d’entrer et de persévérer en son
sein” (Lumen Gentium, 14). Mais pour ceux
qui “sans que ce soit leur faute, ignorent
l’Evangile, le salut peut venir par des voies
mystérieuses relevant de la grâce divine et
découlant uniquement du sacrifice de la croix;
il peut leur parvenir sans adhésion externe à
l’Eglise, mais toujours en relation avec elle,
bien qu’ils ne la connaissent pas et même s’y
opposent” (Redemptoris Missio).
Pourtant, dans une certaine mentalité, le
dialogue avec les frères des différentes
confessions chrétiennes et des autres religions
(qui a porté déjà tant de fruits!), est interprété
comme un reniement de ce principe, auquel on
ne peut pas renoncer. Ces accusations sont
proches de celles du fils aîné de la parabole, qui
exclut le prodigue, ou le scandale des pharisiens
parce que le Maître reçoit les pécheurs et
mange avec eux
. Que dire aussi de ceux qui
‘déchirent leurs vêtements’ parce que l’Eglise,
par la bouche du Pape, reconnaît les péchés de
ses enfants, qui ont tant fait obstacle à l’unité?
Des fautes se trouvent des deux côtés.
Mais les contre-témoignages les plus
éloquents en faveur du Pape, viennent
vraiment des adversaires. S’il était vrai que le
Pape a rabaissé les positions catholiques pour
aller à la rencontre des protestants, ainsi qu’il
est accusé, il n’aurait pas reçu à Prague un
accueil aussi froid de la part des partisans de
Hus et se serait abstenu de proclamer saint
Sarkander, champion de l’Eglise dans la contre-
réforme (et prochainement d’autres martyrs de
cette terre, qui ont lutté contre l’hérésie),
suscitant le mécontentement de la partie
adverse. Et il ne continuerait pas à se tourner
vers Marie comme Mère et guide de l’Eglise,
en contradiction avec l’esprit protestant, sachant
bien que cela peut être un obstacle au dialogue.
Si avait diminué l’élan missionnaire des
catholiques vers l’Est à cause de l’aspiration
manifeste du Pape à l’embrassement avec les
frères orthodoxes, pourquoi le synode et le
Patriarcat de Moscou accusent, jusqu’à la
rupture, l’Eglise catholique de développer une
oeuvre de prosélytisme, seulement parce qu’elle
a établi une hiérarchie régulière dans les ex-
Républiques soviétiques? (Sans parler de
l’éternelle pomme de discorde que représentent
les Uniates!) Le Pape ne peut pas être accusé
de compromis avec l’orthodoxie pour avoir
soutenu l’aide financière aux prêtres orthodoxes
afin que, libérés de la contrainte d’un travail
pour nourrir leur famille, ils puissent se dédier
à leur mission spirituelle envers le peuple, en
manque après 70 ans de communisme.
L’accusation faite au Pape (qui émane de
milieux catholiques) d’avoir cédé à l’Ostpolitik
(c-à-d. à l’ouverture aux pays communistes)
dans les années de la guerre froide, est démentie
par les communistes eux-mêmes, qui l’ont
toujours accusé pour ses dénonciations ouvertes
contre le totalitarisme marxiste négateur de la
liberté, tandis que de nombreux milieux
ecclésiastiques optaient pour un silence prudent
afin de ne pas faire empirer la situation, face
à la victoire prévue du communisme.
Comment peut-on accuser le Pape de
syncrétisme parce qu’il s’adresse aussi aux
religions non chrétiennes, invite à la prière et
aux oeuvres de paix les représentants de toutes
les confessions, ou parce qu’il accepte le
dialogue et montre attention et bienveillance
envers les nations ou frères des religions non
chrétiennes? Devant les païens, Pierre n’a-t-
il pas dit que Dieu ne fait pas acception des
personnes mais qu’en toute nation, celui qui Le
craint et pratique la justice, lui est agréable
(Ac.10,34)? Mais peut-on de bonne foi accuser
le Pape de syncrétisme (c-à-d. de tenir des
positions équivoques ou - pire - d’accepter
une égalisation entre le christianisme et les
autres religions)? Pourquoi alors aurait-il dû
endosser le blâme des bouddhistes au point
que leurs autorités ont refusé de le rencontrer
lors de sa visite au Sri Lanka, pour avoir
souligné la conception négative de leur religion
dans son livre “Entrez dans l’espérance”?
Il est bien certain qu’on note une différence
de qualité pour sortir de la clôture séculaire,
dans le refus du mur contre mur dans les rapports
avec les religions, reconnaissant - comme le
veut l’Evangile - les semences de la vérité que
Dieu a répandu dans toutes les religions des
hommes. Vivre la vérité dans l’amour est la
devise paulinienne (Eph.4,15) qui le marque
de son sceau. Une confirmation:
Un message de la St. Vierge, communi-
qué à Mgr Franic’ Evêque de Split, pour les
catholiques croates, disait: Aimez vos frères
musulmans, aimez vos frères serbes orthodo-
xes, aimez ceux qui vous gouvernent
(ils ap-
partenaient au parti communiste athée). Et à un
prêtre, s’étonnant d’une guérison effectuée en
faveur d’un jeune gitan orthodoxe, Marie fit
dire par l’intermédiaire de Marija: Rapporte à
ce prêtre et à tous, que c’est vous qui vous êtes
divisés sur la terre. Les musulmans et les ortho-
doxes comme les catholiques sont égaux devant
Dieu et devant moi, car vous êtes tous des
enfants
. (R.Laurentin et R.Lejeune Messages
et pédagogie de Marie à Medj., pp 47 et 48).
Le S.Père ne ferme la porte à personne,
mais il fait appel à tous dans la défense des
valeurs fondamentales de l’homme, communes
à toutes les religions, pour sauver l’humanité
de son autodestruction. C’est une des fonctions
de l’Eglise, exercée aussi par les pasteurs des
premiers siècles; elle veut sauver l’homme à
partir de son existence: c’est un devoir de
l’amour qui embrasse tout homme et toute
chose. Mais il ne faut pas confondre avec ce
que disent les malveillants, qui se dressent en
critiques sans appel du père commun. Comme
Jésus, le Pape aussi est un signe de contra-
diction
.
Soyons toujours plus fidèles dans notre >
> soutien au Pape, fermes et assurés en nous
agrippant à Pierre, c-à-d. au rocher qui ne
vacille pas, même dans le bouleversement
universel.
d.A.
P.Werenfried: qui lutte contre l’unité
Mais “la force de Dieu triomphe
dans la faiblesse” (2Cor.12,9)
A propos des aides aux orthodoxes, est
arrivée cette lettre de P.Werenfried: “... Des
malentendus se sont élevés avec certains bien-
faiteurs, relativement à notre aide aux prêtres
orthodoxes. Certains me considèrent comme
‘un apostat, qui favorise les hérésies et les
schismes’. Ils oublient que les prêtres orthodoxes
croient aussi fermement en Jésus Christ que les
prêtres catholiques. Ils ne se rendent pas compte
que le pas accompli par nous vers la réconcilia-
tion et la réunion avec les orthodoxes est le fruit
de la prière sacerdotale de Jésus. Dans la dernière
Cène, Il dit: Je ne prie pas pour eux seulement
(les apôtres) mais aussi pour ceux qui, grâce à
leur parole, croiront en moi (c-à-d. pour les
catholiques et les orthodoxes ensemble), afin
que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi
et moi en toi; qu’eux aussi soient en nous, afin
que le monde croie que tu m’as envoyé
(J.17,20).
Après que le Pape eût approuvé avec joie
notre action pour cette réconciliation, j’ai été
très déçu que tous nos bienfaiteurs n’aient pas
voulu suivre le désir du S.Père sans tant de ‘si’
et tant de ‘mais’. C’est ainsi que nous avons
perdu des dizaines, et peut-être même des
centaines de bienfaiteurs. Nous n’avons pas
besoin de chercher longtemps pour trouver qui
a causé cette épreuve, parmi bien d’autres! C’est
le diable qui n’épargne personne dans l’offen-
sive mondiale déclenchée par lui contre l’Eglise;
le Pape et les prêtres. Il est évident qu’il veut
empêcher la réconciliation entre orthodoxes et
catholiques. En cela il trouve malheureusement
des alliés parmi les amis conservateurs, pour
nous démoraliser et nous pousser à renoncer
aux projets pour la nouvelle évangélisation de
la Russie.
Mais tout ceci ne doit pas être pour nous un
motif de désespérance. Au contraire! Plus satan
réussit à nous affaiblir, plus notre oeuvre
correspondra à la dimension de Dieu, qui a
choisi ce qui est faible dans le monde pour
confondre ce qui est fort, ce qui n’est pas pour
réduire à rien ce qui est, afin qu’aucune chair
n’aille se glorifier devant Dieu
. (1Cor.27-29)
Poursuivons donc notre chemin, mais
assaillons plus que jamais le ciel par la prière
qui doit être confiante, sans incertitude, sans la
crainte de n’être pas exaucé, mais avec la foi
ferme que Dieu dira ‘oui’. Jésus nous assure
explicitement que nous recevrons ce que nous
demandons. Avec des images très réalistes il
nous enseigne que nous ne devons pas nous
lasser de prier, que nous ne pouvons pas laisser
Dieu tranquille (Lc.18), que nous devons frapper
à Sa porte jusqu’à la nuit close et l’importuner
tant qu’Il ne nous aura pas donné ce que nous
demandons.... ne serait-ce d’ailleurs que pour
se débarrasser de nous (Lc.11)...
Dieu scrute les coeurs. Il connaît la mesure
de notre confiance. Il voit exactement ce que
nous attendons de Lui, du monde ou de nous-
mêmes. Il ne veut pas partager notre confiance
avec le monde. C’est pourquoi Il nous ôte
souvent toute espérance terrestre, pour rester,
Lui, notre unique espérance. Il exige que nous
nous abandonnions totalement à Lui. Selon la
sagesse humaine, un tel abandon est un risque.
Selon la sagesse de Dieu, il nous conduit au
contraire à la complète sécurité en Lui, qui est
tout puissant et infiniment bon...” (‘Echo de
l’Amour’, juin 95).
(Qui veut aider les prêtres catholiques et
orthodoxes de l’Est peut le faire à ‘Aide à l’Eglise
en détresse’ B.P.1 - 78750 Mareil-Marly. CCP
Paris 22.223.50 D)
background image
Un Evêque déclare:
Satan porte la division
dans l’Eglise
Veillez et priez avec Marie!
Les groupes marials de Medj. aux USA ont
tenu leur congrès annuel à Notre-Dame (In-
diana) début juin. Le jour de la Pentecôte,
l’Evêque
Paul Hnilica, spécialiste et propaga-
teur du message de Fatima, a parlé aux 4.OOO
participants.
Voici l’essentiel de son discours.
Après avoir observé que les disciples de
Jésus et les Apôtres réunis au Cénacle, tous
assidus et unanimes dans la prière avec Marie,
Mère de Jésus
, étaient la première Eglise mar-
quée du sceau de l’effusion de l’Esprit Saint,
l’Evêque s’est demandé si, aujourd’hui aussi,
l’Eglise est assidue et unanime dans la prière
avec Marie, Mère de l’Eglise. “Si nous sommes
sincères nous devons dire qu’aujourd’hui
manque justement dans l’Eglise l’unanimité et
la persévérance dans la prière, et donc manque
la présence sensible de Marie. Nous devons
demander pardon de ce manquement.
Il y a aujourd’hui une lutte apocalyptique
contre l’Eglise parce que satan a déclenché sa
plus grande attaque contre elle, et nous sommes
sans défense si Marie n’est pas avec nous. C’est
pourquoi l’Esprit Saint veut faire revenir en
plénitude dans l’Eglise la présence de Marie
T.Sainte.
Nous voyons les dramatiques conséquences
de cette attaque satanique: l’unanimité manque
dans l’Eglise-même, pour laquelle Jésus a
invoqué l’unité, l’unité même qui est dans le
coeur de la T.Sainte Trinité. Et l’Esprit Saint est
venu à la Pentecôte sur les apôtres et Marie,
justement pour marquer cette unité de Son sceau;
et Il est devenu l’âme de cette unité.
Aujourd’hui manque aussi la persévérance
dans la prière. Il semble plutôt que l’Eglise soit
devenue une organisation toujours plus parfaite
mais seulement humaine, au lieu d’être un
organisme vital rempli de l’Esprit de Dieu.
Mais Dieu ne peut abandonner l’Eglise sur
laquelle se déverse toujours l’Esprit pour la
renforcer et la renouveler.
L’Esprit se sert aujourd’hui aussi de Son
Epouse et parle par Elle dans de nombreux lieux
(nous pensons à Fatima, Medjugorje, Kibeho,
etc...) comme Il s’est toujours servi d’Elle dans
le dessein de sanctifier les hommes, en
commençant par le Précurseur, Jean-Baptiste.
La présence de Marie s’est manifestée dans
l’Eglise surtout quand il y avait de grands dangers
pour la chrétienté et l’humanité, comme à
Lépante, et c’est pourquoi Elle est invoquée
comme ‘Victorieuse de toutes les batailles de
Dieu’.
Crise interne de l’Eglise - Au cours de
notre siècle, les Papes ont dénoncé dans l’Eglise
une grande crise de la foi et de la vérité. Paul VI
a dit que la fumée de satan est entrée dans le
Temple de Dieu, et qu’on assiste aujourd’hui à
un processus d’autodestruction à l’intérieur de
l’Eglise-même. C’est aussi ce Pape qui a parlé
de ces mêmes plaies, qui nous sont également
bien visibles. Je voyage beaucoup par le monde
et me rends compte qu’il existe une persécution
de la foi en Occident, plus efficace et dangereuse
que celle que nous, chrétiens de l’Est avons
expérimentée sous le régime communiste. Je vis
depuis plus de 40 ans à Rome et vois clairement
comme le Pape est souvent attaqué!
On voit même cardinaux contre cardinaux,
évêques contre évêques, lorsqu’il s’agit de la
fidélité inconditionnelle à Pierre (J.P.II) et de la
dévotion filiale au Coeur I. de Marie au moyen
de l’acte de consécration. C’est la dramatique
réalité du troisième secret de Fatima, dans lequel
Marie a préannoncé la terrible crise de l’Eglise
si les Evêques n’écoutaient pas Ses demandes.
Crise terrifiante qui investit les plus hautes
hiérarchies, jusqu’à toucher le Pape lui-même
par des attaques ouvertes, toujours plus
évidentes, contre sa personne.
Quelle douleur de savoir que, carrément,
des Cardinaux et des Evêques (et que dire de la
presse laïque...) demandent que ce Pape se retire
et prenne sa retraite; ils parlent même déjà de
celui qui lui succèderait, alors que l’actuel est
toujours là!
Le S.Père souffre, non seulement parce que
le message de Medj. n’a pas été accepté et parce
qu’en ces lieux il y a la guerre, mais surtout de
la division entre les Evêques et de “la crise du
surnaturel, tandis que les gens qui accourent à
Medj. le trouvent dans la prière et dans la vie
sacramentelle, qui manque aujourd’hui dans
l’Eglise”. (v.Echo 73, p.2).
Il ne faut pas négliger les remèdes spéciaux
que l’Esprit Saint donne pour ces temps
extraordinaires. Depuis le début des Ecritures la
Vierge a été choisie pour défaire satan : Son
lignage t’écrasera la tête (Gen.3,15) et à la fin,
quand sera précipité le dragon qui combat contre
la Femme et sa descendance (AP.12), dans
laquelle il nous semble apercevoir Ses fils que
nous sommes, nous, consacrés à Son Coeur
Immaculé.
Et les apparitions mariales sont le rappel de
l’Epouse de l’Esprit pour renouveler l’Eglise et
le monde. Après la visite à Fatima pour le
cinquantenaire des apparitions, Paul VI écrivit
une encyclique pour expliquer le sens du chap.12
de l’Apocalypse, affirmant qu’avec Fatima nous
sommes entrés définitivement dans ces
événements. Sous nos yeux, aujourd’hui est en
train de se dérouler cette terrible lutte.
La consécration à Son Coeur Immaculé
est nécessaire - A Fatima ont été promises
toutes les grâces nécessaires à travers la
consécration au Coeur I. de Marie, et le salut de
tous les maux temporels et spirituels. C’est Elle
qui, à Fatima, comme co-rédemptrice, nous
invite tous à être co-rédempteurs.
Sr Lucie m’a raconté avec beaucoup de
gravité, que la première demande de Notre-
Dame aux enfants avait été d’accepter pour le
salut des pécheurs, toutes les croix que le
Seigneur leur enverrait. Puis Elle leur montra
l’enfer avec les âmes damnées des pauvres
pécheurs, réprimandant les chrétiens pour leur
perdition: “parce que peu nombreux sont ceux
qui prient et se sacrifient pour eux”.
Pour les sauver - dit la Vierge à Fatima -
“Dieu veut établir dans le monde la dévotion à
mon Coeur Immaculé”. Le Coeur I. de Marie
est le coeur de la Co-rédemptrice qui a tout
donné d’elle-même au service de l’oeuvre de la
rédemption. C’est pourquoi elle vient à Fatima
comme Co-rédemtprice.
Le Pape J.P.II - uni à tous les Evêques -a
demandé la consécration du monde au Coeur I.
Cette consécration est arrivée malheureusement
bien tardivement et peut-être n’était pas
complète à cause du manque d’unanimité des
Evêques avec le Pape (même si Sr Lucie m’a dit
que “le Pape a fait tout son possible et que N.D.
a accepté l’acte de consécration” du 25 mars
1984). Après cet acte de consécration il y eut la
fin de la persécution communiste.
Mais le Pape m’a demandé: “combien
d’Evêques ont-ils vraiment fait la consécra-
tion?” Ce manque d’unité des Evêques avec le
Pape est la principale crise de l’Eglise; je parle
de l’unité des coeurs, non de celle admini-
strative”.
Puis Mgr Hnilica a mis l’accent sur les
apparitions de la Madone à Amsterdam en 1945,
comme Notre-Dame de tous les peuples; là,
apparaissant à une femme simple, Elle révélait
la grande crise qui aurait investi l’Eglise en
Hollande , puis en Allemagne, en Angleterre, à
Rome et dans le monde entier, ainsi que la
guerre du Golfe et des Balkans; mais Elle
promettait une nouvelle effusion de l’Esprit
Saint qui renouvellerait l’Eglise entière;
cependant, cette promesse était liée à la
proclamation demandée du dogme de Marie,
Co-rédemptrice, Médiatrice de toutes les grâces
et Avocate
(ici le stade a éclaté en applaudis-
sements chaleureux).
Entre parenthèses, soulignons que c’est
justement le 25 mars (50ème anniversaire de ces
apparitions), qu’est venue la reconnaissance
pontificale du titre de Famille de Marie Co-
rédemptrice
pour l’Association Pro Deo et
fratribus
de l’Evêque Hnilica.
“Fatima, Medjugorje et Amsterdam sont
unies entre elles. C’est la même Mère de Dieu
et Notre Mère qui nous vient en aide. Ceux qui
ont accepté et vivent la consécration selon le
message de Fatima, accueillent et vivent le
message de Medj. et d’Amsterdam pour la
victoire complète sur le mal, de la Femme revêtue
de soleil, Co-rédemptrice, Médiatrice de toutes
les grâces, et Avocate.
Et le discours fut terminé en répétant
l’invitation du Pape à Fatima en 1982: “...
Chers frères et soeurs, Marie nous invite à ouvrir
nos coeurs à Son appel, pour diffuser l’Evangile
de la conversion... C’est un moment décisif
dans la vie de l’Eglise et de la génération présente.
Nous sommes tous invités à nous approcher
avec foi du Trône de grâce pour obtenir
miséricorde... à aller à Jésus par Marie”.
**
En Russie, une radio commune entre
catholiques et orthodoxes - Qu’émette une
radio commune aux catholiques et aux
orthodoxes, cela semblait un rêve! Maintenant;
c’est une réalité: c’est la meilleure réponse au
vif désir du Pape pour l’unité, désir exprimé
dans la lettre Orientale Lumen sur la réconc-
iliation. La radio a commencé ses émissions
dimanche 18 juin, depuis Moscou: 20 heures s/
24, tous les jours (Nouvelles de Raiuno).
Marie, sauvegarde de la foi.
Messori (°): “Moi aussi j’étais tombé
dans le préjugé contre Marie
; je n’aimais
pas l’aspect sirupeux du culte de Marie. Et je
chutai aussi dans l’équivoque où était tombée la
Réforme protestante, laquelle avait pensé que se
consacrer à la Mère signifiait en un certain sens
soustraire quelque chose au Fils”.
D. Et au contraire, maintenant...
Messori: Il est indispensable que l’Eglise
redécouvre le rôle de Marie. Ce dont souffre
aujourd’hui la chrétienté n’est pas une crise
institutionnelle, mais de foi. L’Eglise doit repartir
du fondement de la foi, plutôt que s’occuper
d’une pastorale pour des ‘gays’ qui se vantent
d’être tels...
D. Et Marie dans tout cela?
Messori: L’histoire enseigne qu’Elle est la
véritable sauvegarde de la foi. A chaque crise,
l’Eglise s’est serrée autour de Marie. Le
protestantisme a explosé, se fragmentant en mille
églises différentes, vraiment parce qu’il a
redimensionné le rôle de Marie, le retenant
comme contingent; il a considéré Marie comme
‘un utérus en location’, qui a servi pour
l’Incarnation, et ça suffit. Au contraire, Marie
est Mère de Dieu pour l’éternité. Son “fiat” est
pour toujours: à ce moment de l’histoire
humaine, pour accueillir Jésus dans son Sein;
maintenant pour défendre la foi. (du ‘Courrier
du Soir’)
* Après son émission télévisée ‘Le cas
Christ’, (condensée dans son livre A souffert
sous Ponce Pilate,
traduit en 7 langues. Edité en
France, toutes librairies), Messori commence
une nouvelle rubrique sur Jésus: Le carnet
marial
. Sous le titre Hypothèses sur Marie, ce
livre d’enquêtes ne sera pas un traité ennuyeux,
mais un livre coloré, plein d’anecdotes et surtout
de nouvelles: il voudra mettre en lumière le vrai
rôle de Marie, faussé par notre mentalité déviée.
(°) Nous rappelons que Vittorio Messori est
l’interlocuteur choisi par le Pape pour son livre:
Entrez dans l’espérance.
background image
Toute oeuvre d’apostolat
est vaine si la primauté
n’est pas donnée à la prière
Le Père Valinho, salésien, oncle et confident
de Sr Lucie de Fatima, a reçu d’elle cette
lettre qui fait beaucoup réfléchir et que nous
proposons à nouveau à tous ceux qui sont
engagés dans l’apostolat, tant elle est actuelle.
“ A la lecture de ta lettre je constate que tu
es troublé par le bouleversement et la
désorientation de notre temps. C’est vraiment
triste que tant de personnes se laissent dominer
par le flot diabolique qui déferle sur le monde
et soient aveugles au point de ne pas reconnaître
leur erreur. Mais l’erreur principale est qu’ils
ont abandonné la prière. Ainsi, ils s’éloignent
de Dieu, et sans Dieu tout leur manque, car
sans Moi vous ne pouvez rien faire (J.15,5).
Ce que je te recommande surtout, c’est de
te rapprocher du Tabernacle et de prier. Avec
la prière fervente, tu recevras la lumière, la
force et la grâce dont tu as besoin pour te
soutenir et en faire bénéficier les autres. Avec
humilité, avec délicatesse, mais en même temps
avec fermeté, guide ceux qui te sont confiés
Car les Supérieurs ont par-dessus tout le devoir
de garder la vérité à la place qui lui est due,
mais toujours avec sérénité, avec justice et
amour. C’est pourquoi ils ont besoin de prier
toujours davantage, de se maintenir proches de
Dieu et de Lui parler de tous leurs problèmes
et affaires avant d’en discuter avec leurs pairs.
Suis cette voie et tu verras que tu trouveras
dans la prière plus de sagesse, plus de lumière,
plus de grâces et vertus que tu puisses jamais
acquérir avec les meilleures lectures ou études.
Ne jamais considérer comme perdu le
temps que tu passes en prière. Tu découvriras
que dans la prière Dieu te communique la
lumière, la force et la grâce dont tu as besoin
pour faire tout ce qu’Il attend de toi. L’unique
chose importante pour nous, consiste à faire la
volonté de Dieu, être où Il veut, et faire tout ce
qu’Il veut de nous; mais toujours avec humilité,
sachant que de nous-mêmes nous ne sommes
rien, et que c’est Dieu qui opère en nous et par
nous pour accomplir Ses oeuvres. C’est pour-
quoi, nous avons tous besoin d’intensifier notre
vie d’intime union avec le Seigneur et nous
pouvons Le rejoindre seulement au moyen de
la prière.
C’est dans l’oraison que l’âme se rencontre
directement avec Dieu qui est notre force et la
source de tout bien. Que te manque le temps
pour quoi que ce soit, jamais pourtant pour
la prière, et tu réaliseras un tas de choses en
très peu de temps
. Chacun de nous - et
spécialement le Supérieur - sans prière (ou qui
sacrifie habituellement la prière à des choses
matérielles), est comme un roseau vide et fêlé;
tout juste bon à faire mousser des blancs d’oeufs
dans des châteaux d’écume, sans sucre qui les
soutienne; rapidement ils se dissolvent et
deviennent de l’eau sale. C’est pourquoi Jésus
dit: Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel
vient à s’affadir... il n’est plus bon à rien qu’à
être jeté dehors
(Mt 5,13).
C’est seulement de Dieu que nous pouvons
recevoir la force. Nous devons nous serrer
contre Lui pour qu’Il nous la communique.
Nous pouvons réaliser cette intimité seulement
dans la prière, Parce que c’est dans la prière
que l’âme trouve le contact direct avec Dieu. Je
voudrais que tu transmettes ces recomman-
dations à tes frères religieux; qu’ils en fassent
l’expérience, tu pourras me dire ensuite si je
me suis trompée.
Je suis convaincue que la cause principale
du mal dans le monde, et de la faillite de tant
d’âmes consacrées, est le manque d’union à
Dieu dans la prière
. Le diable est très astucieux
et choisit nos points faibles pour nous attaquer.
Si nous ne sommes pas sur nos gardes et attentifs
pour obtenir de Dieu la force, nous faillirons
car nos temps sont très insidieux et nous sommes
faibles. Seule la force de Dieu peut nous
soutenir. Il suffit d’aborder chaque chose avec
calme et avec confiance en Dieu. Il fera pour
nous ce que nous ne pouvons pas faire nous-
mêmes. Il suppléera à notre insuffisance.
Toujours en union de prière et de sacrifices
près du Seigneur.” Soeur Lucia dos Santos
(Lettre écrite à Coimbra le 13.04.71 et qui
nous est parvenue avec 140 autres lettres, par le
P.Umberto M.Pasquale, confident pendant 40 ans
de Sr Lucie).
Quel gaspillage d’énergie!
Les fruits viennent seulement
de Jésus dans l’Eucharistie...
Nous avons peiné toute une nuit
sans rien prendre (Lc.5,5). Sans Moi,
vous ne pouvez rien faire (J.15,5).
Il y a une disproportion énorme entre l’effort
fait par l’Eglise pour ce qui sert vraiment au
salut des âmes, et les autres engagements
dispersés. Parce qu’on ne recourt pas à la racine
du salut et que l’on utilise des moyens qui ne
mènent pas à cette fin. Et les moyens ne sont pas
ceux inventés par les fantaisies pastorales, mais
ceux indiqués par le Christ Seigneur.
Jésus a centré l’oeuvre du salut dans Sa
présence eucharistique: Je suis avec vous tous
les jours jusqu’à la fin du monde
(Mt.28,20).
Les bonds en avant dans la sainteté ne sont pas
donnés par des conférences, prédications ou
lectures spirituelles, même si elles sont utiles et
nécessaires: La touche spéciale de la grâce de
Dieu dans les coeurs est liée à l’Eucharistie.
Parce que Lui seul est la Source: Jésus,
présent jour et nuit dans l’Eucharistie pour “nous
transformer en Celui que nous adorons”; la
source est Jésus reçu quotidiennement avec les
dispositions requises; c’est Jésus visité et adoré
longuement dans Sa maison. En passant devant
une Eglise, arrêtons-nous pour saluer Jésus: et
si cela n’est pas possible, que notre coeur s’envole
plusieurs fois par jour vers le Tabernacle pour
rencontrer Jésus. L’ami toujours fidèle nous
attend dans cette présence silencieuse, Source
unique qui alimente et transforme le monde.
Il y a trop de gâchis dans la vie de l’Eglise,
quand on ne porte pas les chrétiens à l’Eucharistie.
Ainsi en est-il dans notre vie personnelle, jusqu’à
ce que nous la centrions sur l’Eucharistie. Notre
vie se transforme dans la mesure où l’Eucharistie
prend possession de notre coeur et le fait graviter
autour d’Elle.
La Reine de la Paix est apparue la première
fois sur la colline de Podbrdo, mais ensuite Elle
a commencé à apparaître dans l’Eglise et a
rempli Son rôle de guide spirituel, en portant les
gens à l’Eucharistie. L’Eucharistie, c’est
l’Emmanuel, Dieu avec nous, et la Reine de la
Paix nous fait revenir à la Source, au centre du
monde qui est l’Eucharistie. Venez, adorons!
Quittons donc cette table comme des lions
soufflant le feu, devenus terribles pour le diable,
en pensant combien notre Chef nous a démontré
un grand amour! Quel pasteur nourrit ses
brebis avec son propre sang? Les mères
donnent le lait à leurs petits: Lui, nous nourrit
de sa propre chair et de son propre sang, et en
tout s’unit à nous” (St Jean Crisostome)
Un secret pour ce temps:
Le Coeur I. de Marie,
passage obligé pour entrer
dans le plan de Dieu
Dans son premier exposé au Colloque de
Medj. (11-14 mai, Echo 120), P.Tomislav est
parti de la prochaine célébration du Jubilé 2000,
tout centré sur la Trinité et sur l’Eucharistie.
“La Trinité est l’origine et le terme de l’univers;
nous sommes nés de l’amour trinitaire et nous
y retournerons. Maintenant, ce qui est en Dieu
éternel, un et trine dans le ciel, se vit sur la terre
dans l’Eucharistie. Le Pape a vu la Vierge
comme la figure maternelle, irremplaçable dans
ce temps d’avent, d’événements et de grâces
particulières. Et ainsi nous avons vécu ces
années avec la Mère céleste; et ainsi s’explique
facilement Sa présence dans ce temps, au
moyen de tant d’apparitions et signes.
Ce n’est pas fortuit, ni un pur produit de
piété privée, mais un plan de Dieu en vue du
prochain millénaire. Par la présence de Marie,
Dieu est en train de préparer les coeurs pour les
événements de la terre. Tant de fois nous avons
entendu que la Madone appelle à la consécration
à Son Coeur I.; même le Pape a consacré tout
le monde, et nous sommes appelés à nous
consacrer chaque jour, en particulier les âmes
offertes.
Pourquoi tout ceci? Parfois les théologiens
et les prêtres considèrent Marie comme une
affaire privée et pensent qu’Elle occupe une
place trop centrale. Ce n’est pas vrai. Nous
devons comprendre que Marie Immaculée est
une création nouvelle: Dieu a créé une âme
immaculée, comme un don pour nous tous; et
nous sommes appelés à entrer en possession de
ce don. Ce qui est advenu à Marie T.Sainte sera
réalisé dans toute l’Eglise, comme témoigne
l’Apocalypse. Alors, passer par le Coeur I. est
une route obligatoire. C’est un don, une voie
que Dieu nous offre dans Son plan de salut.
Nous, hommes, devrions être fiers de ce don de
la création nouvelle, qui a été fait en Marie
pour chacun de nous qui - s’immergeant en
Marie T.Sainte, dans son Coeur I. - commen-
cera à devenir une créature nouvelle. Il n’y a
pas d’autre route.
Les expériences de tous les saints
témoignent que le passage à Dieu par le Coeur
I. est beaucoup plus facile que d’y aller
directement. Il y a des étapes progressives: la
première est le Coeur I. de Marie. Et, comme
nous l’avons expérimenté dans les groupes de
prière, ici à Medj., la rencontre avec Marie
T.Sainte nous porte au Fils; le Fils nous porte
à l’Esprit Saint, et dans l’Esprit Saint, Jésus
nous conduit au Père. Marie est un passage
obligé. Nous devons être fiers de ce don de
Dieu. Efforçons-nous de nous immerger dans
ce don et vivons-le pour pouvoir devenir
vraiment des âmes offertes.
Voici mon expérience: si, dans un Sanctuaire
ou une Communauté, les âmes ne s’immergent
pas dans le Coeur I. de Marie, on se bloque et
L
’exemple de don Alberione: davantage
d’activité? davantage de prière!
- Don
Alberione, avec le poids de 10 communautés
fondées par lui, avait une vie très active (p.ex.
il répondait à toutes les lettres, même en peu de
mots). Mais 7 heures de prière par jour! Ppour
nous, au contraire, beaucoup d’activités nous
font restreindre le temps pour la prière. Les
saints non! Ils raisonnent à l’inverse! Dans nos
constitutions de la Sté St Paul, nous avons aussi
une heure d’adoration journalière. Une fois, un
confrère, supérieur de nos maisons d’Argentine,
m’avait écrit qu’il était submergé de travail et
demandait au Premier maître de lui envoyer un
prêtre pour le seconder: “Je dois penser à la
formation, l’éducation, l’apostolat (la presse, le
choix des livres, des couvertures, etc), je dois
assurer l’aumônerie des soeurs...”: et une
quantité de choses! Et le Premier maître, au lieu
de lui envoyer l’aide d’un prêtre, lui écrivit ces
mots: “Désormais, au lieu d’une heure
d’adoration, tu en feras une heure et quart.” Il
fit donc 1h1/4 d’adoration chaque jour; et il
disait: Ce n’est pas un quart d’heure qu’on m’a
ôté de mon temps, bien au contraire! Je réussis
à travailler davantage”. Voici le raisonnement
des saints. (don Amorth)
background image
l’on reste à un niveau superficiel. Pourquoi?
Parce que nos coeurs demeurent vulnérables,
avec leurs propres blessures. Si nous ne nous
immergeons pas dans le Coeur I. bien des
portes sont ouvertes à satan, qui peut nous ôter
la foi même par les petites choses, comme l’a
dit la Madone le 25 mars.
On découvre de toutes parts - c’est mon
expérience - que lorsque les personnes ne se
plongent pas dans le Coeur I. de Marie, elles
n’avancent pas, leur chemin s’arrête, et cessent
les dons de l’Esprit Saint, qui ainsi ne peut plus
transformer progressivement les âmes.
Ceci concerne aussi les Mouvements. Selon
Jelena, notre Mère a dit: “Ma tâche est de
purifier tous les mouvements spirituels du
monde”. Mais ces derniers, s’ils ne se sont pas
mis dans le Coeur I. de Marie, s’ils ont écarté
la Madone, sont vulnérables et ouverts aux
forces négatives. Nous devons comprendre que
Dieu, dans Son plan de salut, a mis pour
l’humanité une réalité idéale: l’amour de la
maman envers son enfant.
Et personne ne peut aimer le Fils comme sa
Mère; et personne ne peut L’aimer en nous
comme Marie. Alors, nous immerger dans l’a-
mour de la Vierge, veut dire nous plonger dans
l’ambiance la plus profonde dans laquelle pou-
voir aimer Jésus et être ainsi guidés vers le
Père.
J’ai remarqué que, dans divers Mouvements
à l’intérieur - et hors - de l’Eglise, ainsi que
dans plusieurs Communautés, il y a autour des
âmes une écorce, une superstructure de lois et
d’expériences humaines et personnelles, qui
empêchent l’élan de l’amour divin: à mon avis,
il manque l’immersion dans le Coeur I. et une
ouverture à cette grâce. Ainsi demeurent bien
des portes ouvertes à satan parce qu’il n’y a pas
en eux l’esprit de l’Immaculée.
Ceci est très important pour notre chemin
personnel, comme pour celui de nos fraternités
et communautés. C’est également valable pour
notre mission en ce temps. Dieu veut envoyer
chacun de nous comme les apôtres, car chacun
de nous est important dans le plan de Dieu,
comme nous l’a dit Marie. Nous plongeant
dans le Coeur I., dans la prière et dans la
communion fréquente, nous sommes en mesure
de comprendre le plan de Dieu pour chacun de
nous. Cherchons donc à vivre cette immersion
dans le Coeur I. de Marie, avec l’âme, avec le
coeur, avec les sens, avec tous les gestes et les
paroles; alors nous serons capables de
manifester Marie. Il ne sert à rien de parler
d’extases, ou si la Madone apparaît ou non.
Le but des apparitions est celui-ci: que la
Mère de Dieu vive en nous et se manifeste en
chacun de nous. C’est pourquoi au début Elle
P.Tomislav bénit la première pierre de la future maison de Medj:
à ses côtés une partie des intervenants, et d.Angelo
cherchait des prêtres
qui se consacrent
prioritairement à la
paroisse plutôt
qu’aux pélerins, afin
qu’Elle puisse se
révéler aux pélerins à
travers le visage des
paroissiens. Je res-
sens profondément
que nous tous, parti-
cipants à cette réu-
nion, devons en ces
jours vivre ce mystère
en nous, sans parler...
et manifester Marie à
tout ce pays - prêtres
et laïcs - par notre
comportement, dans
la joie, le silence,
l’humilité. Et je suis
sûr qu’ainsi notre
Colloque sera un si-
gne pour beaucoup,
ici et dans le monde.
DERNIERES NOUVELLES
Pour le 14ème anniversaire le 25 juin, une
grande foule était présente, comme dans les
années d’avant-guerre, surtout de Croatie et de
l’Est: pas moins de 20 cars polonais, autant de
Hongrie, Slovénie et Roumanie. Les Italiens
ont recommencé à venir comme avant. Beaucoup
de pélerins français et anglophones. Nul, excepté
Marie, ne pouvait réunir autant de gens, et
autant d’amis qui apportent des aides à ces
populations. La S.Messe du soir fut présidée par
un Evêque australien et concélébrée par 120
prêtres. A la fin, P.Jozo a prié sur les malades.
A la vigile, une grande tempête a bouleversé les
plans et empêché la célébration de la S.Messe à
l’extérieur.
Ivanka a eu l’apparition annuelle de l’an-
niversaire à 18h35; elle dura 6 minutes. La
voyante a dit que la Gospa était très heureuse et
qu’Elle invitait à prier pour les familles (qui ont
un grand besoin de prière car, en ce temps, satan
veut les détruire), Elle a répété que nous devons
être porteurs de paix, a parlé des secrets, et nous
a tous bénis. (P.Slavko)
Guerre et massacres continuent en
Bosnie
- “La guerre en Bosnie risque d’être le
naufrage de l’Europe” a dit le Pape. Un morceau
d’Europe est désormais un désert de mort. Les
seigneurs de la guerre consolident leur
domination, tandis que les responsables à haut
niveau sont immobilisés par des jeux de partis!
Sur le front de la guerre, la situation de Sarajevo
à bout de souffle paraît toujours plus tragique:
le pont aérien d’aides est suspendu depuis des
mois. Maintenant s’est ajoutée l’offensive mu-
sulmane qui pénètre au nord et au sud le cercle
des forces serbo-bosniaques assiégeantes, en
difficulté: comme réponse, ceux-ci ont repris
les bombardements sur la population civile,
avec les carnages répétés de citadins sans défense
faisant la queue pour l’eau, ou d’enfants qui
jouent.
Ailleurs aussi, les forces musulmanes
attaquent avec une grande supériorité numéraire,
mais dépourvues d’artillerie. A Bihac’ la
population fuit sans espoir, face aux attaques
ennemies. La timide réaction de l’ONU, avec le
bombardement de Pale, a tout de suite été
marginalisée, par le chantage des serbo-
bosniaques qui ont fait prisonniers plus de 300
Casques bleus. Ce faux pas de l’ONU a même
été tourné en dérision.
* Voyages toujours sûrs pour Medj. - Soit
par la Cote adriatique (formule économique): cars
journaliers de Trieste à Medj., départ à 18h arrivée
à 8h - retour mêmes horaires (tél.19 39 40 425
001), soit par mer (reposant et bon marché):
Ancone-Split avec départ immédiat d’un car pour
Medj. (tél.19 39 71 202 033/55 218).
VU A MEDJUGORJE
* Rappel insistant: “Priez pour le Pape,
les Evêques et les prêtres. Priez pour avoir des
vocations
sacerdotales et religieuses, car elles
manquent.” c’est le message le plus insistant
que la Vierge redonne tellement ces temps-ci,
et que je trouve en traduisant aux pélerins les
conversations de Vicka. Partant pour les Etats-
Unis pour y prêcher les messages, j’ai demandé
à la voyante quelles recommandations - selon
elle - me ferait la Madone. Voici sa réponse:
“N’aie aucune inquiétude et parle avec ton
coeur. Que tous veillent à ce que la prière soit
à la première place. C’est bien aussi, de parler,
mais peu de paroles suffisent. On ajoute souvent
des paroles inutiles, et ce temps est pris sur le
temps de la prière. Une prière forte et peu de
paroles, voilà ce qu’aime la Gospa.”
* Un apostolat ingénieux: Madame X, de
Paris, se rend à la foire. A un stand où l’on
pêche à la ligne des cadeaux cachés dans du
sable, elle tente sa chance. Elle qui ne savait
rien des apparitions, elle pêche justement une
cassette sur Medj.Chez elle, elle l’écoute la
cassette et expérimente un vrai ‘coup de coeur’
pour Marie; au point de changer sa vie. Bel
exemple d’ingéniosité dans l’évangélisation!
Quelqu’un avait su placer des cartouches de
Marie là où Elle guettait de nouvelles conquêtes!
* L’Evêque de Banja Luka, Mgr Koma-
rica, président de la Commission épiscopale
pour Medj., contraint aux arrêts domiciliaires,
a entrepris courageusement une grève de la
faim pour faire entendre aux autorités du monde
entier la voix des catholiques persécutés dans
son diocèse. Ils ont subi de terribles violences
et déportations; le peu qui reste vit dans une
situation impossible; en plus des 40 églises
détruites précédemment, 3 autres ont été
détruites en mai. Il put arrêter son jeûne 7 jours
plus tard, car les Orthodoxes de sa ville ont
décidé de l’aider activement.
* Les voyants n’iront probablement pas en
France pour les nouveaux tests médicaux
demandés par le Pr.Joyeux. Vicka a interrogé
à ce sujet la Vierge, qui n’a rien répondu. En
1984 Elle avait dit: “Vous pouvez le faire,
c’est bien d’avoir demandé”. Ivan n’ira pas,
voyons ce que diront les autres.
Il est rare aujourd’hui que les voyants posent
à la Vierge des questions aussi précises sur une
décision à prendre, car Elle vient surtout pour
prier avec eux. Pour le reste, les voyants savent
qu’Elle respecte leur liberté. Le silence de
Marie montre sa grande délicatesse et sa
prudence. Elle sait que nous avons tendance à
interpréter Sa réponse comme un oracle: si
c’est oui, on va canoniser toute l’affaire et les
personnes; si c’est non, on va les accabler d’un
soupçon durable.
Il en va de même pour les personnes qui
disent avoir des révélations privées: les voyants
sont souvent sollicités pour demander si telle
ou telle est vraie ou fausse. Mais la Gospa a
toujours gardé le silence à leur égard. Par contre
Elle a dit: Vous devez prier pour eux. Ainsi,
aucune étiquette n’est imposée à personne (et
Elle ne veut pas empiéter sur le champ de
l’Eglise!). Souvent, ce n’est pas non plus tout
à fait vrai ni tout à fait faux: le temps clarifie
beaucoup de choses. Voyez quelle très haute
idée la Madone a de notre liberté et de notre
conscience!
(Du journal de Sr Emmanuel)
* Deux Cardinaux à Medj. - Le Cardinal
Wamala de l’Ouganda et le Card.Margeot de
l’île Maurice, sont venus à Medj. en juin. Durant
son séjour d’une semaine, le Card.Wamala a
dit: “En considérant les difficultés dans
background image
LE PAPE REVENDIQUE
pour les femmes une autonomie
de choix et une dignité égale
à celle de l’homme
Annonçant dans l’Angélus du 18 juin la
prochaine conférence mondiale sur les femmes
prévue par l’ONU pour septembre à Pechino,
le Pape prend ses précautions, affirmant que la
femme “est une créature dotée d’une
subjectivité qui est une source d’autonomie
responsable
dans la gestion de sa propre vie”:
c’est une très forte déclaration et une invitation
à la conscience des femmes pour qu’elles
fassent sentir leur poids dans tous leurs propres
choix. “Malheureusement - a ajouté le Pape -
la conscience de l’identité et de la valeur de la
femme a été et demeure obscurcie par de
multiples conditionnements et violences, même
psychologiques... Tout ceci est vraiment
intolérable, au seuil du troisième millénaire”.
Et il a conclu en déclarant que l’Eglise unit sa
voix pour dénoncer toutes les injustices qui
pèsent sur la condition féminine et entend
promouvoir une culture respectueuse de la
féminité.
Dans l’Angélus du 25 juin, il a affirmé que
“le respect de la pleine égalité entre homme
et femme
dans toutes les circonstances de la
vie, est une grande conquête de la civilisation;
y ont contribué les femmes elles-mêmes, avec
leur persévérant et généreux témoignage, mais
aussi avec des mouvements organisés qui ont
porté ce sujet à l’attention universelle (p.ex. le
féminisme...). Il est urgent de faire mûrir une
culture de l’égalité, qui sera durable et
constructive dans la mesure où elle respectera
le dessein de Dieu, c-à-d. qu’elle n’ira pas au
détriment de la maternité.
Cette égalité entre homme et femme est
affirmée dès les premières pages de la Bible où
il est dit que homme et femme il les créa, mais
cette parole est devenue éclatante dans les
mots et les gestes de Jésus”. L’attitude de
Jésus fut une protestation cohérente contre tout
ce qui offensait la dignité de la femme et,
même s’il ne lui attribue pas le rôle des apôtres,
il les fait toutefois premiers témoins de sa
Résurrection et annonciatrices de l’Evangile.
“Si parfois, au cours des siècles et sous le
poids des temps, quelques fils de l’Eglise n’ont
pas su vivre cela avec cohérence, c’est très
regrettable. Le message évangélique sur la
femme n’a pourtant rien perdu de son
actualité”..
Mais beaucoup d’ombres obscurcissent
déjà le ciel de cette conférence. On veut imposer
aux femmes de tout l’univers une philosophie
sociale propre au monde occidental; on parle
beaucoup de sexe et peu de maternité; on laisse
beaucoup de responsabilités aux mineurs, face
aux programmes et services publics relatifs à
la contraception et l’avortement; on tente de
supprimer l’affirmation qu “en aucun cas
l’avortement sera promu comme une méthode
de planification familiale”: on n’affirme pas
l’opposition aux plans systématiques de
stérilisation mis en oeuvre surtout dans les
pays en voie de développement; mais on se
limite à une affirmation générale des droits de
la femme. Le Vatican enverra à Pechino une
délégation conduite par une femme et mettra
tout en oeuvre pour que les problèmes clés
chassés au Caire par la porte, ne rentrent pas
par la fenêtre à Pechino. Mais que pourra
attendre le monde de tant d’esprits troublés par
des préjugés et des positions incontrôlées, si la
lumière de Dieu et la chaleur de l’amour
n’atteint pas leurs coeurs?
Mère Teresa à Hillary Clinton:
l’avor-
tement, un grand mal! - Devant l’épouse du
Président, avec sa franchise habituelle Mère
Teresa s’est encore exprimée ainsi, lors de la
cérémonie d’inauguration de la quatrième
maison gérée par ses soeurs, dans la zone de la
capitale américaine. Trois sont consacrées à
l’accueil des pauvres et des malades du SIDA;
cette dernière sera pour les enfants abandonnés
et les mères célibataires. Hillary Clinton lui
avait pourtant apporté une aide considérable
après l’avoir rencontrée lors d’une prière
publique à Washington; en cette circonstance,
face au Président qui soutient le droit à
l’autodétermination des femmes dans ce choix
tragique, et au vice-Président, Mère Teresa
avait dit: “L’avortement est le plus grand
destructeur de la paix car il représente une
guerre contre les enfants”.
Une mère ouvre
la porte à la vie...:
j’ai eu à nouveau mon fils
Une maman nous écrit: Déjà mère d’autres
enfants, je projetai, avec mon mari, d’en avoir
encore un, et puis ce serait fini... Au 3ème mois
de grossesse, je commençai à m’informer pour
une stérilisation permanente. Toute la grossesse
a été vécue à l’enseigne de ce ‘pour la dernière
fois’. Après l’accouchement, le médecin me
demande si je profite de mon hospitalisation
pour intervenir définitivement. Mais je préfère
rentrer à la maison. 21 jours plus tard, la tragédie:
je trouve mon fils froid, immobile dans son
petit lit; inutile est le transport d’urgence à
l’hôpital: il est mort!
Mort subitement dans son berceau: une
chose trop difficile à accepter: “Seulement 21
jours, on ne peut pas mourir, on n’a rien fait de
mal!” Je ne pouvais pas l’accepter. Et
continuellement je criais: Sainte Vierge, rends-
moi mon fils. Toi, tu as le Tien à nouveau!
Après quelque temps j’ai lu et relu l’Evangile
et il me semblait avoir un ami proche qui me
consolait. Et je continuais à crier: Rends-moi
mon fils. Et plus je lisais l’Evangile, plus ma
prière devenait confiante...
J’ai accueilli... une nouvelle grossesse
comme une authentique grâce de la Madone.
Je l’ai vécue comme un cadeau d’Elle, jour
après jour, comme une promesse rassurante.
Finalement, le 9 janvier de cette année ‘j’ai eu
à nouveau mon fils, et pour Pâques il est devenu
fils de Dieu.
Qu’ai-je appris de toute cette expérience?
Avant tout, que nous ne pouvons pas décider
d’avoir ou non un enfant. Nous, parents, ne
sommes qu’une porte, à travers laquelle entre
la vie, c-à-d. Dieu dans le monde. Lui peut
tout, jusqu’à rendre mère une Vierge. Mais
comment pourrons-nous espérer être Siens si,
de notre côté nous mettons un mur sur cette
porte? Dans les moments de douleur je m’étais
demandé: Pourquoi Dieu est-Il aussi cruel,
jusqu’à permettre la mort d’un innocent? Mais
ensuite ce fut: Qui suis-je, moi, pour me
permettre d’empêcher à une vie innocente de
venir au monde? . Quelle différence y a-t-il
entre le ‘non pouvoir vivre’ et le ‘non pouvoir
naître’?
Certainement, je ne penserai jamais plus à
refuser d’une manière aussi drastique le don de
la fécondité; mais la chose la plus importante
que j’ai apprise, c’est que dans ma propre vie,
dans laquelle je m’ingéniais à programmer,
chercher, construire, décider, je ne suis jamais
seule; personne n’est jamais seul avec ses
problèmes.
Que nous cessions de vouloir les résoudre
tout seuls et remettions tout dans Ses mains,
alors nous trouverons vraiment paix et sérénité.
Nous ôterons de nos épaules un poids énorme,
comme celui qui s’évertue à le porter et s’a-
perçoit soudain que ce ne sont que des pierres>
lesquelles se trouvent ma patrie, la vôtre et
l’humanité entière, je sens le besoin de dire à
tous que nous devons continuer à prier pour la
paix dans le monde. Ce matin, en ce lieu, j’ai
compris que la paix est en nous. Ici, je me
trouve bien, le climat est agréable, les gens
cordiaux et dévots; ici j’ai trouvé une manière
de prier, de dialoguer, et un amour particulier.
Le Card.Jean Margeot, après avoir séjourné
quelques jours à Medj., a dit repartir content de
l’expérience vécue.
* A la Domus Pacis - Dans la maison de
prière “Domus Pacis” s’est terminé le cours
de formation de 5 jours, pour 50 jeunes qui
désirent se consacrer aux pélerins en qualité de
guides: il a été organisé par l’Association des
guides de pélerinages de la paroisse. Du 4 au
10 juin s’est déroulé un cours de formation sur
le thème ‘Profondément blessés’ relatifs aux
problèmes dérivant de l’avortement et du non-
respect des enfants.
Egalement, sous la conduite de P.Slavko
s’est tenu durant une semaine, un séminaire de
prière et de jeûne aux intentions de la Sainte
Vierge, en préparation au 14ème anniversaire
des apparitions.
Les personnes intéressées par ce genre de
retraites peuvent se renseigner et réserver leur
place par tél / fax: 19-387-88-642339)
* P.Jozo aux USA - Au mois de mai
dernier, invité aux USA par des pélerins de
Medj, P.Jozo a parlé des messages de la Madone
dans presque 50 Centres: plusieurs milliers de
fidèles ont participé à chaque rencontre. Le 25
mai, durant la visite à New York, P.Jozo a
témoigné devant le Conseil de sécurité de
l’ONU au sujet des désastres qui ont accablé la
population de l’ex-Yougoslavie, livrant aussi
des relations écrites des Cardinaux Franjo
Kuharic’ et Vinko Puljic’. En cette occasion il
a rencontré plusieurs personnalités politiques.
Du 8 au 15 juin P.Jozo s’est rendu en Italie, à
Udine, Turin et Cuneo; là encore, des millies
de pélerins et d’amis de Medj. ont participé aux
rencontres de prière.
P.Slavko a visité Rome le 28 mai: ici aussi,
une multitude de fidèles. Il sera à Prague du 3
au 8 juillet.
* Pélerinage des militaires - Cette année
encore, sont arrivées à Medj. le 27 mai
différentes formations militaires de Bosnie-
Herzégovine. Les militaires croates se sont
rendus sur la colline des Apparitions en priant
le Rosaire; puis ils ont participé à l’Eucharistie
dans l’Eglise paroissiale. La plus grande partie
d’entre eux se sont confessés et ont communié.
Pour les pélerins présents, ce fut un événement
marquant.
(Du Bulletin de Presse de Medj.)
L'Evêque de Banja Luka Mons. Komarica
background image
Don Amorth a été interrogé
sur le New Age et la réincarnation
Demande: J’ai souvent entendu parler du
New Age et de réincarnation, de la part de
personnes et de revues. Qu’en pense l’Eglise?
Réponse: Le New Age est un mouvement
syncrétiste très mauvais, qui a déjà triomphé
aux Etats Unis et qui est en train de se diffuser
avec une grande force (parce que soutenu par
de puissantes classes économiques) également
en Europe; il croit à la réincarnation.
Pour ce mouvement, entre Bouddha, Sai
Baba et Jésus Christ, il n’y a pas de différence:
tous sont dignes d’éloges. Sa base doctrinale
est fondée sur les religions, les théories et les
philosophies orientales. Malheureusement il
est en train de s’implanter fortement et nous
devons donc prendre grand soin de nous garder
de ce mouvement! De quelle façon? Quel est
le remède?
Le remède contre toutes les erreurs est
l’instruction religieuse. Disons-le franchement
avec les mots du Pape: c’est la nouvelle
évangélisation. Et j’en profite pour vous
conseiller de lire avant tout la Bible comme
livre de base; également le Nouveau Catéchis-
me de l’Eglise Catholique; ou encore, est utile
le livre du Pape Entrez dans l’espérance, surtout
si vous le lisez plusieurs fois. C’est vraiment
une grande catéchèse faite sous une forme
moderne, comme une réponse à une interview:
aux demandes provocatrices du journaliste
Vittorio Messori, le Pape donne des réponses
très pénétrantes, qui ne semblent pas telles à la
première lecture; mais lorsqu’on les relit, on en
voit la profondeur... Et il combat aussi ces
fausses doctrines.
La réincarnation, c’est croire qu’après la
mort l’âme se réincarne dans un autre corps
plus ou moins noble que celui qu’elle a laissé,
selon la façon dont on a vécu. Cette croyance,
partagée par toutes les religions et philosophies
orientales est en train de se divulguer aussi en
Occident en raison de l’intérêt qu’aujourd’hui
nos populations (si dépourvues de foi et
ignorantes du catéchisme), témoignent pour
les cultes orientaux. Il suffit de penser qu’en
Italie on estime qu’au moins un quart de la
population croit à la réincarnation.
Vous savez déjà que la réincarnation est
contraire à tout l’enseignement biblique et est
absolument incompatible, de manière absolue,
avec le jugement de Dieu et la résurrection. En
réalité, la réincarnation est seulement une
invention humaine, peut-être suggérée par le
désir ou l’intuition que l’âme est immortelle.
Mais nous savons avec certitude par la Divine
Révélation, qu’après la mort les âmes vont au
Paradis ou en Enfer, ou encore au Purgatoire,
selon leurs oeuvres. Jésus dit: L’heure vient où
tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront
la voix du Fils et sortiront; ceux qui auront fait
le bien, pour une résurrection de vie. Ceux qui
auront fait le mal, pour une résurrection de
jugement
. (J.5,29).
Nous savons que la résurrection du Christ
a mérité la résurrection de la chair, c-à-d. de
nos corps, qui adviendra à la fin du monde.
C’est pourquoi il y a une incompatibilité absolue
entre la réincarnation et la doctrine chrétienne.
Ou on croit à la résurrection, ou on croit à la
réincarnation. Ils sont dans l’erreur, ceux qui
estiment qu’on puisse être chrétien et croire à
la réincarnation.
d.Gabriele Amorth
> à jeter. C’est ce qui m’est arrivé, grâce à
Dieu.
Maintenant je puis témoigner que ma vie
est plus sereine qu’auparavant: rien ne me
préoccupe plus autant. Si j’ai quelque problème,
je récite un Ave Maria et je dis: Penses-y Toi,
et moi je ferai de mon mieux. (11.04.95)
Une maman
A Civitavecchia:
non un Sanctuaire de pierres,
mais d’âmes!
Bienvenue, petite Madone!”. Ainsi
l’Eglise de St Agostino de Pantano a-t-elle
salué le retour de la statuette de Medj., sans
tapage importun, après les péripéties connues.
L’Evêque Mgr Grillo, a célébré l’événement le
17 juin, face 3.000 personnes; dans l’homélie
de la Messe, il a dit:
“Avant un Sanctuaire de pierres, doit
s’élever un grand Sanctuaire d’âmes, désireuses
de parcourir la route de l’Evangile. Nous ne
voulons de spéculations d’aucune sorte, mais
plutôt que ces événements stimulent la charité
pour les pauvres, les sans-abris, les s.d.f. Et
avant tout je voudrais que surgisse une maison
d’accueil pour les enfants orphelins de Bosnie,
d’où provient cette statuette...
“Quelque soit ce que dira l’Eglise, de
Civitavecchia doit partir un cri pour tout le
monde: essuyons les larmes de la Madone:
pour les violences, les turpitudes, la corruption
à tous les niveaux, pour la course aveugle vers
la suppression brutale des frères (en raison
surtout des nouvelles armes), pour la disparition
de la conscience du péché, pour les millions
d’hommes balayés par le carnage des guerres
et des avortements... Tout le tintamarre
journalistique et judiciaire de ces derniers mois?
Rendons grâce à Dieu qui l’a permis pour Son
dessein mystérieux”.
A la fin de la Messe, dans une atmosphère
de fête l’Evêque a pris dans ses bras la statuette
et l’a portée, fermée dans une custode
transparente blindée, pour la déposer dans une
des niches de l’Eglise, encastrée dans un mur.
Et devant elle, des groupes récitent le Rosaire
à haute voix, comme à Medjugorje.
“Les polémiques, les enquêtes, les
examens de sang et du DNA comptent peu -
disent les gens -: Ce fut un vrai miracle. La
Madone a pleuré, le reste n’est qu’histoires!
Vox populi...
Pendant ce temps arrivent à la Curie des
centaines de lettres qui traitent de guérisons.
Mais surtout elles parlent de nombreux coeurs
qui ont trouvé Dieu dans la prière, et ont séché
ainsi les larmes de la Madone: ce sont les vrais
miracles. **
de pause. Mais je fais tout de suite retour à
l’autobus et me trouve près d’une autre jeune
fille, qui essaye de dormir: débutea alors une
conversation vraiment intéressante, qui se
poursuit deux heures.
Nous passons ensemble le plus de temps
possible à Medj. et le 31 décembre 94, devant
la statue de Marie, hors de l’Eglise sur
l’esplanade, nous avons décidé de commencer
une vie en commun.
Maintenant, de retour au pays et malgré les
550 Km qui nous séparent, en quelques
rencontres de fin de semaine nos relations ont
déjà atteint une profondeur particulière, qui
s’explique seulement par le fait que le Seigneur
nous avait déjà préparés l’un pour l’autre. C’est
vraiment stupéfiant comme nos situations et
désirs ont coïncidé et se sont complétés
réciproquement.
J’ai appris seulement maintenant qu’elle
aussi était en recherche pour comprendre sa
vocation, et avait formé le voeu de ne chercher
aucun garçon durant un an. Et cette année-là
prenait justement fin le 31 décembre!
Ainsi nous avons pu commencer notre
première année de chemin ensemble, recevant
la Sainte Communion et remettant dans les
mains de Dieu notre relation. Même sa
participation à ce voyage avait été fortuite, car
quelqu’un lui avait payé le voyage au dernier
moment...” (G.K.)
Il s’adresse à Marie
et trouve l’âme soeur
Un jeune allemand, après des recherches
décevantes dans les discothèques pour trouver
une compagne de vie, s’adresse à Marie avec
une extrême confiance et Lui demande même
la sorte de jeune fille qui pourrait l’aider dans
la vie spirituelle. Voici maintenant son
témoignage:
“Dans la solitude et les doutes sur mes
propres capacités et facultés d’adaptation, du
profond de la désolation avait jailli en moi un
cri vers le Ciel et Marie, pour obtenir une
épouse. J’avais alors décidé de confier à Dieu
mon avenir.
Une tentative de passer 2 semaines de congé
dans un couvent pour chercher le détachement
intérieur s’étant révélée un échec; ‘par hasard’
je fus informé d’un voyage à Medj., organisé
pour les jeunes. Cette fois, j’y suis allé sans
hésiter. Le long du trajet, n’ayant réussi à établir
aucune conversation intéressante avec ma
voisine, je m’étais résigné à faire un voyage
solitaire, pensant que je recevrais au moins
d’autres grâces, s’il m’était refusé celle qui me
tenait à coeur.
Au cours d’une étape de nuit, nous
descendons près d’une auberge pour une heure
Giovanni Lombardi, de Pistoia, est
retourné au Seigneur le 3 juin, vigile de la
Pentecôte (le même jour que le Pape Jean et
avec une mort aussi sainte). Frappé par un
infarctus, il est mort en louant le Seigneur pour
le don de la vie, murmurant: “Si Tu veux, Tu
peux me guérir, mais que soit faite Ta volonté”.
Sa femme Joséphine et ses enfants, malgré leur
profonde douleur, ont rendu grâce à Dieu de
leur avoir donné un tel mari et père.
Lors de son premier voyage à Medj. Gio-
vanni s’était trouvé mal à la 9ème station du
Krizevac’, peut-être en raison du jeûne; puis il
s’était repris; devenu un grand fidèle de la
Reine de la Paix; distributeur d’Echo dans sa
ville, il avait dû supporter aussi de douloureuses
épreuves à l’intérieur de son Eglise. Il a propagé
la dévotion au Coeur I. de Marie et au 1er
samedi du mois: c’est précisément dans le
premier samedi du mois que la Madone l’a pris
avec Elle.
Du Burundi:
Après les massacres, le désespoir
P.Vittorio Blasi nous parle de la désolation
de sa terre... “Après les massacres, beaucoup
sont submergés par le désespoir: il n’y a pas de
pardon pour qui a tué, violé, saccagé, disent-
ils! En d’autres, couve la haine satanique.
Certains commencent à réfléchir et disent: Seul,
Dieu peut nous sauver! Où Dieu est présent, la
vie reprend, on se frappe la poitrine, les coeurs
s’apaisent...
Nous avons rencontré les réfugiés du camp
de Kibimba après les événements fratricides.
La Messe au camp, préparée par les confes-
sions, nous aide à invoquer la paix... Dans la
seule paroisse de Murayi: 727 orphelins de la
guerre! A Bujumbura la Maman céleste nous
a fait trouver une maison dans une zone tran-
quille pour accueillir les petits...
Radio Marie viendra en Burundi. A tous les
prêtres d’Italie je propose DE CELEBRER
UNE MESSE POUR LA PAIX AU BURUNDI
dans le mois du Précieux Sang, pour réparer
tant de sang versé. (Nous pouvons nous unir à
cette prière de réparation).
background image
Resp.Ing.A. Lanzani-Tip. DIPRO (Roncade TV).
25 juin 1994: la Messe de l’Anniversaire
des nouvelles de l’Eglise là où personne n’en
parle. C’est pour nous un réconfort.
De Semonzo del Grappa: Echo est une
grande source de méditation, de joie et
d’encouragement. Voici trois ans que, lors de
ma visite paroissiale à mes 650 familles, avec
ma bénédiction je leur apporte Echo, qu’ils
reçoivent avec joie. Tiens bon et va de l’avant!
Avec tes collaborateurs et toi, il y a une foule
d’amis dévots, avec en tête... Elle, Marie! (Don
Giovanni Bello)
De Middlesex, GB: Mille mercis pour l’ex-
Echo de Medj, que tu as justement nommé
maintenant Echo de Marie Reine de la Paix.
Nous remercions Marie de t’avoir choisi pour
cette mission spéciale de diffuser dans le monde
Ses messages.
Qu’Elle vous inspire toujours et vous
comble de grâces et de bénédictions, toi et ton
équipe, afin que se réalise Son plan de paix et
le triomphe de Son Coeur Immaculé (Dr
Gottfried Pillai).
De Carbonia: J’ai été très frappé par le
message de février, où la Madone demandait
de devenir missionnaire de Ses messages; c’est
ainsi que je suis allé dans un rayon de 30 km
pour diffuser de vieilles copies d’Echo. Après
45 jours, ce fut la surprise: j’ai trouvé des gens
bien disposés qui m’ont demandé de le recevoir
à l’avenir, et même 3 personnes se sont offertes
pour le distribuer autour d’elles (Bruno Paolini).
Ceci vaut pour tous les ‘Missionnaires d’Echo’
que la Madone bénit, certes, mais rappelons-
nous la méditation publiée dans Echo 118, p.1,
sous le titre ‘Etre paix et lumière pour devenir
missionnaires...’
De Gruliasco,TO: Que Dieu soit béni pour
la précieuse et lourde tâche que vous assumez
pour la gloire de Dieu et de Marie. J’ai retrouvé
un ancien numéro (21), dactylographié, et la
phrase d’introduction m’a émue; je l’ai
littéralement dévoré. Je désire te dire que le
nouveau titre Echo de Marie Reine de la Paix
me plaît beaucoup. (De nombreux lecteurs,
surtout de langue anglaise, nous le confirment).
Echo est toujours très beau, essentiel, formateur,
très attendu et désiré par les personnes
auxquelles je le distribue. (Sr Franca Paola,
missionnaire à Consolata).
EN FAMILLE
Nous avons voulu rapporter quelques
expressions qui reflètent la pensée de tant et
tant de lecteurs. Remercions Dieu et Sa Mère
pour l’amour de tant de frères qui nous font
oublier les angoisses et fatigues qui semblent
souvent nous écraser, mais que nous
supportons volontiers pour donner le pain de
Marie pour nos temps, à celui qui se trouve
sur la même longueur d’onde que l’Esprit
Evangélique, marial, ecclésial.
Pour votre réconfort, je vous confirme la
bénédiction que Dieu conserve pour Echo,
le faisant croître encore dans les éditions
extérieures que nous assurons (française,
allemande, anglaise, espagnole) et dans les
autres (Brésil où l’édition portugaise atteint
150.000 exemplaires), et en maintenant au
même niveau l’édition italienne (380.000
copies). Pratiquement, ce sont 720.000
journaux qui sortent de nos presses, sans parler
des éditions réduites et des nombreuses
photocopies!
Nous vous bénissons dans le Coeur
Immaculé de Marie, qui nous a donné le
Précieux Sang de notre Rédemption, et dont
nous célébrons l’Assomption dans la gloire.
Ne sortons pas de cette demeure de grâce dans
ces mois de repos. Amen.
Villanova Maiardina, 26.6.95
Adoption des enfants croates et bosni-
aques qui restent dans leur patrie. Les familles
disposées à l’adoption peuvent s’adresser à
Matteo Rossi, v. delle Grazie 9, 54100 Massa
Italie; (tél.19 39 (0) 585 43 653) Ce dévoué
collaborateur du P.Jozo est son délégué pour
cette oeuvre.
Au cours du mois de mai 95, les lecteurs
d’Echo francophone ont offert: pour Echo:
21.723 Fr, et pour d’autres associations: 850.-
Fr. Que les généreux donateurs veuillent bien
trouver ici l’expression de la gratitude des
bénéficiaires.
L’Echo de Marie, Reine de la Paix se trouve
à Medj. dans toutes les langues, dans le magasin
de souvenirs
dit ‘des Pères’ (jouxtant la maison
paroissiale), et aussi à la Communauté Cénacle.
Le dépôt on trouve au Centre d’informations MIR
(en sortant de l’Egl. tout de suite av.le pont).
LES LECTEURS ECRIVENT
De Gênes: J’admire votre clarté parce
qu’elle tient compte des exigences de l’Esprit
avant toute convenance humaine... Mais vos
paroles sont difficiles pour celui qui est au
début du chemin, du ‘pauvre en foi’; et les
rappels continuels à la souffrance peuvent
l’effrayer...
Merci pour la synthèse complète et précise
que vous faites de la vie de l’Eglise, tenant
compte des problèmes spirituels les plus
importants du moment, de la liturgie, du
magistère du Pape et des événements les plus
importants. C’est pour moi un réconfort que ce
sentiment de communion universel avec
l’Eglise. Ce que produit en moi la grâce de
Dieu, je le trouve aussi en vous; alors, je dois
penser que c’est l’Esprit qui nous unit et qui
souffle puissamment. (Cristina M.)
Merci à Dieu si nous sommes à l’unisson!
Quant au reste, il est facile de leurrer les
hommes sur la joie sans la croix. Mais Jésus,
vraiment
en vue de la joie endura une croix
(Heb.12,2).
C’est pour parvenir à cette joie de Jésus
que sont nécessaires un travail et une
purification intérieure:
Ne fallait-il pas que le
Christ endurât ces souffrances pour entrer dans
sa gloire? (Luc 24,26). L’Esprit enseigne cette
route à tous les petits s’ils sont bien disposés,
sans qu’ils s’effrayent, comme Il te l’a enseigné.
Sinon, nous sommes des chrétiens fantoches.
Du Salvador: Je reçois toujours Echo que
je lis presque d’un trait, pour pouvoir ensuite le
reprendre et le méditer. L’amour de la Madone
y transparaît à chaque ligne, à chaque page: des
pages pleines de foi, de dévotion, de feu. Elles
me servent pour l’apostolat et pour mes
réflexions personnelles. J’ai 78 ans et je suis
encore à la tête d’une école de 1.700 élèves.
Mais ici, le véritable Directeur, c’est Marie... et
Elle le fait très bien! (P.Miguel De Marchi).
De Kinshasa (Zaïre): Durant les rencontres
mensuelles votre bulletin nous sert pour la
lecture et la méditation. Il intéresse tous les
membres de la communauté parce qu’il leur
permet d’être en communion avec toute l’Eglise
(Claude Tsimba, ofm).
De toutes les parties du monde on nous
confirme qu’Echo apporte la parole du Pape et
EDITIONS ETRANGERES:
albanaise: Jéhona e Medj.L1p.10.Lac Albania;
allemande: Echo aus Medj. cas.post.149, I-46100
Mantova Italie; anglaise: Echo of Medj. cas.post.
27,I-31030 Bessica Treviso (Italie); catalane:
Amics de Medj. c.Carme 11 baixos, E-08700
Igualada-Catal.(Espagne); espagnole: Roger
WATSON, c/o Antonucci ,v.Verrotti 1, I-47100
Aquila; hollandaise: Misericordplein 12C, 6211-
HK, Maastricht (Hollande);hongroise: Fraternitas,
1399 Budapest. 701/85 (Hongrie); polonai-
se
;Cz.Miriewiecz ul.Krasickiego21a/3, 30-515
Krakow-Podgorze (Pologne); portugaise :
Portugal:G.daCunha Correia 24 r.L.de Brito,4915
Vila Praia de Ancora; Brésil: Servos da Rainha
C.P.02576,70279-970 Brasilia DF; roumaine:
Ecou din Medj. c.p.41-132 Bucarest (Roumanie);
russe: Dom Marii, Plotnikov’3, 121002 Moscou
(Russie).
EDITIONS RÉDUITES: grecque: Sr Despina,
69 rue Epirou, Agia Paraskevi, 15341 Athènes
(Grèce); tchèque: Medzugorské/ozveny, Ilben-
stàdter,Str.6 ,DW-60385-Frankfurt. 60, Allem.
DISTRIBUTEURS: Au Canada : “Arts O
Graph” N.D.Inc 6653 Papineau, Montreal 1
Québec H2G 2X3; Joseph Bozzo, 8324 Nicolas
Leblanc, Montreal Que H1E 3W5. En Espagne:
José L.Lopez de S.Roman, Ap.246, Palencia
(Espagne). Aux Philippines: Raquel D.de Leon,
POB 789, 1099 Manille.
En Suisse: Nora Künzli, rue Caressaa,CH-6862
Rancate, O91/463469 (versements:Banque
Raiffeisen, Eco di Medj.CH-6862 Rancate, cc.69-
1079 0) Aux USA: Joanne Clark, 17503 Apple-
wood LN Rockeville, Maryland 20855; Peter
Miller P.O.Box 2720-230, Huntington Beach CA
92647; Australie: (toutes langues) Medjugorje
Sentinel P.O.Box 746, Pennant Hills, NSW 2120.
UNE SEULE ADRESSE POUR
L’EDITION EN LANGUE FRANCAISE:
“ECHO DE MARIE REINE DE LA PAIX
- 18, allée Thévenot - 39100 DOLE - France.
* Pour diffuser les messages et les vivre dès
leur parution vous pouvez recevoir les quelques
lignes du message mensuel dès le 27 de chaque
mois (postés le 26) et ceci en autant d’exem-
plaires que vous le souhaitez; il suffit d’en faire
la demande à l’adresse ci-dessus.
* L’ECHO en cassettes-audio pour non-
voyants les personnes intéressées peuvent
s’inscrire également à cette adresse.
L’Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit.
L’oeuvre vit d’offrandes:
CCP DIJON 4480-19 R ou chèques.
Merci d’établir les Euro-chèq.en francs
français à un seul ordre: ECHO DE MARIE, 18
allée Thévenot - F-39100 DOLE.
Echo en Terre Sainte: on peut le trouver
dans quelques Sanctuaires. Du Mont des
Beatitudes croissent les demandes plurilingues.
P.Dezzutto, salésien, le distribue aux immigrés
de diverses langues, aux centres luthériens,
pentecôtistes, Société biblique, et à quelques
pasteurs anglicans.